Sélectionner une page

Contenu : Vous trouverez dans cet article pourquoi tant d’infirmières se reconvertissent et quelles sont les reconversions possibles après INFIRMIERE ?

Les problèmes commencent dès les études …

Dès l’entrée en école d’infirmière, IFSI, les étudiantes commencent déjà a ressentir la pression qui va peser tout au long de leur formation. Le premier jour, alors que l’on essayait nos blouses pour les stages qui commençaient 6 semaines plus tard, la personne qui nous aidait à choisir les tailles nous a recommandé de choisir 1 à 2 taille au dessus. “Vous verrez avec ces études vous allez prendre des kilos, entre le stress, le rythme de travail…” 

Bienvenu dans le monde d’un soignant.

Selon le Monde : bilan de santé inquiétant des étudiants infirmiers. Une enquête (Fnési – Septembre 2017) menée auprès de 14 000 étudiants infirmiers montre que leur état de santé psychologique et physique s’est dégradé.

Epuisés, stressés, angoissés : c’est un bilan de santé catastrophique que révèle la Fédération nationale des étudiants en soin infirmiers (Fnési)http://fnesi.org/. Sur plus de 14 000 étudiants infirmiers :- Plus de 50% déclarent que leur santé psychologique s’est dégradée depuis leur entrée en formation ;- 78,2 % des étudiants se déclarent tout le temps ou souvent stressés.- 61,8 % des étudiants se déclarent souvent ou tout le temps épuisés psychologiquement, un état qui s’accroît au fur et à mesure de l’avancée dans le cursus (85,9 % pour les étudiants de troisième année contre 66,2 % en première année).

30 % DES NOUVEAUX DIPLÔMÉS ABANDONNENT DANS LES 5 ANS

Sarah, après 5 ans en pédiatrie polychirurgicale : « Le patient devrait être au cœur de nos préoccupations ; au lieu de ça on est polluée par tout un tas de tâches qui nous freinent dans le bien faire au quotidien. On a des appels récurrents de la hiérarchie qui nous impose des changements de planning ou des horaires décalées…  pour une reconnaissance minimale… »

Quelles sont les raisons qui poussent les infirmières à se reconvertir ?

Souvent épuisées par la charge de travail, certaines infirmières quittent le temps plein pour prendre un 80% ou même un mi-temps. Mais les revenus déjà peu élevés ne suffisent pas à la plupart des soignants qui préfèrent alors quitter le métier d’infirmier. Pour quelles raisons tant d’infirmières se reconvertissent ? Je vais vous détailler les principales causes.

  • Les horaires difficiles : travail de nuit, les week-ends, les jours fériés… L’infirmière se sent souvent en décalage avec le reste de la société. 
  • L’équilibre familiale, (couple, enfants…) qui est touché par ce rythme de travail. 
  • La Pression est souvent importante en raison d’effectifs réduits et du manque de moyens, ce qui génère des conditions de travail déplaisantes et peu gratifiantes.
  • La fatigue physique. Les problèmes de dos, d’épaules… Dues aux manipulations des patients.
  • Le Salaire qui n’est pas à la hauteur. 
  • Le Manque de liberté. Emploi du temps peu malléable, remplacement des collègues absents… 
  • Un infirmier est sur tous les fronts. L’infirmière en milieu hospitalier en particulier est sollicitée de tous les côtés entre les médecins, les kinés, les diététiciennes, les psychologues, les secrétaires, les manip radios… 
  • Lourdes responsabilités

    Quelles sont les reconversions possibles après INFIRMIERE

« Après 5 ans en maternité en milieu hospitalier, Julie témoigne : J’aime le travail auprès des mes patientes, l’accompagnement, l’éducation, les aider dans le deuil, les rassurer… Mais sinon je ne supporte plus le rien au boulot : manque de personnel, de matériel, locaux dégradés voir insalubres, médecine à deux vitesse selon le type de patient … »

Quelles sont les reconversions possibles après INFIRMIERE ?

