Sélectionner une page

La phytothérapie est un nom qui peut paraître très scientifique. Pourtant, c’est une pratique qui est utilisée depuis des millénaires jusqu’à nos grands-mère ou arrières grand-mère qui se servaient des plantes de leurs jardins pour les utiliser au quotidien.

Cet article s’adresse à ceux qui veulent se spécialiser dans ce domaine mais aussi ceux qui veulent profiter des vertus des plantes.

 

Est ce que vous vous dites souvent que vous souhaiterez manger plus sainement ? 

Est ce que, au fond de vous, le monde du bien-être vous attire ? 

N’aimeriez vous pas pouvoir vous soigner seulement avec des plantes ? Sans aucun effet secondaire ?

Est ce que régulièrement vous pensez : qu’est ce que j’aimerais perdre ces kilos en trop ? 

Vous dites vous souvent que vous voudriez prendre plus soin de votre corps ?

 

Si au moins l’une de ces questions vous parle, c’est que vous êtes au bon endroit. Ici, vous allez découvrir ou redécouvrir la phytothérapie comme vous n’en avez jamais entendu parler.

 

 

Formation Phytothérapie : professionnel de santé au naturel

 

La formation en phytothérapie est très tendance chez les professionnels de santé mais aussi chez les personnes qui souhaitent se pencher de plus près sur cette médecine naturelle.

La phytothérapie peut elle rémunérer correctement ?

Cela dépend de la manière d’en vivre. Comme toute activité, “à son compte”, il faut savoir être patient, travailleur et déterminé.

Je vous raconterai à la fin de cet article comment, 6 ans après mon diplôme d’infirmière, je me suis reconvertie dans la phytothérapie.

 

Gestion du stress et phytothérapie : modifier son mode de vie

Fini les effets secondaires des traitements médicamenteux

 

Qu’est ce qui pousse des personnes à utiliser des produits issus de la phytothérapie ?

Tout d’abord il y a les personnes qui sont convaincues par les principes de la phytothérapie. Ensuite, il y a les personnes qui ont utilisé des produits médicamenteux provenant de la médecine traditionnelle mais qui ne sont pas ou plus satisfaites.

Effet indésirable, effet secondaire, accoutumance… aucun médicament est sans risque d’effet indésirable de tous genre.

Dans le cadre de la gestion du stress, la phytothérapie est très bénéfique. Certaines plantes ont les capacités de réduire naturellement le stress.

Certains conseiller en phytothérapie peuvent proposer un accompagnement pour le prévention ou la réduction du stress. En fonction du professionnel, ce suivi sera plus ou moins complet alors choisissez bien votre conseiller(e). Si vous êtes intéressé par des conseils ou un suivi en phytothérapie, vous pouvez me contacter ici ! Infirmière spécialisée en phytothérapie, j’ai à coeur d’accompagner les personnes qui souhaitent prendre soin de le corps au naturel !

 

Gérer son stress au naturel

 

La quête de naturel est en plein essor et certaines entreprises en jouent pour utiliser des méthodes de marketing à des fins publicitaires. Leurs arguments de vente se basent sur de la publicité qui indique “Produit naturel” alors que celui-ci ne possède que 1 % d’une plante spécifique. Ou alors ils revendiquent un “produits à base d’aloe vera” alors que l’on en retrouve moins de 10 %.

Pour produire un produit de de qualité, et à un prix accessible, il faut donc soit réduire la qualité, soit réduire la publicité, marketing… La publicité représente près de 30% (parfois même jusqu’à 50%) du prix d’un produit.

Donc lorsque l’on voit le marketing qui existe autour des grandes enseignes, ainsi que les prix parfois étonnement bas, on devine facilement que le produit ne peut être de qualité et donc naturel comme on le souhaiterait.

 

Phytothérapie et médecine conventionnelle

 

Mais qu’est ce qui dérange tant les médecins et chercheurs avec la phytothérapie ? Eh bien les soins par les plantes, même lorsqu’ils fonctionnent, n’a pas toujours d’explication. C’est parfois le mystère de la nature qui prend le dessus. Et pour des personnes très rationnelles, c’est difficile à reconnaître.

