Reconversion infirmière : devenir coach de vie

Continuer à aider les autres.

Avoir des horaires de bureau.

Être son propre patron.

Travailler d’où l’on veut.

Ça commence à te faire envie ?

Ce nouveau métier très en vogue que l’on appelle coach.

Pas encore reconnu mais qui est la parfaite combinaison entre un métier passionnant, à l’écoute de l’autre et un environnement de travail adaptable à souhait.

Et pourtant, derrière le rêve de travailler d’où l’on veut, comme on le veut, il n’y a pas que des avantages.

Je t’invite à découvrir ce métier à travers les témoignages de Sandrine et Katia, deux anciennes infirmières devenues coachs de vie (et pas que:))

 

Le témoignage de Sandrine

 

Parcours de Sandrine

 

  • Peux-tu te présenter et nous parler de ton parcours ? 

« Je m’appelle Sandrine, j’ai 41 ans, je suis mariée, j’ai 2 enfants (16 et 13 ans). J’ai eu mon DE en 2003. Ma première partie de carrière a été essentiellement tournée vers la technique : réanimation, salle de réveil, bloc endoscopique. Puis vers 35 ans, des questions, des doutes, des prises de conscience, une envie de changement ! J’ai fait un bilan de compétences. J’ai tenté le concours d’orthophoniste, en parallèle d’un poste IDE en laboratoire, après une préparation = liste complémentaire sur Lille. Je ne suis jamais remonté sur liste principale ! J’étais en recherche de sens et de relationnel dans mon travail.

Je me suis donc tournée vers la psychiatrie en établissement médico-social. J’ai adoré faire des entretiens, accompagner et guider les résidants à devenir autonome et acteur de leur vie, mettre en place des projets. Mon bureau était le lieu des confidences, de l’écoute sans jugement, de la liberté de parole, même mes collègues, directrice incluse venaient me voir pour parler, se confier, vider leur sac !

Au bout d’un an et demi, l’ennui était là. Partant de ce constat que les personnes aiment se confier à moi, j’ai pris conscience du plaisir que j’ai à écouter l’autre, à l’accompagner à porter un autre regard sur sa vie. J’entame une formation de consultante en transition de carrière. Je rencontre des difficultés à trouver un poste.

Je découvre Charlotte et intègre son équipe de coach. J’ai envie d’avoir une formation certifiante de coach pour me sentir légitime. Je crée mon entreprise, me déclare organisme de formation, je fais du bilan de compétences avec Charlotte et je suis coach personnel et professionnel certifié. »

 

Pourquoi devenir coach ?

 

  • Pourquoi as-tu eu envie de devenir de coach ? 

« Pour qu’à mon tour, je puisse aider, accompagner, guider les personnes en quête de sens au travail, en quête d’un équilibre de vie. Chacun d’entre nous à ses propres réponses, parfois il est nécessaire d’avoir un guide, un soutien pour avancer et se poser les bonnes questions ! Je souhaite rendre les gens heureux et leur apprendre à lâcher prise et à s’accepter et s’affirmer ! »

 

Formation pour devenir coach

 

  • Comment se déroule cette formation de coach ?

« La formation que j’ai faite se déroule en présentiel (possibilité de distanciel) sur une durée de 8 mois environ à raison de 3 jours/semaine en cours, des visioconférences 1 à 2  soir/semaine, une supervision 1 soir/15jours. Tout à fait compatible avec un travail salarié mais qui demande du temps et de l’investissement ! »

 

  • Quelle école as-tu faite, pourquoi ? Quelles écoles recommandes-tu ? 

« J’ai fait ma formation à l’Institut des Neurosciences Appliquées de David Lefrançois. J’ai choisi cette formation car j’ai eu un bon feeling (authenticité, bienveillance, humanité) j’ai trouvé le contenu très complet, avec des apports même après la formation, j’ai intégré un réseau important de coach, des intervenants de qualité avec des approches différentes les unes des autres, beaucoup de travaux d’application, des coaching gratuits à mener pendant la durée de la formation.

Les écoles que je connais sont : la Haute école de Coaching, LinkUp et les écoles certifiées ICF et bien sûr je recommande celle que j’ai faite ! »

 

  • Comment as-tu financé ta formation ? 

« Avec mon argent personnel. Possibilité de paiement en plusieurs fois sans frais. »

 

Avantages de devenir coach

 

  • Quels sont les avantages pour toi de devenir coach après IDE ? 

« Pour moi, c’est une suite logique. Je reste dans la relation d’aide. Je passe d’un accompagnement protocolisé de plusieurs patients à un accompagnement individuel, personnalisé. Je ne porte plus de blouse, je choisis mes horaires (quoique … comme je suis dans le début de mon activité, l’investissement est important en termes d’heures de travail). Je peux travailler de chez moi. Je me sens tout à fait légitime à accompagner les infirmières dans leur réflexion car j’ai moi-même eu ce chemin ! »

 

Difficultés en tant que coach

 

  • Quelles sont les difficultés que ce soit pendant les études et même après en étant coach ? 

