TestLoad

Quelles sont les reconversions possibles après INFIRMIÈRE ?

Le 26 Septembre 2023

Bienvenue dans la communauté Charlotte K !!

Nous sommes une équipe d’anciennes IDE devenues des professionnelles de la reconversion (psychologues, coachs certifiées ou consultantes en bilan de compétences) et qui avons décidé d’aider les infirmières et infirmiers à réussir aussi leur évolution professionnelle.

Cet article est dédié à notre métier et aux possibilités qu’il t’offre car tu as un beau diplôme, c’est important de le savoir ! ?

Tu comprendras les raisons qui poussent tant d’infirmières à se reconvertir (tu te sentiras moins seule ! Notre collectif regroupe plus de 22 000 IDE ?‍⚕️?‍⚕️?) et tu découvriras quelles sont les reconversions possibles après INFIRMIÈRE.

Petite astuce avant de commencer, si tu cherches à gagner plus d’argent en tant qu’infirmière avant d’envisager une reconversion, je t’invite à consulter cet article.

Et si ce n’est pas encore fait, viens vite rejoindre la communauté Charlotte K, la communauté d’infirmières en reconversion ou en évolution professionnelle après IDE !

Ce groupe Facebook est à l’image d’un forum d’entraide, un lieu bienveillant où tu peux partager tes questionnements.

Evolution des IDE : les problèmes commencent dès les études …

Dès l’entrée en école d’infirmière, en IFSI, les étudiantes commencent déjà à ressentir la pression qui va peser tout au long de leur formation.

“Le premier jour, alors que l’on essayait nos blouses pour les stages qui commençaient 6 semaines plus tard, la personne qui nous aidait à choisir les tailles nous a recommandé de choisir 1 à 2 tailles au-dessus. “Vous verrez avec ces études vous allez prendre des kilos, entre le stress, le rythme de travail…”

Charlotte Kerbrat, fondatrice de Charlotte K

Bienvenue dans le monde d’un soignant…

La reconversion des infirmières : Pourquoi sommes-nous si nombreuses à y penser ?


La FNESI, Fédération nationale des étudiants en sciences infirmières, a présenté en mai 2022, les résultats de la dernière enquête. Ces recherches portent sur le bien-être des étudiants en IFSI, sur leur santé physique et mentale ainsi que sur leur situation financière.

Les données sont alarmantes, la situation n’a cessé de se dégrader depuis la dernière enquête effectuée en 2017.

Voici quelques chiffres parlants :

+ En 2022, 28,1 % des étudiants interrogés confient prendre des traitements pour le sommeil (7,8 % en 2017)

+ 80,9 % d’entre eux souffrent de douleurs musculosquelettiques

+ 61,4 % constatent une dégradation de leur santé mentale (52,5 % en 2017) et 34 % consomment des thérapeutiques pour y remédier (27,3 % en 2017).

+ 52 % des étudiants considèrent leur situation financière comme étant « mauvaise » ou « très mauvaise » (48 % en 2017), ce qui oblige 58,1 % d’entre eux à devoir travailler en parallèle de leurs études.

En cause, la charge de travail trop importante, entre les stages et le travail demandé à l’école ainsi que le harcèlement de plus en plus présent, sur les lieux de stage notamment.

30 % DES NOUVEAUX DIPLÔMÉS ABANDONNENT DANS LES 5 ANS.

Sarah, après 5 ans en pédiatrie polychirurgicale : « Le patient devrait être au cœur de nos préoccupations ; au lieu de ça on est polluée par tout un tas de tâches qui nous freinent dans le bien faire au quotidien. On a des appels récurrents de la hiérarchie qui nous impose des changements de planning ou des horaires décalées…  pour une reconnaissance minimale… »

Selon le ministère de la santé, 10% des étudiants quittent leurs études au cours de la première année, 7% en deuxième année.

Quelles sont les raisons qui poussent les infirmières à se reconvertir ?

Souvent épuisées par la charge de travail, certaines infirmières quittent le temps plein pour prendre un 80% ou même un mi-temps. Mais les revenus déjà peu élevés ne suffisent pas à la plupart des soignants qui préfèrent alors quitter le métier d’infirmier.

Pour quelles raisons tant d’infirmières se reconvertissent ?

 Après 9 ans de libéral, Carine témoigne : « On voit nos patients vieillir mais on ne voit pas nos enfants grandir…

Je vais te détailler les principales causes de la reconversion des infirmières ; tu vas sûrement être d’accord avec la plupart d’entre elles.

  • Les horaires difficiles : travail de nuit, les week-ends, les jours fériés… On se sent souvent en décalage avec le reste de la société.
  • L’équilibre familiale, (couple, enfants…) qui est touché par ce rythme de travail.
  • La pression est souvent importante en raison d’effectifs réduits et du manque de moyens, ce qui génère des conditions de travail déplaisantes et peu gratifiantes.
  • La fatigue physique. Les problèmes de dos, d’épaules… dus aux manipulations des patients.
  • Le Salaire des infirmières qui n’est pas à la hauteur.
  • Le Manque de liberté. Emploi du temps peu malléable, remplacement des collègues absents…
  • Un infirmier est sur tous les fronts. L’infirmière en milieu hospitalier en particulier est sollicitée de tous les côtés entre les médecins, les kinés, les diététiciennes, les psychologues, les secrétaires, les manip radios…
  • Lourdes responsabilités
reconversion professionnelle infirmière

Quelles sont les reconversions possibles après INFIRMIERE ?

Pour changer de carrière, il arrive souvent que les infirmières retournent sur les bancs de l’école.

D’ailleurs, si cette piste t’intéresse, j’ai rédigé un article détaillé sur les masters accessibles avec un diplôme d’infirmier.

La plupart des infirmières ont décidé d’exercer cette profession pour l’aspect relationnel, pour être utile à l’autre, pour prendre soin.


Mais de plus en plus, la part de travail administratif augmente, au détriment du cœur de métier des IDE. Elles doivent également composer avec la maltraitance subie au quotidien, un rythme de travail épuisant et un manque de reconnaissance flagrant.
Après quelques années d’exercice, voire même parfois lorsqu’ils ne sont pas encore diplômés, certains infirmiers sont à bout et envisagent de changer de secteur, ou de se reconvertir.

Commence alors bien souvent un chemin semé d’obstacles…

Quelles sont les reconversions possibles après infirmière : une autre pratique des soins infirmiers

Quelles sont les reconversions après infirmière

Il n’est pas systématiquement nécessaire de révolutionner toute sa vie professionnelle pour s’y sentir mieux.

La première issue que je recommande si cela est possible, c’est bien sûr de rester infirmière mais changer un peu d’environnement, de rythme de travail.

Lorsque le milieu hospitalier ne fait plus rêver, on peut simplement choisir d’opter pour un cadre différent.