Les recherches sur la phytothérapie ne sont pas assez poussées car l’industrie de la phytothérapie est beaucoup moins rentable que l’industrie pharmaceutique. Peu de personnes trouvent donc un intérêt à faire des recherches (très coûteuses) et à promouvoir cette pratique.

Encore une histoire d’argent et de rentabilité finalement…

Mais pour les personnes qui souhaitent trouver des bons conseils en phytothérapie, sachez que c’est tout de même un milieu en plein boom ! Les gens se rendent compte de plus en plus de l’importance d’être en harmonie avec la nature, d’utiliser les plantes que la nature nous offre.

Même si la médecine conventionnelle ne la promeuvent que très rarement (voir pas), vous pouvez désormais trouver votre bonheur si vous souhaitez, en suivant les conseils des professionnels qui ont tourné le dos à la médecine traditionnelle.

 

Qu’est ce qu’un phytothérapeute ?

Un phytothérapeute est un médecin ou pharmacien qui, à l’issu de ses études, poursuit avec une formation complémentaire afin de devenir phytothérapeute.

Il faut compter entre 6 mois et un an pour une formation reconnue par l’Ordre national des pharmaciens pour pouvoir pratiquer ensuite en tant que phytothérapeute.

Le salaire d’un phytothérapeute, tout comme pour un conseiller en phytothérapie, varie ensuite en fonction de son expérience et de sa renommée.

 

Quelle est la différence entre phytothérapeute et conseiller en phytothérapie ? 

Un phytothérapeute est donc un médecin qui a suivi une formation complémentaire en phytothérapie, tandis qu’un conseillé en phytothérapie est un professionnel de santé qui a suivi un en formation en phytothérapie.

 

 

Principe actif

 

La phytothérapie un concept holistique

 

La phytothérapie est une médecine holistique, c’est à dire qu’elle s’intéresse l’organisme dans sa globalité.

Le bien-être du corps entier.

C’est là que vous pourrez reconnaître un bon conseiller en phytothérapie.

Lorsqu’une partie du corps a un problème, on ne va pas chercher à le résoudre “à tout prix”, au détriment parfois du reste du corps ( effets secondaires).

C’est le problème de la médecine conventionnelle et c’est pour cela que certaines personnes se retrouvent à 75 ans avec 12 médicaments à ingérer chaque matin…  Les 2 ou 3 premiers servent à soigner la pathologie. Les autres servent à pallier aux effets secondaires des 2 ou 3 médicaments curatifs.

 

Les principes actifs issus des plantes

 

Les plantes médicinales contiennent des principes actifs qui possèdent une action biologique directe sur l’organisme.

Les principes actifs des plantes médicinales sont des substances contenues dans le végétal.

Leur unité est ce que l’on appelle le totum c’est-à-dire l’ensemble des molécules actives fournies par la plante.

C’est cette synergie des composés chimiques qui donne à la plante toutes ses propriétés thérapeutiques.

D’où son appellation : « médicinale »puisqu’elle permet de soigner.

Avec l’explosion de la chimie de synthèse, les plantes médicinales sont réduites à l’état de matière première.

Les médicaments puisent leur principe actif du végétal en l’isolant et en le synthétisant.

La médecine allopathique a souvent recours qu’à un seul principe actif ce qui le rend très souvent « agressif ».

Contrairement à la plante, qui les possède tous ce qui donne un juste équilibre.

 

Quelle est la différence entre phytothérapie et aromathérapie ?

 

La phytothérapie et l’aromathérapie sont deux médecines qui soignent grâce aux vertus des plantes.

L’aromathérapie, tout comme la gemmothérapie, est une branche de la phytothérapie.

La phytothérapie utilise pour cela, la plante dans son intégralité. Tandis que l’aromathérapie utilise seulement une partie spécifique de la plante et se base sur l’utilisation des huiles essentielles.

 

Phytothérapie : les huiles essentielles

 

Les huiles essentielles sont obtenues grâce à la distillation à la vapeur d’eau. C’est une sécrétion naturelle synthétisée par les plantes aromatiques.

phytothérapie : les huiles essentielles
  • Facebook
  • Pinterest
  • Twitter
  • Gmail

Les huiles essentielles contiennent seulement des molécules volatiles de très petite taille, beaucoup plus concentrées que dans les autres formes.