« Pendant les études, réussir à se dégager du temps et de l’énergie pour assister aux cours, aux visioconférences car j’ai continué à avoir une double activité : un poste salarié en tant qu’IDE intérimaire en santé au travail et mon activité indépendante de consultante en bilan de compétences avec Charlotte K. Je me suis également coupée de ma vie familiale et sociale le temps de la formation pour pouvoir bosser mes cours et assurer ma double activité !

En tant que coach, pouvoir en vivre car trouver des clients n’est pas chose facile, se faire connaître et avoir une clientèle demande du temps ! Pour moi, je dois avoir plusieurs casquettes pour pouvoir vivre de mon activité indépendante : bilans de compétences avec plusieurs centres et organismes, coaching individuel, formation. »

 

  • Quelles sont les différentes façons d’exercer le métier de coach ? 

« La plupart du temps, le coach est indépendant. Il a un statut d’entrepreneur. Il peut intégrer un réseau de pairs pour  se sentir moins seul. Je ne connais pas de poste en salariat ! 

Les postes en salariat existants sont plutôt dans les métiers du consulting et de la reconversion professionnelle : conseil en bilan de compétences, Centre de VAE, pôle emploi, cap emploi, … »

 

Conseils pour une IDE qui souhaite devenir coach

 

  • As-tu un conseil en particulier à partager aux IDE qui se posent la question de reprendre leurs études pour devenir coach? 
    • « Choisir la formation qui nous correspond en termes de contenu, feeling, organisation
    • Se demander ce qu’on vient chercher dans ce métier : Est-ce la fuite du métier d’infirmière ou une réelle envie d’accompagner ?
    • Le coach n’est pas là pour donner des réponses à ses clients ni pour être dans un rôle de sauveur. Un coach amène son client à se poser des questions qu’il ne se serait pas poser tout seul. Il ne donne aucune réponse ! La posture est vraiment différente, en avoir conscience est gage d’un travail dans le respect de la déontologie du coaching.
    • Avoir en tête que les postes salariés n’existent pas à ma connaissance. C’est souvent une activité indépendante ! »

 

Le témoignage de Katia

 

Parcours de Katia

 

  • Peux-tu te présenter et nous parler de ton parcours ?

« Je m’appelle Katia, j’ai 43 ans et 2 enfants. Je suis IDE diplômée de 2003. J’ai  travaillé 9 ans en structure (Ehpad, SSR, soins palliatif) puis 9 ans en libéral. 

La charge de travail, la charge mentale, les horaires, le manque de repos m’ont amenés  petit a petit à constater que je ne voulais plus faire ce métier. Le covid a eu raison de  moi. Ce confinement a tout remis en question. Je n’étais pas auprès de mes enfants  dans une situation où ils avaient tant besoin de moi. J’ai pris conscience qu’il était  temps de me recentrer sur mon équilibre de vie et sur ma famille. 

J’ai donc commencé un travail de développement personnel qui m’a permis d’identifier  que je voulais toujours accompagner les personnes mais plus dans la maladie. A force de recherches sur les métiers possibles, je suis arrivée sur le site de Charlotte K. En écoutant et lisant Charlotte, ce fût pour moi une évidence que je voulais être coach. 

J’ai donc fait une école pour être coach professionnelle certifiée et une spécialisation  bilan de compétences. Puis j’ai rejoint l’équipe de Charlotte K . 

Dans un premier temps, j’ai continué d’exercer en tant qu’IDEL. 

J’ai quitté l’activité d’IDEL en Aout dernier, lorsque je me suis associée à mon mari déjà coach et formateur depuis plusieurs années. 

Aujourd’hui, je vis totalement de mon métier de coach consultant. »

 

Pourquoi devenir coach ?

 

  • Pourquoi as-tu eu envie de devenir de coach ? 

« Le métier de coach me permet donc de rester au coeur de mes aspirations  professionnelles à savoir l’accompagnement. Rester dans le contact humain, le  relationnel est pour moi une évidence et une nécessité. 

Grace au coaching, je peux apporter du bien-être aux personnes, leur apprendre à  mieux se connaitre pour mieux décider, à redonner du sens à leurs actions. 

Mais il me permet également de m’épanouir en accompagnant un public varié, en  individuel, en collectif, sur des problématiques professionnelles ou personnelles. Les multiples facettes du coaching est pour moi un avantage primordial. »

 

Formation pour devenir coach

 

  • Comment se déroule cette formation de coach ? 