Je t’ai préparé ici une liste non exhaustive des évolutions qui s’offrent à toi après toi diplôme infirmier :

Je t’invite à aller explorer le blog, tu y trouveras de nombreuses idées d’évolution ainsi que des témoignages concrets.

Rejoindre le groupe Facebook d’IDE en reconversion

Quelles sont les reconversions possibles après infirmière : d’autres façons de prendre soin des autres

Quelles reconversions après infirmière

Quand le métier d’infirmière a vraiment épuisé certaines, le milieu du “prendre soin” est souvent privilégié. C’est une façon de rester dans la relation à l’autre, l’aide et le soutien mais en changeant d’angles d’approche.

Alors quelles sont les reconversions possibles après infirmière, en dehors du métier mais dans le domaine du prendre soin ? Le choix est immense. Parmi eux on peut retrouver :

Rejoindre la communauté Charlotte K

Quelles sont les reconversions possibles après infirmière : quitter le soin

Reconversions après infirmière

Quelles sont les reconversions possibles après infirmière lorsque l’on veut quitter complètement le monde du soin ? Tel est le choix que font certaines infirmières qui ont décidé de tourner la page.

Après 12 ans en tant qu’infirmière à l’hôpital, Aurore s’est reconvertie en professeur des écoles :

Je revis, j’ai des horaires de rêve, je profite de mes enfants et je ne bosse plus le weekend !

En dehors du monde du soin, le choix est très large, en fait tu peux faire ce qui te plaît et sans limite.

Le tout, c’est de ne pas se tromper de voie bien évidement.

Rédactrice Web, conseillère en image, peintre en bâtiment, architecte d’intérieur… finalement tout est possible en soi.

(Ici je n’aborde pas le sujet du financement qui est traité un peu plus bas.) 

Et puis pour les plus aventureuses d’entre vous, pourquoi ne pas entreprendre ?

Je t’invite à lire cet article très détaillé sur l’entrepreneuriat après avoir été infirmière.

Reconversion infirmière : les passerelles pour changer de métier

Je l’ai évoqué dans la partie précédente, des passerelles existent pour aider les infirmières dans leur reconversion professionnelle. Le côté rassurant, lorsqu’on s’intéresse à une reconversion en empruntant une passerelle, c’est de pouvoir être dispensée d’une partie de la scolarité grâce à notre diplôme d’état déjà en poche.

Parmi les principaux métiers accessibles, on retrouve :

Reconversion infirmière : Kinésithérapeute

Tu peux tenter de passer l’examen de 1ère année en 2ème année et cela sans avoir eu besoin de suivre le programme de la 1ère année. Si ce métier t’intéresse, tu retrouveras, dans cet article, le témoignage d’une kiné qui t’explique ses débuts, son quotidien et vous donne quelques conseils pour réussir dans ce métier.

Reconversion infirmière : Ostéopathe

En tant qu’IDE, nous avons la possibilité d’obtenir le diplôme d’ostéopathe en 3 années au lieu de 5. Ce métier est idéal si on veut rester dans le relationnel et le bien-être mais avec des horaires et des conditions de travail qui semblent plus simples pour une vie de famille. Je t’ai préparé dans cet article tous les détails pour emprunter cette passerelle dans le cadre d’une reconversion d’infirmière à ostéopathe avec le diplôme d’infirmière.

Tu peux retrouver également le témoignage de Maylis, infirmière devenue ostéopathe.

Reconversion infirmière : Sage-femme

Avec le DE d’infirmière, on est dispensé de la 1ère année d’étude à condition de pouvoir justifier de 2 années d’exercice en tant qu’infirmière. Nous avons préparé tous les détails pour emprunter cette passerelle dans le cadre d’une reconversion avec le diplôme d’infirmière.

Reconversion infirmière : Médecin

Dans les facultés de médecine situées dans les villes suivantes : Rennes, Paris Saint-Antoine, Lyon, Marseille, Toulouse, Lille et Nancy, des places supplémentaires sont réservées aux paramédicaux.

En justifiant de 2 années d’expérience professionnelle à temps plein, il est possible d’intégrer directement en 2ème ou 3ème année sans passer le concours d’entrée.

Les candidatures sont à déposer avant le 31 mars de chaque année et faîtes attention au nombre de places restreintes. Cela veut dire que rien ne vous garantit d’être prise. C’est une chance offerte, pas une place d’office. Il faut donc construire un bon dossier qui comprendra :

  • CV
  • Lettre de motivation
  • Diplômes (Bac et Diplôme d’État Infirmière)
  • Justificatifs d’activité depuis vos diplômes (contrats de travail, fiches de salaire)

Tu trouveras des informations complètes en lisant l’article dédié à ce sujet : d’infirmière à médecin.

Reconversion infirmière : Institutrice – Professeur des écoles

Si tu envisages de quitter les soins en empruntant une passerelle, il est possible d’effectuer une reconversion infirmière en institutrice. Cela t’évitera de faire 5 années d’études supplémentaires mais il faudra quand même repasser sur les bancs de l’école.

J’ai rédigé un article détaillé pour expliquer comment réussir ta reconversion en professeur des écoles.

Reconversion infirmière : Professeur en STMS

Si tu souhaites devenir prof en STMS, bonne nouvelle, il existe une passerelle après infirmière ! Il faudra tout de même préparer un concours. Tu trouveras dans cet article sur les profs en STMS toutes les informations donc tu as besoin !

Les masters accessibles aux infirmiers

Je l’ai abordé un peu plus haut, il existe une longue liste de masters accessibles aux IDE, notamment depuis la réforme LMD (Licence, master, doctorat).

Si ton premier frein pour entrer en master est le sujet de la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience), je t’ai préparé une vidéo complète sur le sujet. Comment obtenir une VAE ? Comment faire si ton diplôme date de l’ancienne réforme ? etc…

Voir la vidéo sur la VAE 

Voici donc une liste non exhaustive de masters accessibles aux IDE :

Je t’ai préparé un article plus approfondi sur chacun des masters (ou presque.. certains sont en cours de réalisation !)

Les évolutions possibles après infirmière

Reconversion infirmière : un changement possible à tout âge

La reconversion professionnelle est devenue un vrai sujet de société et elle est maintenant possible à tout âge.

Reconversion infirmière après 30 ans

Tu l’as lu au début de cet article, dès les études, certains étudiants peuvent déjà commencer à ressentir un certain malaise.

Beaucoup de jeunes IDE décident de changer de voie après seulement quelques années d’expérience. Parce qu’elles se rendent compte qu’elles ne sont pas à leur place ou bien parce qu’elles font face à des déconvenues quand elles arrivent réellement dans leur service en tant qu’infirmière diplômée.

Pourquoi les IDE pensent-elles à se reconvertir si jeunes ? Comment faire ? Tu trouveras les réponses à tes questions dans l’article écrit sur le sujet : Reconversion infirmière : Pourquoi tant de jeunes IDE veulent se reconvertir ?