Elles peuvent être toxiques et sont donc à éviter chez les enfants et chez femmes enceintes. Néanmoins, bien utilisées, elles sont particulièrement efficaces !

Les huiles essentielles peuvent être utilisées en diffusion, sur la peau, en usage interne, dans le bain, en massage ou en inhalation.

Les huiles essentielles sont efficaces à tout moment de notre journée, (le matin pour stimuler, le soir pour dormir…) et à tout moment de notre vie ( pour des douleurs, pour maigrir, pour une maladie…).

Vous trouverez ici la liste des huiles essentielle et de leurs propriétés et indications : LISTE

 

Plante médicinal : une médecine naturelle

 

La phytothérapie : 100 % au naturel

 

La grande différence entre la médecine traditionnelle et la phytothérapie c’est l’aspect 100% naturel de la phytothérapie. Cette médecine a pour objectif d’apporter une solution naturelle, là où la médecine conventionnelle aurait apporter une solution chimique.

Est ce que cette médecin fonctionne à 100% ?

Non

Tout d’abord, il faut avoir une prédisposition, un peu comme la sophrologie ou la relaxation. Il y a des personnes qui ne sont absolument pas sensibles à ce type de solutions.

En effet, le psychique joue un rôle primordial sur le physique et vise versa.

 

La phytothérapie au quotidien

 

Comment utiliser la phytothérapie au quotidien ?

Lorsque j’ai commencé en me former et à utiliser les plantes pour me soigner, soigner ma famille, je me suis vite rendue compte qu’elles pouvaient également nous servir au quotidien.

Un rhume, des problèmes de sommeils, un besoin d’énergie, un besoin de se relaxer… on peut utiliser les plantes à toutes les sauces !

 

L’auto-phytothérapie ?

 

Peut-on gérer seul la manière d’utiliser les plantes au quotidien ? Il faut faire attention, tout comme l’auto-médication, vous ne pouvez pas vous prétendre expert en phytothérapie après avoir lu un livre.

Conseil 2 : ne jamais cueillir ses propres plantes dans la nature !

Bien que l’on soit souvent tenté de faire sa propre cueillette, surtout lorsque l’on se balade en forêt, il faut surtout éviter ce genre de comportement ! Certaines plantes qui ressemblent fortement à des plantes inoffensives, peuvent pourtant être très toxiques.

De plus, ce ne sont pas toujours les mêmes parties qui peuvent être préconisées pour telle ou telle pathologie.

De façon générale, mieux vaut s’adresser à un professionnel. Dans tous les cas, les plantes possèdent de nombreuses contre-indications, interactions et des effets indésirables parfois méconnus.

 

 

Se former en phytothérapie et en faire son métier ?

 

Je ne conseille pas de l’envisager comme une reconversion pure. Ça peut en revanche être un complément de revenu intéressant pour une IDE (200 à 300 euros de plus par mois).

Si tu n’as pas encore envie de rendre ta blouse, alors tu peux devenir une infirmière slasheuse en phytothérapie.

Je t’entends me demander : “Que veut dire slasheuse ?”

C’est un terme dérivé de ce symbole ” / ” qui s’appelle “slash” en anglais.

Appliqué dans cette situation, on pourrait dire que tu combines ” IDE / Phytothérapie”.

Ce terme de slasheur ou slasheuse est de plus en plus connu et va sûrement continuer à se faire connaître dans les prochaines années.

Car que ce soit par plaisir de faire autre chose ou de vouloir gagner plus, on a toujours une bonne raison de développer de nouvelles compétences !

 

J’espère que cet article t’a aidé et si c’est le cas, n’hésite pas à laisser une note et le partager ! 🙂

 

Charlotte

 

 

Tu es INFIRMIÈRE et tu aimerais ÉVOLUER professionnellement?

 

7 jours de conseils gratuits pour te donner des idées de reconversion

avec ton diplôme d'infirmière

Ton inscription est confirmée ! Vérifie dans ta boîte mail (et spams), tu as dû recevoir ton 1er conseil !

Pin It on Pinterest

Share This