Reconversion infirmière prof STMS

 

Les infirmiers ont pour mission, entre autres, de transmettre les gestes appris, le sens de la rigueur et l’organisation. La valeur de transmission est forte au sein de la profession.

Si cette facette de votre métier vous plait ? Pourquoi ne pas penser à une reconversion dans le monde de l’enseignement, pour devenir professeur en Sciences et Techniques Médico-Sociales ?

Un infirmier diplômé d’Etat possède des connaissances indispensables dans ces filières. Ainsi, le savoir-être et le savoir-faire nécessaire peut représenter une réelle plus-value pour le corps professoral. De plus, le partage d’une expérience sur le terrain peut être bénéfique pour les élèves.

La reconversion d’infirmière à prof STMS vous intéresse ? 🙂

Nous vous détaillons dans cet articles les solutions pour mener à bien cette reconversion professionnelle : présentation du métier de professeur en Sciences et Techniques Médico-Sociales, structures d’enseignements, concours et préparation, nous passons au crible tout le processus.

 

Reconversion infirmière prof STMS : Quelles sont les missions au quotidien d’un professeur en Sciences et Techniques Médico-Sociales ?

 

C’est une profession très riche qui mélange l’enseignement des apprentissages théoriques, en biologie ou en sciences médico-sociales par exemple et les apports pratiques comme l’apprentissage des soins d’hygiène, d’entretien et la prise en charge des spécificités de chaque âge de la vie. La dimension pédagogique est bien sûr très importante.  

«  Les enseignements sont :

– les techniques professionnelles sanitaires et sociales (soins d’hygiène et de confort, aide aux activités motrices, prévention et sécurité, animation, acquisition et développement de l’autonomie),

les techniques de décontamination, de désinfection et de stérilisation, appliquées au secteur sanitaire ;

– les enseignements associés à ces techniques : les sciences médico-sociales, l’éducation à la santé, la biologie humaine qui intègre l’hygiène, la prévention et des éléments de physiopathologie, la microbiologie appliquée, l’ergonomie, l’organisation et la qualité de service, la technologie des produits et des équipements se rapportant aux techniques ;

– Ils peuvent participer aux enseignements technologiques des BTS Économie sociale familiale et Services et prestation des secteurs sanitaire et social. »

(Source Ministère de l’Education Nationale)

Un professeur en STMS peut exercer dans diverses structures et auprès de différents publics :

  • Au cours de la formation d’Auxiliaire de Vie Sociale
  • En Certificat d’Accompagnement éducatif à la Petite Enfance
  • En lycée professionnel filière ST2S Sciences et Technologies de la Santé et du Social. 

 

Les professeurs ont une relation particulière et privilégiée avec leurs élèves. A temps plein, en lycée professionnel ils n’ont que deux classes et passent 9h de cours hebdomadaires avec chaque classe. Ils sont également chargés d’aller observer leurs élèves sur les lieux de stage.

Reconversion infirmière prof STMS : Comment faire ?

 

Petite précision avant d’entrer dans le vif du sujet : Il convient de faire le distinguo entre les lycées professionnels et les lycées technologiques :

  • Les lycées professionnels forment les élèves afin qu’ils puissent travailler après leur baccalauréat. Pour y enseigner, il faut avoir passé le CAPLP ou CAFEP pour le privé.
  • Les lycées technologiques forment des élèves qui poursuivront ensuite vers des concours médicaux-sociaux, des BTS ou des DUT. Pour y enseigner, il faut avoir passé le CAPET.

Pour effectuer des remplacements en tant que professeur en STMS, il n’est pas systématiquement demandé d’avoir le diplôme. Il est possible de se renseigner auprès du rectorat qui peut rechercher des enseignants, ou auprès de la DDEC (Direction Diocésaine de l’Enseignement Catholique) dans le privé.

Pour avoir un poste titulaire, en revanche, il faut préparer et passer un des concours que nous allons détailler ci-après.

 

Le CAPLP ou Concours d’Accès au corps des Professeurs de Lycée Professionnel

 

Le diplôme d’Etat d’infirmier, reconnu au niveau III soit niveau Licence (pour les étudiants ayant commencé leurs études lors de la rentrée de 2009), permet d’accéder au concours national de l’enseignement public ou CAPLP (Concours d’Accès au corps des Professeurs de Lycée Professionnel) comme au concours de l’enseignement privé sous contrat ou CAFEP (Certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement privé).

Le candidat devra alors faire le choix de la filière Sciences et techniques médico-sociales.

Pour les infirmiers diplômés d’Etat qui souhaitent se réorienter dans cette voie, il est possible de présenter le troisième concours du CAPLP en justifiant d’au moins 5 ans dans le secteur privé ou le concours interne en justifiant de plusieurs années d’expérience dans l’enseignement ou en étant titulaire de la fonction publique.

Vous trouverez toutes les informations relatives à la cession de 2021 du concours sur le site devenirenseignant.gouv.fr 

 

En quoi consistent les épreuves du concours ?

Ces concours se composent d’épreuves d’admissibilité et d’épreuves d’admission. Elles sont similaires pour le CAPLP et le CAFEP.