Si c’est ton cas ou bien si tu te poses des questions, n’hésite pas à venir en parler avec notre communauté et notre équipe sur les réseaux sociaux ou le groupe Facebook.

Reconversion infirmière après 40 ans

A 40 ans, les motivations face à la reconversion sont souvent bien affirmées : la volonté de ne plus subir un système ou une organisation qui ne nous convient plus, l’envie d’explorer des pistes rêvées depuis toujours…Il arrive aussi que des parcours de vie mènent, à 40 ans, à se poser des questions pour se réorienter complètement, professionnellement et personnellement.

Se reconvertir après 40 ans, c’est possible. Tu trouveras un article dédié à ce sujet pour creuser la question : Infirmière, se reconvertir après 40 ans.

Reconversion infirmière après 50 ans

Parce qu’il n’y a pas d’âge pour souhaiter être plus aligné avec ses valeurs, pour désirer prendre un tournant professionnel, j’ai également écrit un article sur la reconversion après 50 ans : Reconversion infirmière, se reconvertir après 50 ans, une folie ?

Que ce soit sur le chemin d’une quête de plus de sens dans sa vie ou par envie de s’affirmer, certaines IDE ont déjà sauté le pas de la reconversion après 50 ans.

Dans cet article, tu trouveras notamment des témoignages pour t’aider à discerner.

Reconversion infirmière : ces IDE ont franchi le pas

Infirmière libérale, infirmière hospitalière, directrice de crèche, infirmier en réa, jeunes diplômés, … ces IDE ont franchi le pas de la reconversion !

Désormais ces infirmiers témoignent de leur parcours professionnel ainsi que de leur reconversion.

Devenus IADE, éco-infirmière, coordinatrice de SSIAD, prestataire de santé, auto-entrepreneur, Home-Organiser, psychologue, coach de vie, … grâce à la communauté Charlotte K, ils te partagent maintenant leurs belles expériences :

Nadège était infirmière libérale et est maintenant éco-infirmière : Lire le témoignage de Nadège

Elena était infirmière au pool et est désormais infirmière conseil et coordinatrice : Lire le témoignage d’Elena

Bénédicte était infirmière en SSIAD. Elle est maintenant Home-Organiser (que l’on appelle également coach en rangement): Lire le témoignage de Bénédicte

Loïc est infirmier à domicile en Belgique ; il a créé en parallèle sa propre entreprise : Lire le témoignage de Loïc 

Clémence était infirmière coordinatrice en SSIAD, elle exerce désormais en tant qu’accompagnante périnatale et parentale : Lire le témoignage de Clémence

En explorant les différentes rubriques du blog de Charlotte K, tu pourras lire de nombreux témoignages d’infirmiers qui ont sauté le pas de la reconversion. Ils confient leurs motivations, leurs parcours, les difficultés qu’ils ont rencontrées et comment ils y ont fait face.

Quand la reconversion n’est pas si évidente

Parfois, le désir de se reconvertir semble très profond. Et pourtant, toutes les personnes qui le souhaitent ne parviennent pas à effectuer leur reconversion professionnelle.

Quelles sont les reconversions possibles après infirmière

  • Dans QUOI se reconvertir ? Quelles sont les reconversions possibles après INFIRMIERE ? C’est la principale question qui fait barrage. C’est n’est pas simple de s’écouter, de changer de métier, de trouver une nouvelle profession, de repartir dans un autre domaine. Et surtout de savoir … lequel ?
  • Le financement est la deuxième raison qui empêche les personnes qui le souhaitent de se reconvertir. Ce n’est toujours facile de trouver des aides financières, les démarches sont souvent longues et difficiles.
  • Le soutien de son entourage est indispensable (ou du moins tellement important) pour mener à bien une reconversion. En particulier si c’est une reconversion « à 180° », une reprise d’études ou un changement de carrière radical.. Et à l’inverse, la famille, les proches peuvent être des freins à une reconversion lorsqu’ils communiquent leurs peurs, leur stress…
  • La sécurité. J’aurais pu le mettre en premier… La sécurité, le confort financier, la routine, sont des barrières qui retiennent beaucoup de personnes à faire le premier pas vers une reconversion professionnel

Pourquoi une reconversion fait-elle peur ?

C’est bien beau tout ça mais ça me fait peur !

C’est sûrement ce que tu te dis déjà et sache que c’est tout à fait normal. 🙂

Il existe un certain nombre de peurs liées à une reconversion et un bon nombre d’idées reçues.

Le plus souvent, il s’agit de :

  • La peur financière : Est-ce que je ne vais pas me mettre en danger financièrement ? Comment vais-je faire pour payer mon emprunt ? Et si je perd en salaire ?
  • La peur de l’échec : La peur de se planter tout simplement… Cette peur qui nous empêche de nous lancer, tellement le risque d’échouer peut être présent.
  • La peur du regard des autres : Elle est tellement fréquente et surtout tellement dommage… cette peur aussi elle se travaille !

Si tu te poses des questions sur une éventuelles reconversion ou une évolution professionnelle, je t’invite à visionner ces témoignages d’infirmières qui ont franchi le pas !

Arrêter le métier d’infirmière

Cette décision n’est pas facile à prendre comme on l’a vu. L’aspect mental de la décision est important lors d’une reconversion. Et je sais que lorsqu’une infirmière est face à cette situation, c’est parce qu’elle est souvent remplie d’anxiété, d’incertitude et d’un profond manque d’épanouissement au travail.

Je souhaite terminer cet article après avoir vu ensemble quelles sont les reconversions possibles après infirmière, en vous proposant une trame pour faire un point à tête reposée.

Je ne prétends pas avoir toutes les réponses mais j’ai aussi connu cette situation et je sais que ça m’avait aidé.

La décision d’arrêter un emploi d’IDE n’est pas facile à prendre, on se demande quel métier pourrait bien avoir autant de sens que celui qu’on quitte.

Quelques questions simples peuvent vraiment vous aider à y voir plus clair. Prends une feuille et un crayon et écrivez votre réponse.

Pourquoi as-tu envie d’arrêter le métier d’infirmière ?

Lorsque je parle avec des infirmières qui souhaitent se reconvertir, les mêmes raisons reviennent régulièrement : « je suis usée et stressée à enchaîner les patients sans prendre de pause », « des horaires impossibles avec une vie de famille », « le manque de personnel qui plombe les conditions de travail »…

Alors, je leurs conseille de creuser davantage pour mettre des mots précis. Qu’est-ce qui ne te rend plus heureuse et épanouie dans ton travail ? Ce travail est très important. En identifiant précisément les causes, si tu arrêtes le métier d’infirmière, cela t’évitera de retrouver ces situations dont tu ne veux plus.

As-tu les moyens financiers d’arrêter le métier d’infirmière ?

Pour beaucoup d’infirmières, la réponse est non. Il est important de trouver des financements si on envisage une formation en vue d’une reconversion. Et si cela n’est pas possible.

