Reconversion infirmière en Orthophoniste – Charlotte K

Si tu es infirmier ou infirmière et que tu te poses des questions sur une évolution au sein de ton métier ou une reconversion après IDE, vient rejoindre la communauté la plus soudée, d’IDE en quête d’évolution professionnelle ! 

 

Passerelle IDE – Orthophoniste

 

Malheureusement, il n’existe pas de passerelle pour accéder aux études d’orthophonie. Il faut contacter chaque école pour savoir quelles sont les U.E. dont tu peux être dispensé. Pour l’exemple, j’ai contracté l’université de Brest.

Il n’existe donc pas de passerelle pour accéder aux études d’orthophonie, l’admission en 1ère année au DUOB (Brest) est réalisée via la plateforme Parcoursup.

Les critères généraux d’admission ainsi que le calendrier des différentes étapes sont consultables à l’adresse suivante : www.parcoursup.fr

Cependant, des demandes d’équivalences ou de dispenses d’enseignements, en raison d’un cursus antérieur seront examinées à la demande de l’étudiant.

En ce qui concerne les dispenses, l’article 26 du Décret n°2013-798 du 30 août 2013 relatif au régime des études en vue du Certificat de Capacité d’orthophoniste précise :

“Des dispenses partielles de scolarité, de stages ou d’épreuves peuvent être accordées aux personnes admises à poursuivre des études en vue du certificat de capacité d’orthophoniste et
justifiant de titres ou de diplômes reconnus par le ministre charge de l’éducation ou le ministre chargé de la santé les autorisant à enseigner aux enfants atteints de déficience auditive.

Ces dispenses peuvent porter les enseignements suivants, détaillés dans l’annexe 3 :

  •     l’unité d’enseignement 1.2.1 : Psychologie générale et psychologie du développement
  •     l’unité d’enseignement 1.3 : Sciences de l’éducation
  •     l’unité d’enseignement 2.3 : Etude de l’audition
  •     l’unité d’enseignement 6.1 : stage en milieu scolaire”

Compte tenu de la spécificité du métier d’orthophoniste et de la partie très importante des enseignements dirigés et des stages, les dispenses accordées peuvent permettre
généralement d’alléger le cursus mais non de le raccourcir.

 

Témoignage

Parcours professionnel

 

  • Peux-tu te présenter et nous parler de ton parcours ?

Je m’appelle Anne-Sophie, j’ai 38 ans et je suis maman de 4 enfants.

Après une prépa littéraire (je voulais être journaliste) et une licence de lettres modernes j’ai passé les concours d’orthophonie de Lille Paris et Tours. J’ai intégré le CFUO de Tours en 2003. A l’époque je ne savais pas grand-chose du métier, je savais que c’était autour de la communication, ce qui me passionnait.

 

  • Pourquoi as-tu eu envie de faire ces études d’orthophoniste ?

Mon père est chiropraticien, ma mère infirmière libérale…oncles et tantes, cousins et cousines sont aussi dans le soin, c’est donc assez naturellement que j’y vais, sans trop réfléchir en fait.

 

Etudes d’orthophoniste

 

  • Comment se déroulent les études d’orthophoniste ?

Entre les études que j’ai suivies et maintenant, les études sont passées de 4 à 5 ans. Grâce au Master que nous avons obtenu. Avant c’était un concours, maintenant il faut passer par ParcourSup et la sélection se fait sur dossier et entretien. Avec le diplôme on peut maintenant devenir cadre en 1 an.

 

Financement de la formation

 

  • Comment as-tu financé ta formation ?

J’ai fait un prêt étudiant à l’époque. J’avais une bourse qui m’aidait un peu, mais le concours se passant à Bac+0, j’ai « rétrogradé » de Bac +3 à bac +0 et mes bourses m’ont été enlevées.

 

Avantages

 

  • Quels sont les avantages pour toi de devenir orthophoniste ?

L’avantage de devenir orthophoniste ? Je pense que cela dépend des besoins et aspirations de chacune ;

 

Exercer en tant qu’orthophoniste

 

  • Quelles sont les façons d’exercer en tant qu’orthophoniste ?