 

Dans les épreuves d’admissibilité, on retrouve :

  • Une épreuve de mise en situation professionnelle de 5h pour tester les connaissances scientifiques et techniques du candidat, sa capacité à exploiter des documents pour étayer son raisonnement et sa capacité à synthétiser sa pensée.

Exemple avec les questions du sujet traité lors de la cession du concours de 2020 sur l’obésité infantile tiré du document officiel du ministère de l’éducation nationale que vous pouvez retrouver en cliquant sur le lien :

  1. « Présenter les causes de l’obésité infantile et analyser ses conséquences sur la santé. Expliquer le mécanisme d’apparition du diabète de type 2. 
  2. « L’obésité est considérée par de nombreux experts comme une maladie de la transition économique et nutritionnelle » *. Justifier cette affirmation et mettre en évidence les incidences socio-économiques associées à l’obésité infantile. 
  3. Argumenter les orientations stratégiques dans le domaine de la prévention et dans la prise en charge de l’obésité infantile.

 

  • Une épreuve d’étude et d’analyse de dossier de 5h également. Cette épreuve teste la capacité d’analyse critique, l’aptitude à mettre en place des démarches pédagogiques, tout en suivant les règles imposées et en mobilisant toute sa culture générale.

Exemple avec les questions du sujet de la cession de 2020 portant sur la prise en charge des personnes en situation de handicap (lien vers le document officiel) :

  1. Présenter l’évolution de la prise en charge des personnes en situation de handicap en France depuis la loi de 2005. Cerner les enjeux et les limites des dispositifs et des moyens mis en place.
  2. Dans la perspective d’un enseignement en Baccalauréat professionnel « Accompagnement, soins et services à la personne » option B « en structure », proposer des démarches pédagogiques argumentées, permettant de développer chez les élèves, des compétences figurant dans les extraits de référentiels fournis en annexe 1.

 

L’épreuve d’admission se traduit par un oral :

Une épreuve de mise en situation professionnelle avec étude de dossier de 4h puis 30 minutes d’exposé et 30 minutes d’entretien avec le jury. Cette épreuve a pour but d’analyser la capacité du candidat à organiser une séance de formation avec un sujet imposé et un niveau de classe donné. Une bibliothèque scientifique et pédagogique ainsi que les programmes scolaires et les textes officiels seront mis à disposition.

Durant les 4h, le candidat devra analyser les documents mis à sa disposition : documents techniques tels que des protocoles, des résultats d’enquête, des bilans et projets d’actions et des documents pédagogiques.

Suite à l’étude de tous les documents et pendant 30 minutes, le candidat devra expliquer au jury ses choix pour la séquence de formation inventée, tant dans les documents sélectionnés que dans l’approche pédagogique ou encore dans le lien avec d’autres spécialités et disciplines. 

L’entretien, lui, évaluera la capacité du candidat à prendre en compte les besoins des élèves et sa représentation des différentes conditions d’exercice d’un professeur dans une telle spécialité.

 

Comment est constitué le jury du concours ?

Le jury est constitué d’inspecteurs de l’éducation nationale, de directeurs d’établissements, de professeurs exerçants en lycées professionnels, de conseillers principaux d’éducation et d’autres membres du corps enseignant.

 

Une autre possibilité, passer le CAPET

 

Pour enseigner dans un lycée technologique (et non pas professionnel) de l’enseignement public, il faut passer Le CAPET ou Certificat d’Aptitude au Professorat de l’Enseignement Technique.

Là encore, il existe une filière Sciences et Techniques Médico-sociales mais attention, toutes les sections ne sont pas ouvertes tous les ans. Les épreuves sont similaires au CAPLP.

Ce concours se décline en plusieurs formes. Les infirmiers ayant travaillé 5 ans dans le secteur privé peuvent s’inscrire au troisième concours du CAPET et ceux qui ont travaillé au moins trois ans dans le secteur public s’orienteront vers le concours interne du CAPET (pour passer le concours interne il faut également justifier de l’obtention d’une licence. Le diplôme d’Etat d’infirmier offre une équivalence).

Le concours se compose d’une épreuve écrite et une épreuve orale ainsi qu’un dossier de reconnaissance des acquis d’expérience dans le cas du concours interne.

Vous trouverez toutes les informations concernant les épreuves sur le site internet devenirenseignant.gouv.fr  . 

 

Comment se préparer au concours national de l’enseignement public ?

 

Pour présenter le Concours dit CAPLP, le candidat peut s’inscrire auprès de l’INSPE (Institut National Supérieur du Professorat et de l’Education) de son académie.

Les académies proposent ensuite des programmes de formation adaptés comme par exemple dans l’académie de Lyon.   

Vous trouverez dans ce document de  2018 une idée de l’ensemble des connaissances et des sujets à connaitre pour se présenter aux concours .

Il est également possible de préparer le concours seul .

 

Le témoignage de Marie-Emilie, infirmière devenue professeure en lycée professionnel.

 

Découvrons le parcours de Marie-Emilie

Après un diplôme d’infirmière obtenu en 2005 et diverses expériences professionnelles à l’hôpital, en clinique et auprès de personnes âgées, Marie-Emilie a entamé un processus de reconversion en 2013, processus qui l’a conduit à un poste de professeure en lycée professionnel.