Je conseille souvent de préparer la sortie avant de rendre sa blouse. Par exemple, en faisant des extras ou en occupant une autre activité pour mettre cette somme de côté.

C’est particulièrement important si on a une famille et des obligations financières. Il faut soigner sa transition professionnelle. Cela est possible avec de la méthode, un plan et de l’organisation sur plusieurs mois. Vous êtes au bon endroit sur ce blog car vous trouverez beaucoup d’informations et vous pouvez aussi me contacter pour trouver la reconversion professionnelle qui vous rendra heureuse.

As-tu essayé de postuler ailleurs en tant qu’IDE ?

Beaucoup d’IDE sont effrayées à l’idée de quitter leur emploi d’infirmière et de postuler ailleurs. « Oui, mais pour aller où, Charlotte ? ».

On entend souvent que lorsqu’on est infirmière, on trouvera du travail partout… C’est vrai. A condition de ne pas avoir un périmètre de recherche trop restreint ou des conditions trop strictes.

En tout cas, une chose est sûre, ne restes pas là où tu es, juste par peur de ne pas trouver un autre emploi d’IDE. Surtout si tes conditions actuelles te rendent malheureuse.

Avec ton réseau, peut-être que tu arriveras à trouver un bon employeur dans ton secteur de recherche ?

Qu’est-ce qui te rendrait heureuse ?

C’est la question la plus importante, de mon point de vue. Il ne faut pas passer à côté de sa vie. Elle est trop courte.

Si ton emploi d’IDE ne te rend plus du tout heureuse ni épanouie, alors c’est probablement le signe qu’il faut envisager autre chose et arrêter le métier d’infirmière pour se reconvertir.

Tu mérites d’être heureuse. Je sais que le bonheur peut sembler parfois difficile à atteindre. Il faut s’armer de courage et faire face. Il faut que tu trouves ce qui te rend heureuse. Et tout faire ensuite pour l’atteindre.

Parfois, juste en se posant cette question : « Qu’est-ce qui me rend heureuse ? », permet de comprendre que ce n’est peut-être pas le travail d’IDE qui est à l’origine de ta situation actuelle.

C’est un de mes conseils préférés, concentres-toi sur le positif, sur ce qui te rend heureuse. Ça t’aidera à faire le point sur ce que tu veux et ne veux plus dans ta vie. Tu sauras alors où placer ton énergie.

Prochaine étape : que vas-tu faire maintenant ?

Si tu te demandes : « dois-je arrêter le métier d’infirmière ? », j’espère que cet article t’aura aidé à faire un point avant de prendre ta décision. Je sais que ce n’est pas facile pour être passée par là. Mais c’est faisable et j’ai déjà aidé plusieurs centaines d’infirmières dans leur reconversion.

Cet article t’a plus ? Partage-le avec tes amis infirmier(e)s ! ?‍⚕️?‍⚕️?

Pour prolonger ta réflexion, je t’invite à parcourir le blog où tu trouveras de nombreux articles détaillés et documentés sur la reconversion des IDE : voir le blog.

Si tu souhaites atteindre ta vie IDEale, réserve dès maintenant un appel gratuit avec une IDE de l’équipe Charlotte K pour faire le point sur ton projet professionnel !

À très vite,

Charlotte

4.6/5 - (78 votes)

52 Commentaires

  1. Elisa

    Bonjour tout le monde,
    Je suis infirmière depuis 7 ans dans la fonction publique et l’hôpital a eu raison de moi. Ma petite voix intérieur me dit que ce métier ne me correspond plus du tout (le covid a énormément participé a ce dégoût. Jeunes IDE lâchement pousser dans les services covid sans protection (yes))
    Je me suis renseigné sur une orientation pour devenir podologue/pédicure , mais malheureusement a ce que je vois, très peu d’école, la plus proche de chez moi est a plus de 200km ! Je pense que aucun autre parcours est possible (par distance par exemple) ?
    Si jamais certain/aines ont des infos merci beaucoup !

    Réponse
    • Pascaline

      Bonjour Elisa,
      Merci beaucoup pour ton message 🙂

      Pour avoir un maximum d’informations, je t’invite à rejoindre notre groupe Facebook ouvert

      (Tu peux cliquer sur le lien pour y accéder.)

      Il te permettra de poser directement tes questions à d’autres professionnels dans le même cas que toi ou qui se posent les mêmes questions.

      Je te souhaite une belle journée. Bienvenue dans la communauté Charlotte K !
      À bientôt,

      Pascaline de l’équipe Charlotte K

      Réponse
    • Christine Bermond

      Bonjour et merci beaucoup pour votre site et blog.
      Je travaille à l’hôpital public depuis 2001 et je suis infirmière anesthésiste depuis 2011.
      Je suis Passionnée par les soins infirmiers et l’anesthésie mais manque de personnel qualifié ( notamment Iades pour pouvoir être remplacée en cas d’arrêt maladie, chirurgiens obstétriques incompétents mais qu’on garde parce que personne d’autre…), manque de sécurité car manque de moyens liés à la politique actuelle( destruction des hôpitaux et blocs de ” campagne”, délocalisation des PSL et laboratoire ( 45 minutes en urgence pour avoir une coagulation pour gérer un syndrome hémorragique !!!!!) , salaire minable par rapport aux responsabilités, manque de valorisation des “anciens”, 2500 bruts pour 20 ans de travail à temps plein et heures sup pour pallier au manque, rythme de travail à la chaîne imposé par les chirurgiens, stress permanent communicatif des Ibodes, pressions des cadres pour la rentabilité, l’optimisation de l’activité aux dépens de notre santé et de celle du patient……
      Suite à un grave accident, j’ai “découvert” la maltraitance, la malveillance, les préjugés et la Douleur la première semaine, puis j’ai réussi à changer d’établissement où la prise en charge était adaptée( 15 fractures de côtes non immobilisées et 5 vertébrales dont la T10T11 instables ac risque de paraplégie !!!!!!, 15 j pour qu’elles soient immobilisées et me permettre de me mouvoir.
      D’abord totalement écoeurée des soins infirmiers, je pense maintenant me reconvertir ( mon dos ne supportera plus de soulever,pousser,tirer,porter, piétinement…. mais j’aimerais rester dans les soins en prenant soin de moi car dans nos études nous apprenons à prendre soin de l’autre mais pas de nous.
      Voilà si vous avez des idées pour moi je suis preneuse 🤩🤩
      Merci beaucoup !

      Réponse
      • Pascaline

        Bonjour Christine
        Merci pour ton message, merci de me confier tout cela. Quel parcours tu as eu !

        Si tu te poses des questions et que tu souhaites faire le point sur ton futur professionnel, je te propose de prendre un rendez-vous téléphonique (30 mins, gratuit) pour faire le point avec une personne de l’équipe et voir si nous pouvons apporter ensemble des réponses à tes questions.
        Voici le lien pour que tu puisses prendre rendez-vous en fonction de tes disponibilités : Rendez-vous Calendly

        Si tu ne trouves pas de créneau qui te correspond ou pour toute autre question, n’hésite pas à revenir vers moi.