Pour changer de carrière, il arrive souvent que les infirmières retournent sur les bancs de l’école. La plupart des infirmières ont décidé d’exercer cette profession pour l’aspect relationnel, pour être utile à l’autre, pour prendre soin.
Mais de plus en plus, la part de travail administratif augmente, au détriment du coeur de métier des IDE. Elles doivent également composer avec la maltraitance subie au quotidien, un rythme de travail épuisant et un manque de reconnaissance flagrant.
Après quelques années d’exercice, voire même parfois lorsqu’ils ne sont pas encore diplômés, certains infirmiers sont à bout et envisagent de changer de secteur, ou de se reconvertir. Commence alors bien souvent un chemin semé d’obstacles…

Quelles sont les reconversions possibles après infirmière : une autre pratique des soins infirmiers

Rester dans le cadre de la profession d’infirmière mais changer un peu d’environnement, de rythme. Lorsque le milieu hospitalier ne fait plus rêver, certaines optent pour un cadre différent. 

  • Infirmière scolaire : Beaucoup font ainsi le choix de l’Education National, un secteur relativement accessible puisque le recrutement se fait sur concours.
  • La spécialisation en tant qu’Infirmière puéricultrice
  • La spécialisation en tant qu’Infirmière anesthésiste
  • Infirmière de santé au travail
  • En libéral dans un cabinet infirmier
  • Spécialisation en addictologie…

Quelles sont les reconversions possibles après infirmière : d’autres façons de prendre soin des autres

Quelles sont les reconversions possibles après INFIRMIÈRE ? Quand le métier d’infirmière a vraiment dégouté certaines, le milieu du prendre soin est souvent privilégié. Parmi les métiers dans lesquels se reconvertissent les IDE on retrouve souvent des métiers dans lequel on prend soin d’autrui. Parmi eux :

  • Les métiers de l’esthétique et le bien-être
  • D’autres personnes envisagent également des études de médecine. Pour ce faire, des passerelles existent .
  • Sophrologue
  • Naturopathe

Quelles sont les reconversions possibles après infirmière : quitter le soin

Quelles sont les reconversions possibles après INFIRMIERE ? Quitter le soin, tout simplement. Tel est le choix que font certaines infirmières 

Aurore s’est reconvertie en professeur des écoles : « Je revis, j’ai des horaires de rêve, je profite de mes enfants et je ne bosse plus le weekend. »

Sandrine, infirmière diplômée de 2003, est en reconversion à la suite de problèmes de santé. Suite à un accident du travail, lors d’un transfert de patient, elle ne pourra plus effectuer de travail physique qui sollicite la station debout.

Vous trouverez ici le témoignage d’Estelle, 25 ans qui a décider de se reconvertir dans l’industrie après avoir exercé 1 an en tant qu’infirmière.

Quand la reconversion n’est pas si évidente

Parfois, le désir de se reconvertir semble très profond. Et pourtant, toutes les personnes qui le souhaitent ne parviennent pas à effectuer leur reconversion professionnelle.

  • Dans quoi se reconvertir ? Quelles sont les reconversions possibles après INFIRMIERE ? La principale question qui fait barrage est la suivante :  C’est n’est pas simple de changer de métier, de trouver une nouvelle profession, de repartir dans un autre domaine. Et surtout de savoir … lequel ?
    Marine infirmière depuis 2009, a souvent voulu changer de profession, mais s’est heurtée à de nombreux obstacles “Mais mon diplôme n’était jamais suffisant. »
  • Le Financement est la deuxième raison qui empêche les personnes qui le souhaitent de se reconvertir. Ce n’est toujours facile de trouver des aides financières, les démarches sont souvent longues et peu aboutissantes. 
  • Le soutien de son entourage est indispensable pour mener à bien une reconversion. En particulier si c’est une reconversion « à 180° », une reprise d’études ou un changement de carrière radical.. Et à l’inverse, la famille, les proches peuvent être des freins à une reconversion lorsqu’ils communiquent leurs peurs, leur stress…
  • La Sécurité. J’aurais pu le mettre en premier… La sécurité, le confort financier, la routine, sont des barrières qui retiennent beaucoup de personnes à faire le premier pas vers une reconversion professionnel

Reconversions infirmières dans le métier de marketing relationnel

Le métier de marketing relationnel, ou marketing de réseau, un job en plein essor Parmi les hommes, les femmes, les mamans, les entrepreneurs qui se sont reconvertis dans cette voie, un gros pourcentage d’infirmier et d’infirmières.
Pourquoi ?
Car c’est un métier où l’on continue à avoir du relationnel, mais où l’on est désormais son propre patron et l’on peut travailler à son rythme, depuis chez nous. Des critères qui ne laissent pas indifférents les personnes qui se ont travaillé des années avec des conditions de travail qui ne font plus rêver.


Si cette reconversion vous intéresse, n’hésitez pas à me contacter !