« J’ai fait une formation qui a duré 8 mois dont 2 semaines complètes en cours en  distanciel, des ateliers pratiques, des mise en situations, des séances de supervision  et un mémoire à écrire et à soutenir.

Cette formation m’a demandé beaucoup de temps et d’énergie mais j’ai pu continuer a  travailler a temps plein sans soucis. » 

 

  • Quelle école as-tu faite, pourquoi ? Quelles écoles recommandes-tu ?

« J’ai fait l’école Linkup coaching car au moment où je me suis inscrite elle offrait une  équivalence RNCP 7 (soit bac +5), alors que les autres étaient RNCP 6 (soit bac +3).  Malheureusement, il y a eu une uniformisation nationale des niveaux juste avant que je  débute et elle est passée en RNCP 6. 

L’enseignement y est très riche, tant en compréhension des sciences humaines, qu’en  travaux pratiques. Le partage des formateurs et les interactions avec les collègues de  promo furent un vrai plus. 

Je ne connais pas les autres écoles. » 

 

  • Comment as-tu financé ta formation ? 

« J’ai financé ma formation seule avec mes économies, mais elle est éligible cpf. »

 

Avantages de devenir coach

 

Quels sont les avantages pour toi de devenir coach après IDE ? 

« Mes compétences relationnelles d’IDE sont un vrai plus pour exercer en tant que  coach. Aujourd’hui, j’ai développé encore plus mes techniques d’observation, d’écoute pour adapter mon accompagnement à la personne avec qui je travaille. Je retrouve une réelle autonomie tant sur l’organisation de mon temps et de mes rdv que sur le contenu de mes accompagnements.  

Je suis en total accord avec ce que je fais. » 

 

Difficultés en tant que coach

 

  • Quelles sont les difficultés que ce soit pendant les études et même après  en étant coach ? 

« Pendant les études, les difficultés ont été la gestion du temps et l’organisation. J’avoue avoir mis de coté ma vie privée pendant 8 mois. Je passais mes journées de repos à travailler mes cours et mon mémoire. 

Puis en tant que coach: 

En tant qu’infirmière libérale, je n’avais pas besoin d’aller prospecter pour avoir du  travail. 

Il fallait que je me familiarise avec tout le coté commercial pour trouver des clients. »

 

  • Quelles sont les différentes façons d’exercer le métier de coach ? 

« Aujourd’hui je travaille en tant que salariée parce que je suis dans une entreprise  familiale, sinon je serais auto-entrepreneur. 

Voici quelques unes de mes missions: 

Du bilan de compétences pour les infirmières pour charlotte K Du bilan de compétences en présentiel pour tout public 

Du coaching de vie 

Des ateliers de développement personnel 

Des animations d’équipe sur la facilitations graphiques, (coaching d’équipe) Accompagnement des infirmières libérales dans la cohésion d’équipe (coaching  d’équipe) 

Séances de co-développement pour les IDEL 

…. « 

 

Conseils pour une IDE qui souhaite devenir coach

 

  • As-tu un conseil en particulier à partager aux IDE qui se posent la  question de reprendre leurs études pour devenir coach? 

« Le coach n’est pas un conseiller. Son rôle est d’amener son client à résoudre ses  problématiques par lui même, l’amener à réfléchir et à trouver ses propres solutions.  Il est important de bien comprendre cette posture, le coach ne donne pas son avis. 

Ne pas se limiter dans sa pratique, se faire confiance et innover. Il est important de  trouver son identité dans l’accompagnement. 

Avoir conscience que le métier de coach a encore une connotation « négative » dans  notre société. Dans certaines régions, petites villes, il peut être difficile de pouvoir  vivre pleinement du coaching. »

 

  • Si tu es infirmière ou infirmier et que tu cherches à te reconvertir ou évoluer professionnellement, viens rejoindre le groupe Facebook d’IDE en quête d’évolution professionnelle !
  • Si tu souhaites atteindre ta vie IDEale, viens découvrir mon accompagnement pensé par et pour les infirmières en quête d’évolution ou de reconversion professionnelle.
5/5 - (2 votes)

Ce contenu est protégé par des droits d'auteur

Tu es INFIRMIÈRE et tu aimerais ÉVOLUER professionnellement?

 

7 jours de conseils gratuits pour te donner des idées de reconversion

avec ton diplôme d'infirmière

Ton inscription est confirmée ! Vérifie dans ta boîte mail (et spams), tu as dû recevoir ton 1er conseil !

Tu es INFIRMIER(E) et tu aimerais ÉVOLUER professionnellement ?

 

7 jours de conseils gratuits pour te donner des idées de reconversion

avec ton diplôme d'infirmier(e)

Ton inscription est confirmée ! Je viens de t'envoyer ton premier email -Charlotte

Share This