        Belle journée à toi !

        Pascaline de l’équipe Charlotte K

        Réponse
  2. Catherine

    Bonsoir à tout(e)s,
    vos témoignages sont bouleversants et j’en suis vraiment émue.
    J’ai beaucoup d’empathie pour vous, car je me sens aussi concernée.
    Merci à Charlotte pour son blog, sa gentillesse, sa bienveillance et son aide.
    j’ai exercée pendant 2 ans dans la fonction publique pour rejoindre le libérale.
    Je suis ide libérale depuis 5 ans dans une maison de santé. C’est génial! mais cela ne me convient plus. J’ai l’impression de me “sacrifier” cela me demande beaucoup de temps entre les tournées, l’administratif, les réunions hebdomadaire, mensuelle, les actions de préventions…
    J’aimerais me reconvertir vers les métiers de “bien être” comme la naturopathie, la phytothérapie, la nutrition, la médecine douce.
    Je pense que notre beau métier nous “consume” à petit feu.
    Maltraitance institutionnelle, mauvais condition de travail, manque de personnel, manque de moyen.
    Tous cela nous épuisent physiquement et psychologiquement. Nous devons pouvoir trouver une solution afin de nous épanouir à nouveau.
    Moi… je crois en vous! 🙂
    Catherine

    Réponse
  3. Christelle

    Je vois que nous sommes pas mal dans la situation. Je suis IDE frontalière depuis 2008, je bosse dans un CHU Belge, j’Adooooore mon job d’IDE en médecine (j’étais secrétaire avant ça, donc déja une reconversion). J’avoue que les conditions de travail se détériorent lamentablement et je n’aime plus travailler comme ça. Je réfléchis donc à une reconversion en rapport avec mon boulot d’infi, de toutes façons il va bien falloir car mon statut de travailleur frontière s’arrête en 2033 et c’est la seule chose qui me retienne à l’hôpital pour le moment. De plus, avec ce statut mon salaire pour le moment est correct et comme je me suis lancée dans la construction de ma maison je dois le conserver ABSOLUMENT.
    Je suis donc à la recherche de pistes nouvelles sachant aussi que ma région n’est pas fort dépourvu de débouchées (Ardennes).

    Avez-vous des idées ? Je vais essayer de me rapprocher d’un cabinet libéral français de la ville pour voir si je peux faire quelques jours par mois mais j’avoue que même si c’était mon idée de base je ne compte pas non plus la retenir à long terme (charge de travail). Je commence à être fort ennuyée de mes lombaires et cervicales ….

    Merci pour votre article et peut être d’une réponse ….
    Christelle

    Réponse
  4. A

    Bonjour
    Infirmière depuis 2013 je cherche à donner un autre tournant à ma carrière professionnelle.
    J aimerai intégrer une équipe de commercial avec les produits de santé, matériels, etc… mais je cherche et postule en vain, je sais que le contexte n est pas facile.
    Connaissez vous des entreprises ou autres qui rechercherait s il vous plait ou auriez vous des idées allant dans ce sens?
    Merci d avance pour votre réponse

    Réponse
  5. Marion

    Boujour Charlotte je suis ide de nuit depuis 2007 dans un établissement de soins. Depuis que j’ai eu mon 3eme enfants je me pose la question d’une reconversion professionnelle car mon conjoint est présent 1 semaine sur 2 (profession maritime). Les horaires du métier étant compliqués je me pose la question d’une reconversion en tant que secrétaire médicale pour des horaires plus adaptés à ma vie de famille. Je dois souvent solliciter une tiers personne pour garder mes enfants la nuit. Est ce que je dois suivre une formation de secrétaire médicale ou je peux directement postuler à une offre d’emploi ? Je vous remercie.

    Réponse
  6. Virginie L

    Bonsoir Charlotte…
    je vous écrit pour ma fille qui suit des études d’infirmière en Belgique…
    elle a raté son examen d’anatomie en première et de ce fait n’a pas pu faire ses stages en deuxième… elle est actuellement en troisième année et elle effectue un premier stage mais le lieu a changé à cause de la situation…. et elle se rend compte qu’elle n’est pas à l’aise et n’est pas sure que ça lui convienne… elle est en doute et pleure tous les jours… si elle change d’études pourrait-elle avoir des restrictions grâce aux années déjà faites?

    Merci pour votre réponse

    Bonne soirée

    Réponse
    • Charlotte K

      Bonsoir Virginie, votre fille peut avoir une équivalence Aide-Soignante. Pense-t-elle qu’elle peut tenir physiquement et psychologiquement jusqu’à la fin du diplôme ? Ça serait l’idéal pour avoir équivalence licence (Bac +3).
      Bonne soirée également

      Réponse
      • Virginie L

        Bonjour… merci de votre réponse mais tenir jusqu’à la fin ça va être difficile car elle a raté d’un demi point son examen d’anatomie en première donc elle n’a pas eu accès à ses stages de deuxième… elle effectue ses stages de deuxième en 3ème donc cette année… ceux de 3ème en 4me… du coup elle doit faire une 5ème année pour ses stages de 4ème… ?

        Réponse
  7. Auffret

    Bonjour,
    Je voudrais devenir ide asalée mais je n’arrive pas à avoir de contact avec l’association que ça soit par mail ou par téléphone.
    Connaissez vous la démarche à suivre ?

    Réponse
  8. Moi

    Bonsoir,
    infirmière depuis …37 ans +3 ans d’étude que je compte car à cette époque les petites bleues ,c’était la couleur de nos tenues, remplaçaient les aides-soignantes bien souvent , je lis ce soir quelques-uns de vos messages et vous adresse le mien en retour. A toutes celles et ceux (je ne vous oublie pas messieurs) qui veulent changer de métier, ne tergiversez pas. Moi j’ai voulu finir ma carrière comme IDE, c’est la cata !!
    Je suis en burn out ( si seulement on reconnaissait cette maladie en MProf !!) et la situation se complique au fil des jours.
    Donc lorsque nos gouvernants se rendront compte de nos situations, après qu’un grand nombre d’entre nous aura quitté le bateau pour , à quelque chose prêt, les mêmes raisons , et que les effectifs seront encore réduits, peut-être ? peut-être alors feront-ils de vrais efforts (pas qqs euros de plus sur nos salaires, ça c’est petit, c’est bas , très bas même) pour reconsidérer notre métier . A savoir , nous laisser nos tâches ( oh vilain mot dirait une petite pimbêche qui n’a toujours rien compris à notre métier !! Et oui il y a une barrière entre nous et les administratifs, petits cols blancs bien trop nombreux aujourd’hui et qui font cependant la pluie et le beau temps) et ne pas nous rajouter de la paperasserie à tour de bras . Bref si vous ne vous sentez pas bien ou plus bien dans cette belle profession alors partez. Posez-vous, mûrissez votre projet, prenez conseil ….mais partez avant qu’il ne soit trop tard. Bon courage à tous.
    .