Il y a une grande différence entre la pratique libérale et le salariat. A l’hôpital on se spécialise de Facto. Peut être y a-t-il qq chose de lassant au bout d’un moment. Mais le travail en équipe est passionnant et très soutenant. On a normalement accès à des formations qui nourrissent notre besoin d’apprendre et d’évoluer. Je pense néanmoins que ce n’est pas spécifique aux orthos ; cela concerne aussi les infirmières. On développe une expertise, et on a une certaine reconnaissance…

En libéral a contrario, on a une grande liberté (parfois un peu fantasmée !) mais notre champ de compétences étant extrêmement large, il est difficile de se sentir compétente partout. Et c’est une réalité : entre la PEC des troubles de l’oralité, les troubles du langage écrit et les pathologies dégénératives pour ne citer qu’elles, il y a vraiment un GAP.

Ce que j’aime en revanche, c’est davantage ce qui n’est pas rééducatif à proprement parlé : ça concerne davantage l’accompagnement, la PEC de la personne dans sa globalité et non comme un symptôme à gommer. Les études font de nous des expertes du diagnostic, des statistiques, car nous travaillons avec des tests normés et étalonnés. Moi j’aime l’aspect clinique et le fait de trouver des solutions avec le patient et son entourage. D’où ma passion pour l’accompagnement parental et l’éducation thérapeutique. Avec le temps j’ai affiné mes goûts et les domaines dans lesquels je me sens plus à l’aise.

 

Difficultés

 

  • Quelles sont les difficultés que ce soit pendant les études et même après en étant orthophoniste ?

Dans une vie rêvée en libéral nous travaillons de concert avec les médecins prescripteurs, la communauté éducative, mais de fait, les contacts sont limités, chacun restant assez cloisonné. Et nous sommes assez limitées par le secret médical. 

Dans l’exercice libéral nous sommes conventionnés et rémunérés à l’acte…le forfait nous menace aujourd’hui et c’est un grand inconvénient. On pense qu’en libéral on est libre, mais pas tant que ça. 

En salariat je trouve que nous ne sommes pas rémunérées à la hauteur de nos années d’étude, niveau Master. Une ortho qui commence gagne environ 1600 euros… Mais ça c’est une problématique générale concernant les paramédicaux à l’hôpital.

 

Conseils

  • As-tu un conseil en particulier à partager aux IDE qui se posent la question devenir orthophoniste ?

En ce qui concerne les conseils à donner aux IDE, je pense que les motifs de reconversion sont assez similaires dans nos métiers ; je crois qu’il faut bien se faire accompagner pour déterminer avec le plus de justesse ce qui nous pèse dans notre métier actuel, et ce à quoi on aspire…on se retrouve souvent dans les mêmes problématiques et insatisfactions…ce qui fait qu’on peut être déçue et avoir la sensation de s’être trompée…

 

  • Souhaites-tu mettre ton conctat si des IDE se posent des questions ?

Bien sûr je suis dispo si besoin, sans pb ! Anne-Sophie

 

Merci à toi Anne-Sophie pour ton témoignages !

Si tu es infirmier ou infirmière et que tu te poses des questions sur une évolution au sein de ton métier ou une reconversion après IDE, vient rejoindre la communauté la plus soudée, d’IDE en quête d’évolution professionnelle ! 

 

Ce contenu est protégé par des droits d'auteur

Tu es INFIRMIÈRE et tu aimerais ÉVOLUER professionnellement?

 

7 jours de conseils gratuits pour te donner des idées de reconversion

avec ton diplôme d'infirmière

Ton inscription est confirmée ! Vérifie dans ta boîte mail (et spams), tu as dû recevoir ton 1er conseil !

Tu es INFIRMIER(E) et tu aimerais ÉVOLUER professionnellement ?

 

7 jours de conseils gratuits pour te donner des idées de reconversion

avec ton diplôme d'infirmier(e)

Ton inscription est confirmée ! Je viens de t'envoyer ton premier email -Charlotte

"De ma vie d'IDE à ma vie IDEale"

est actuellement fermée

Mais tu peux dès maintenant rejoindre la liste d'attente pour faire partie des premiers à être prévenus de la sortie de la prochaine session !

Ton inscription est confirmée ! Pour patienter, je viens de t'envoyer un premier email avec des conseils utiles à ta reconversion -Charlotte

Télécharger le programme

 

Renseigne tes coordonnées pour télécharger le programme

 

Merci pour votre intérêt, consultez votre boîte mail pour récupérer le programme

Share This