Elle y a enseigné en filière ASSP Accompagnement, Soins et Service à la Personne.

Dans un premier temps, après un déménagement, elle a effectué des remplacements au sein d’une classe de première sans avoir encore passé le diplôme. Le directeur de l’établissement avait un urgent besoin de personnel enseignant et Marie-Emilie s’est retrouvée devant une classe, propulsée un peu malgré elle dans un univers encore inconnu.

Plus tard, en 2017, bénéficiant de sa titularisation en CHU, Marie-Emilie présente le concours interne du CAPLP. 

 

Comment se sont déroulées les épreuves du concours ?

  • Un dossier écrit avec présentation d’une séquence d’enseignement que le candidat devait être capable de critiquer. Ce dossier avait la particularité de devoir respecter des critères de présentation extrêmement précis sous peine d’être rejeté d’emblée.

 

  • Et un oral de 5h avec une partie pratique durant laquelle il lui fallait se glisser dans le personnage d’une jeune diplômée et mettre en situation un sujet donné. Exemple d’un enfant en crèche qui vient de régurgiter avec des soins du visage à pratiquer.

 

  • La deuxième partie de l’oral consistait en une préparation de cours et une préparation d’animation avec présentation au jury.

 

Le parcours de reconversion de Marie-Emilie

Marie-Emilie nous a partagé son sentiment sur son concours qui lui a demandé beaucoup de préparation pour connaitre les programmes des élèves et beaucoup d’entrainement. En effet, un professeur en lycée professionnels est amené à enseigner plusieurs matières.

Les personnes qui présentent ce concours ont déjà eu des expériences dans l’enseignement, ce qui présente une difficulté supplémentaire lorsque ce n’est pas le cas.

Le diplôme en poche, Marie-Emilie découvre qu’elle n’a pas totalisé assez d’heures d’enseignement pour travailler à temps plein. Elle s’inscrit donc en Master 2 qui forme aux Métiers de L’Enseignement, de l’Education et de la Formation. Ces masters n’accueillant parfois pas suffisamment d’étudiants nécessitent une inscription et une scolarité dans une autre région.

Une année de stage en parallèle d’une année d’étude loin des siens seront nécessaires pour enfin obtenir un poste dans sa région d’origine, proche de sa famille, au sien d’un lycée général, technologique et professionnel, dans la filière ASSP.

Concrètement, elle enseignait des matières telle que la biologie, les soins, l’animation de différents publics, la prise en charge de tous les âges de la vie…un programme très large avec beaucoup de pratique.

 

Que lui a apporté son métier d’infirmière dans sa nouvelle profession ?

Marie-Emilie peut aisément illustrer son cours avec des exemples pratiques et est reconnue pour cela. Les soins sont faciles puisque déjà bien connus. Cela rend les cours et mises en situation plus concrets. Son expérience lui confère une légitimité auprès de ses élèves.

Cette nouvelle profession lui apporte un confort de vie avec des week-ends et des vacances scolaires mais demande une implication totale dans son travail. 

« Du 1er Septembre au 4 Juillet, je vis avec mes élèves. Tout est prétexte à créer un cours. On peut travailler jours et nuits. Travailler avec les adolescents est extrêmement enrichissant !»

 

Un conseil pour les infirmières qui souhaiteraient faire une reconversion d’infirmière à prof STMS ?

« Allez observer dans les établissements, posez vos questions à des professionnels, ils seront ravis de vous répondre. »

 

La reconversion d’infirmière à prof STMS t’intéresse, vient me le dire en commentaire ! 🙂

Si tu es IDE et que tu te poses la questions de te reconvertir ou d’évoluer : Vient rejoindre notre communauté d’IDE en quête de changement !

Et si tu souhaites découvrir toutes les reconversion possibles après infirmière, c’est juste ici !

4.2/5 - (4 votes)
Ce contenu est protégé par des droits d'auteur

Tu es INFIRMIÈRE et tu aimerais ÉVOLUER professionnellement?

 

7 jours de conseils gratuits pour te donner des idées de reconversion

avec ton diplôme d'infirmière

Ton inscription est confirmée ! Vérifie dans ta boîte mail (et spams), tu as dû recevoir ton 1er conseil !

Tu es INFIRMIER(E) et tu aimerais ÉVOLUER professionnellement ?

 

7 jours de conseils gratuits pour te donner des idées de reconversion

avec ton diplôme d'infirmier(e)

Ton inscription est confirmée ! Je viens de t'envoyer ton premier email -Charlotte

"De ma vie d'IDE à ma vie IDEale"

est actuellement fermée

Mais tu peux dès maintenant rejoindre la liste d'attente pour faire partie des premiers à être prévenus de la sortie de la prochaine session !

Ton inscription est confirmée ! Pour patienter, je viens de t'envoyer un premier email avec des conseils utiles à ta reconversion -Charlotte

Télécharger le programme

 

Renseigne tes coordonnées pour télécharger le programme

 

Merci pour votre intérêt, consultez votre boîte mail pour récupérer le programme

Share This