    Réponse
  9. Marie G-F

    Bonsoir,

    Enfin un endroit où on se sent moins seule à ressentir cette envie de changer de métier !! Merci Charlotte !
    Je suis IDE depuis 2012. J’ai directement enchainé avec la spécialité de puéricultrice, mais les hôpitaux préfèrent embaucher des IDE car cela coute moins cher … En tout cas pour ce qui est de l’hôpital proche de mon domicile. J’ai donc exercé dans un centre de soins à domicile. J’étais salariée. Puis le fait de faire les soins, les patients à la chaine ( dur dur quand on a choisi ce métier pour aider les autres et ne même plus avoir le temps de leur demander comment ça va car pas le temps d’écouter leur réponse…) sans aucune valorisation salariale, m’ont poussé à aller vers du libéral. Je suis donc dans un petit cabinet de 6 IDE libérale. C’est dans des petits villages, les patients sont cool et on se prend vraiment le temps avec chacun, on discute,… Mais moi ce qui me pousse à vouloir changer de métier, ce n’est pas le métier en soi, même si on trouve toujours quelque chose à redire quant à l’organisation du cabinet et le manque “d’équipe” quand on travaille. C’est que je commence à avoir de plus en plus de mal à garder la distance émotionnellement avec mon métier. On a eu pas mal de décès rapides de patients plus ou moins jeunes à cause de cancers, des découverte de cancer ou autres maladies chez des personnes jeunes,… Bref, je me dis tout le temps que j’aimerai ne plus avoir à côtoyer la maladie, la vieillesse, la dégénérescence du corps humain,… J’aime mon métier mais il commence à m’atteindre trop. Je ne sais même pas si me reconvertir vers un métier dans le “prendre soin” me conviendrai. J’aimerai des fois juste faire l’autruche et ne plus voir ce qui se passe autour de moi en négatif. Mais ça, c’est compliqué comme reconversion ^^ !!
    Bref, désolée pour ce long message,mais qu’est ce que ça fait du bien de pouvoir en “parler” à quelqu’un qui comprendra !!
    Merci d’avance pour la lecture

    Réponse
  10. Juhel

    Bonjour,
    Je ne sais pas si mon profil correspond à votre blog mais j’avoue avoir besoin d’aide … Je suis en 2ème année en école d’infirmière, j’adore mes études et pour moi infirmière à toujours été le métier que je voulais faire. Mais depuis j’ai grandis, j’ai pris conscience du salaire infirmier et surtout du fonctionnement de l’hôpital. Je sais d’avance que je ne pourrais pas travailler en milieu hospitalier alors j’envisage de continuer mes études (après être diplômée) et de trouver autre chose à faire. Mais la question c’est quoi ? et comment ? De plus la situation actuelle est super angoissante, on parle de réquisitionnement et d’arrêt de formation.

    Bref, comme beaucoup de personne je remet tout en question en ce moment, je me cherche, j’essaye de savoir ce dont j’ai envie, et ce que je dois faire. Je suis dans le flou le plus total.

    Je ne sais pas si vous pouvez me conseiller ou autre mais en tout cas c’est déjà je trouve un bon début de mettre ça à l’écrit !

    Réponse
  11. Semi

    Bonjour,
    Infirmière depuis 12 ans, j’ai exercé principalement en psychiatrie (à l’hôpital public, en admission, en hôpital de jour, très riche expérience et de bonnes équipes, et depuis 1 an en clinique auprès d’ado et jeunes adultes) car besoin de voir autre chose que l’hopital. Les soins ne m’attirent plus, je ne me sens plus à ma place et comme découragée, un sentiment de dévaloriasation s’installe, une perte de confiance…bref pas bon! Et je suis quelqu’un aime le changement, je pense souvent à quitter ce monde du soin, beau mais très prenant. La vie de famille et de couple en prend un coup… Je pense souvent à un métier + créatif et moins dans la tête (infirmière psy je cogite bcp…trop!)

    Réponse
    • Charlotte K

      Bonjour Séverine, merci pour ton témoignage ! Une reconversion commence par ce que tu décris : savoir écouter sa petite voix intérieure, celle qui lance des signaux d’alarme quand une situation ne te convient plus. Je suis certaine que tu trouveras et que tu y arriveras. Je te souhaite plein de bonheur dans ton futur projet !

      Charlotte

      Réponse
  12. Dinamouche

    Bonjour à tous,
    Infirmière depuis 20 ans, j’ai tenté depuis plusieurs années de changer de poste, de mode d’activité, et de fonction … en vain : je ne veux plus être infirmière, cela devient toxique à mon fonctionnement.
    Je suis en Burn out depuis 15j, je voudrais me reconvertir et me former pour cela mais ma plus grosse crainte est de devoir continuer dans mon service à l’hôpital (alors qu’y mettre les pieds me terrorise) le temps de faire ma formation… dans 2 mois et 1/2 je serai en demi-solde, je ne peux pas être arrêtée aussi longtemps. Le pb c’est que pour postuler ailleurs sans avoir un diplôme ou une formation spécifique, on est payé une misère (on vient de me proposer un poste de 3/4 temps de secrétaire médicale à 1000€ brut !), et les formations sont financées si vous choisissez une formation qui augmente votre niveau de compétences… mais faire autre chose veut parfois dire qu’on veut faire une autre profession moins “diplômée” mais là ça coince !
    Et puis l’employeur veut bien payer une formation mais sur le bugdet de l’an prochain donc pas avant Sept 2021… alors que cela fait déjà 2 ans qu’on vous fait repousser vos projets de formation pour laisser la priorité à d’autres… donc plus confiance en eux pour être accompagnée…
    Est-ce que certain(e)s d’entre vous avez tout quitté, pris un job alimentaire (Mac Do au hasard) le temps de se former pour faire autre chose après ? J’ai peur de perdre mes droits à formation (déjà que le DIF disparaît fin décembre et que ça va diviser par 2 mon financement CPF!)

    Réponse
  13. blasco

    Bonjour
    Je suis infirmière depuis 2011, après 4 ans dans un laboratoire le matin et dans un hopital quelques après midi , je souhaiterais me tourner vers des formations diplomates en naturopathie, nutrition, phytothérapie, et j’ai vu qu’il existait une école en naturopathie animalière pouvez vous m’expliquer comme faire, quelle passerelle prendre, j’avoue ne pas trouver. Merci d’avance

    Réponse
    • Charlotte K

      Bonjour Margaux, il n’y a pas de passerelle entre IDE et école de naturopathie.
      Charlotte

      Réponse
  14. Pierre

    Bonjour, superbe article,merci.
    Je suis infirmier depuis 2011, après 4 ans au bloc puis en libéral, je souhaiterai me tourner vers des formations diplomates en naturopathie, nutrition, phytotherapie, pouvez vous m’expliquer comme faire, quelle passerelle prendre, j’avoue ne pas trouver. Merci d’avance

    Réponse
    • Coyot

      Bonjour !
      Merci pour votre article très intéressant !
      Après 17 ans en tant qu infirmière et deux hernies discales , j envisage de quitter mon service mais là 1000 questions me taraudent ! Pour ou ? Pour faire quoi ?

