Pauline, sa reconversion d’infirmière à doula

 

En tant qu’infirmières, nous prenons soin de patients de tous âges atteints de pathologies très variées. Et il n’est pas rare, les années d’expérience s’enchainant, de souhaiter s’orienter vers un accompagnement, un domaine en particulier. C’est ce qu’a fait Pauline, en se reconvertissant, d’infirmière à doula pour dédier son activité professionnel au soutien des femmes.

 

Pauline souhaite dorénavant les accompagner ainsi que leur famille, dans leur grossesse et la mise en place de leur parentalité.

 

Une doula est une personne formée dans l’accompagnement à la naissance. Elle a le temps de prendre soin, d’échanger, de réassurer, d’offrir du temps d’écoute de qualité. Ainsi, elle représente un soutien physique et émotionnel avant, pendant et après l’accouchement.

 

Avant l’accouchement, une doula accompagne la femme dans la préparation, l’aide à l’élaboration du projet de naissance, répond aux nombreuses questions. Elle peut également aider le père, le co-parent, à trouver sa place.

Durant l’accouchement, la doula peut être là pour aider à soulager la douleur, réassurer, encourager.

En postnatal, il s’agira d’un rôle de soutien également dans les soins du bébé notamment ou le bon déroulement de l’allaitement, mais également dans la vie quotidienne de la famille qui doit prendre ses marques.

Cette présence et ce soutien aurait des répercussions sur le taux de stress, un meilleur déroulement de l’accouchement et du postpartum.

 

A noter qu’une doula n’est pas une professionnelle de santé, son travail est complémentaire à celui des équipes soignantes.

 

Découvrons ensemble le parcours de Pauline, d’IDE à doula.

 

Raconte-nous ton parcours en toute transparence

 

“J’ai obtenu mon DE d’infirmière en 2009 et j’ai tout de suite travaillé au CHRU de Lille dans différents services.

 

J’étais plutôt épanouie. Puis j’ai pris une disponibilité d’un an pour voyager avec mon conjoint.

 

En rentrant, j’ai pris un remplacement d’IDE libérale pendant 6 mois avant la naissance de mon fils. J’ai choisi de reprendre un poste au CHR mais 6 mois après la reprise, je m’effondre dans le service, diagnostic : burnout.

 

S’en sont suivis 8 mois d’arrêt de travail pendant lesquels je fais un suivi psychologique (thérapie cognitivo-comportementale) et un bilan de compétence révélant « que la profession d’infirmière est tout à fait adaptée à ma personnalité ».

 

Je retourne au travail dans un autre service. Ma fille nait 9 mois après. Le retour au travail est très difficile et 1 an plus tard, je suis de nouveau dans un état d’épuisement professionnel.

 

Je suis perdue, encore en arrêt de travail et je cherche en vain ce que je pourrais faire.

 

Je tombe alors sur la site de charlotte K, demande un appel découverte et quelques semaines plus tard, je suis le programme de Charlotte.

 

J’avais beaucoup d’idées mais il me fallait choisir. Ce gros travail d’introspection dans le programme m’a permis de trouver mon pourquoi.

 

Je voulais accompagner les naissances. La décision de démissionner du CHRU s’est alors imposée et je m’inscris à la doula tribe, un programme de coaching pour créer son activité de doula (de septembre 2021 à mars 2022) ainsi que d’autres formations (allaitement, nutrition ou encore rebozo qui est un soin ancestral féminin prodigué à l’aide d’un tissu en coton).”

 

Comment s’est passée ta formation ?

 

“Ma formation Doulatribe a commencé en septembre 2021 et elle s’est terminée en mars 2022. Cela se déroulait en visioconférence (ce qui me convenait énormément niveau logistique avec les enfants et mon conjoint). Nous avons eu une journée de présentielle en janvier à Paris.

 

Quand la formation a commencé, je venais d’être suspendue de mes fonctions d’infirmière puisque j’ai refusé la vaccination.