      Réponse
  15. Agnès Pennarun

    J’ai été infirmière pendant 10 ans en ehpad, dans un petit hôpital, jai commence à être épuisée. Après 1 an et demi de congé maternité et parental, j’ai voulut changer et je suis arrivée en pneumologie sans vraiment avoir le choix et je vois bien que je n’ai pas le niveau de connaissances adaptées j’ai du mal à m’adapter, j’ai déjà pensé à une reconversion mais pas le courage a cause de la vie de famille…

    Réponse
    • Maëva

      Bonsoir,

      Je vous écris cette nuit du travail après une énième nuit où je tappe ” infirmière, reconversion” et je cherche aussi en parallèle les offres d’emploi vers chez moi…
      Infirmière seulement depuis 2 ans, j’ai choisi la psychiatrie par choix, par passion… Mais voilà je suis arrivée dans un service en grande difficulté avec un turn over très important de psychiatre et de cadre qui s’épuisent. Le service dans lequel j’exerce a fait l’objet d’une enquête administrative, maltraitance, mesquineries entre collègues.. des personnes sont protégées. Il devient très très difficile de travailler dans de telles conditions. J’ai demandé a changer de service pas de réponses… je pense de plus en plus a changer mais j’aurais besoin d’aide, de conseils pour sauter le pas !
      En tout cas je suis très heureuse cette nuit d’être tombée sur cette page merci beaucoup Charlotte !

      Réponse
    • Maryam DAHMANI

      Malgré la vie de famille tu peux même si ce n’est pas evident. J’ai un bébé de 15mois et je me suis inscrite dans une formation à distance. Tu révise à ton rythme tu t’organise comme tu veux. Avec le covid les formations à distance se sont beaucoup développé tu as du choix

      Réponse
  16. Charvet

    Bonjour, les conseils sont très intéressants. Je suis infirmière libérale depuis 2000 et j’adore ce que je fais puisque je gère mon activité comme je l’entends. Malheureusement j’ai été opérée arthrodèses L1-L2 avec séquelles neuropathiques. La perspective de reprendre mon activité s’éloigne. La reconversion médecin m’intéresserait, suis -je capable ? Et est-ce raisonnable ?

    Réponse
  17. Lilie

    Bonsoir, ide depuis 15 ans, j’en peux plus … La hiérarchie , les collégues m’épuisent. J’ai postulé dans un CCAS et pas de réponse pour l’instant

    Réponse
    • Léa

      Bonjour Charlotte, actuellement infirmière je cherche des infos concernant les reconversion vers le metier de pédicure podologue ?

      Réponse
  18. gayoux

    Bonjour et merci pour votre article. IDE pendant 6 ans en EHPAD j’ai fait un burn out fin 2018 je suis au chômage depuis début 2019 il m’a fallu du temps pour me reconstruire et pour trouver ce que je voulais faire je voudrais entreprendre une formation de conseillère en naturopathie mais le problème est le financement et pole emploi est toujours là pour mettre des bâtons dans les roues. Il faut toujours monter un dossier béton pour être sur que le projet est viable. Par contre pour nous pousser a rester dans le métier d’IDE ils sont bons. Enfin bref merci d’avoir écrit un article sur la reconversion on se sent un peu moins seule

    Réponse
    • Charlotte K

      Oui c’est normal, il faut beaucoup de temps pour se remettre après un burn out… Oui les démarches ne sont pas toujours claires ! As-tu trouvé les réponses que tu cherchais ?

      Réponse
    • Maryam DAHMANI

      Si ça peut te rassurer moi aussi je travaille comme IDE en EHPAD depuis 5 ans. Oui c’est très dur en ehpad. Moi aussi j’ai fait un gros brun out. J’ai fait un malaise enceinte je travaillais seule comme IDE pour 80residents en étant enceinte je me suis arrêté a 3mois et demi de grossesse. J’ai repris qu’après le congé maternité la peur au ventre de reprendre. Mes craintes se sont plus que confirmé j’ai vécu pire que ce que j’aurai pensé c’était horrible j’ai pu changé dans un EHPAD où cava beaucoup mieux mais c’est trop tard je ne m’en suis pas remise de mon brun out il faut absolument que je fasse autre chose. Je m’y prépare. Eh oui j’ai pensé au médecine douce mais là avec le covid ça fait peur les diplômes ne sont pas reconnu par l’État. Je prépare le cap esthétique puis je vais voir pour après faire un cap en coiffure peut être en alternance je vais voir en fonction de la crise sanitaire. Bon courage à toi en tout cas je suis sûre que tu vas y arrivé ?

      Réponse
  19. Myriam

    Bonjour Charlotte et surtout MERCI pour votre blog, une vraie source d’informations et d’aide pour y voir plus clair (je suis en arrêt / burn-out, je me suis usée émotionnellement jusqu’à la corde en psychiatrie)
    Je suis vraiment ravie d’être tombée sur votre blog.
    Encore MERCI.
    Myriam

    Réponse
    • Charlotte K

      Merci Myriam ! J’espère que tu trouveras les réponses que tu cherches ! 😉

      Réponse
  20. Audrey

    Infirmière française depuis 4 ans, j’exerce maintenant au Québec depuis 2 ans car les conditions de travail m’épuisaient. J’aimerais maintenant rentrer en France car ma famille me manque, mais je ne veux pas exercer comme infirmière en France, pas après avoir connu les conditions de travail bien meilleures du Québec. Je pensais donc reprendre des études en France pour être Kiné. Le problème est le financement! Est-ce-qu’il en existe?

    Réponse
    • Max

      Salut Audrey !

      Infirmier depuis 3 ans maintenant, j’envisage d’exercer au Québec car les conditions d’exercice en France (Ile de France pour ma part) ne me conviennent plus du tout.

      J’ai pensé à la reconversion un moment mais il serait dommage de ne pas essayer autre part, le métier d’IDE avant de tout plaquer.

      Je ne répond pas à ta question mais je t’en pose une. Désolé 🙂

      En quoi les conditions infirmières au Québec sont meilleures (je me suis déjà pas mal renseigné mais c’est toujours bon d’avoir le témoignage d’une française qui connait les 2 côtés) ?

      Réponse
  21. colette

    Bonjour Charlotte, je ne travaille plus, lcar fatigue nerveuse, physique, le burn out,,,je n’ai plus de mutuel, je vis au crochet de mon ami, j’ai 1 logement que je loue au curiste pour rembourser mes credit du logement,,,auriez vous une idee qu’est ce que je pourrai proposer comme activite, service, ds un entre de cure thermale ?
    je vivotte à ma fille de 20 ans qui finit son certificat bpjeps ds l’animation ,
    merci pour votre aide,
    Colette

    Réponse
    • Charlotte K

      Hello Colette, tu peux m’envoyer un message, on va essayer de voir ensemble pour une solution !

      Réponse
  22. borgia

    bonjour
    j’y trouve du réconfort a vous lire tous.Je me sens moins seule du coup.Moi je suis ide depuis 15 an set je sais que je ne veux plus l’être…J’ai besoin de retrouver ma liberté ,ma famille,le manque de reconnaissance et la maltraitance des soignants me tuent à petit feu.Reconversion oui mais en quoi?
    je crois que c’est le plus difficile….et comment partir ça doit se préparer!
    dispo….demission??les délais pour etre libre enfin???..et comment survivre en attendant??
    voila mes préoccupations avant le grand virage
    merci a tous et a Charlotte

    Réponse
    • Charlotte K

      Bonjour, je vous remercie.
      Ça me touche que vous trouvez du réconfort en lisant mes articles. 🙂
      J’ai vu que vous m’avez aussi écrit directement par email.
      On va voir ensemble comment trouver une solution à votre situation.

      Charlotte

      Réponse
  23. Castant

    Bonjour. J ai 50 ans. Je voudrais changer de région pour retrouver mon mari. Or chu ne prend pas de mutation ! ( je suis trop vieille, je coûte trop cher !).
    Que me conseillez-vous ? Si reconversion, plus de possibilités de mutation ?
    Merci de vos réponses

    Réponse
    • Charlotte K

      Bonjour. Je peux vous proposer mon aide pour qu’on trouve une solution à votre problème. Le plus simple serait qu’on en discute par téléphone. Je vous envoie un email avec mon numéro.
      Je vous souhaite une belle journée,
      Charlotte

      Réponse
      • CHRISTELE GARDELLA

        Bonsoir, j ai 52 ans et 30 ans de service.J envisage difficilement de terminer ma carriere comme infirmière (pourtant Dieu sait que j ai aime mon metier ,une vraie vocation..) mais pas assez de reconnaissance, trop de maltraitance des soignants, trop de responsabilites, les gens trop exigeants avec le peu de moyen qu on a, trop de rappels sur repos et d heures en plus, fermetures de lits qui reportent sur des services mal entraînés des hospitalisations hors de leur specialite (donc risques pros augmentes…bref, tout ce qu on lit partout et qui est vrai. J ai entrepris depuis 6 mois une formation, à mes frais, en aroma-phytotherapie et j aime ça. Par contre une collegue qui a fait (presque) pareil l an dernier ne voit pas son activité decoller..Donc je doute. Pole emploi peut il nous aider dans une demarche de reconversion, vers l’esthétique, le Bien Etre ou autre?

        Réponse
      • aurelie

        Bonjour.

        Moi j ai été infirmière pendant 20 ans . J’ai vu les conditions de travail et la prise en charge patient se dégrader au fur et à mesure des années et ça m est devenu insupportable.
        Je suis donc passé par la case reconversion !
        Aujourd’hui je suis professeur de musique et de chant .
        Ça m a permis de garder les aspects qui me plaisait dans mon métier d’IDE ( contact,éducation, bien-être) et s’y allier ma passion pour la musique.
        La transition ne s’est pas faite sans mal surtout financièrement il faut bien l’avouer. Mais je n ai eut aucun regret !
        Et le fait d’avoir un diplôme d’infirmière m’a permis grâce à l’intérim de palier à certains manque de revenu par moment le temps de la transition !
        En tout cas plein de belles choses à tous et toute et faites tout ce qu’il faut pour vous sentir bien dans votre profession et dans votre vie ! Ça n’a pas de prix !!
        Belle journée !!!

        Réponse
        • Violaine

          Bonjour, quel a été votre parcours entre IDE et prof de musique et de chant ? Je serais très intéressée de découvrir votre témoignage et la passerelle que vous avez trouvée entre infirmière et la musique. En vous remerciant

          Réponse
    • Rosine

      Pense à l’éducation nationale.

      Réponse
  24. perrin B

    Bonjour
    Merci pour cet article et pour les conseils.
    Ca me fait du bien de savoir que je ne suis pas seule dans cette envie de changement professionnel, je m’en sens un peu coupable parfois.
    Pour ma part ce qui est difficile c’est de savoir quoi faire, dans quel domaine me diriger par la suite.

    Réponse
    • Rambur

      Bonjour charlotte, je suis ide depuis décembre 2006 et infirmière libérale depuis 8 ans. Je travaille seule avec l’aide d’une remplaçante quelques jours par mois. Je ne me sens plus à l’aise dans mon métier mais j’ai peur du changement, surtout de ne pas pouvoir assumer les charges à payer et les crédits en cours!!!! Et puis que faire??? Pourriez vous m’aider? Cordialement, virginie

      Réponse
    • Sandrine

      Besoin de conseil

      Réponse
      • Levray

        Je ne sais plus où j en suis,ide depuis 2013 avec 9 ans d AS avant je n est plus de plaisir à bosser

        Réponse
    • Sabrina

      Bonjour, j’ai 50 ans et je dois changer de métier car j ai des problèmes de santé et je ne peux plus porter ou travailler avec des charges physiques et trop intensivement.
      Je suis infirmière depuis 1998 et je parle couramment l Allemand. ?

      Réponse
    • Stéphanie

      C’est exactement pareil pour moi. J’aime mon travail d’infirmière en chirurgie où je travaille depuis 10ans. Mais les conditions actuelles (crise sanitaire, manque de personnel, toujours plus, de travail avec moins de moyens,…) m’epuisent et me mettent la boule au ventre (et de l’eczéma ?) quand il faut y aller. La seule chose qui me maintient dans le service ce sont les collègues que j’adorent. Je pense donc à changer même si j’aime mon boulot. Mais que faire c’est une GRANDE question

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La fondatrice

Je suis Charlotte, la fondatrice du collectif d’infirmières Charlotte K. Nous te partageons nos meilleurs conseils pour t’aider dans ton évolution professionnelle à partir de tes compétences et de ton diplôme d’infirmier. Prêt(e) à trouver ta vie IDEale ?

Je découvre Charlotte K

Nous suivre

Tous les mardi à 18h : une nouvelle vidéo sur la reconversion des IDE
Découvrir la chaîne Youtube

La vie d’une IDE reconvertie
Découvrir le compte Instagram

Le podcast « Vies d’infirmières », c’est notre rendez-vous hebdomadaire.
Découvrir le podcast

Une aventure

Qui changera ta vision que tu as sur toi et sur le monde professionnel Des valeurs de bienveillance et de partage.

Prendre RDV Gratuitement

Tu es IDE et tu as besoin de faire le point sur ton avenir professionnel ?

Prendre RDV Gratuitement

Share This