 

J’ai vraiment eu la sensation que la vie me montrait le chemin. J’ai choisi de respecter mes convictions.

 

J’étais très heureuse de participer tous les 15 jours à la formation qui consistait à des exercices de posture de doula (écoute active) de développement personnel (avoir confiance en ses capacités à mener son projet).

 

Les informations théoriques sur la maternité, je les avais et ce n’est pas ce que l’on nous demande en tant que doula. Car la doula n’est pas une professionnelle médicale ou paramédicale mais une professionnelle de l’écoute active. Elle soutient émotionnellement.

 

Le 1er avril 2022, je crée mon autoentreprise d’accompagnement à la naissance.”

 

Comment as-tu trouvé ta nouvelle voie ? 

 

“J’ai entendu parler du métier de doula en 2019 dans le podcast La matrescence et lors de recherches sur internet.”

 

 

Comment sest passé le départ de ton précédent job ?

 

“J’avais démissionné du CHRU de Lille en février 2021. Puis j’ai accepté un poste d’IDE de nuit dans un centre de rééducation privé en mi-temps dans le but de créer mon activité en parallèle.”

 

Comment ont réagi tes proches ? 

 

“Mon conjoint était d’accord (il avait compris que c’était nécessaire pour mon épanouissement personnel) mais mes parents, beaux parents, collègues, certains amis aussi avaient beaucoup de réticences face à mon départ (« sécurité du poste de fonctionnaire »).

 

Je me rappelle de certains collègues qui me disaient “Bah tu vas faire quoi ? Tu crois que c’est mieux ailleurs ? c’est partout pareil !!”

Tu as suivi la formation de ma vie d’IDE à ma vie IDEale, que dirais-tu à ceux qui hésitent aujourdhui ?  

 

“Je leur dirais que c’est un investissement sur soi et que c’est essentiel de se prioriser.”

 En quoi consiste ton activité aujourdhui ? 

 

“Je me présente comme doula, accompagnante à la naissance (à la naissance des mères) plutôt qu’accompagnante périnatale.

 

Selon moi l’accompagnante périnatale a plus un rôle de donner de l’information, éduquer. Alors que la doula vient offrir un espace d’écoute, de pleine présence afin que la femme trouve les réponses à ses questionnements : autonomie, confiance en soi, empuissancement.

                L’empuissancement est un concept qui vise à créer les bonnes conditions afin de faire prendre conscience à la femme de sa puissance, de sa capacité à prendre les bonnes décisions. Pour qu’elle puisse mener à bien son projet ou accouchement de la façon dont elle le souhaite, de manière autonome.

 

Je pars toujours des besoins de chaque femme.

 

Mon diplôme et mon expérience d’infirmière me permettent de connaitre mes limites en tant que doula, de savoir à quel moment je passe le relais, j’oriente.

 

Mon travail est d’accompagner la femme de façon globale et non médicalisée dans son chemin du « devenir mère » avec pour outil principal l’écoute.

 

« Écouter, c’est faire exister l’autre »

 

Accueillir les émotions, les doutes, les questionnements, apporter une présence, une bienveillance, une empathie et donner parfois des informations neutres pour que la famille puisse faire ses propres choix de manière éclairée.

 

Pour que chaque femme, chaque famille soit épanouie.”

 

Quels sont tes projets/tes rêves ?  

 

“Mon rêve est que TOUTES les femmes soient accompagnées et écoutées dans leurs choix.”

Comment gères-tu la transition financièrement ? 

 

“Je suis inscrite à pôle emploi. Je perçois une allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE ). Selon mon chiffre d’affaire déclaré mensuellement, Pôle emploi régule la somme à verser.

 

Je suis très réaliste. C’est un métier peu connu. Il y a un gros travail de communication à faire pour une démocratisation de ce service.”

 

Quelles sont les difficultés d’une reconversion selon toi, et comment les dépasser ? 

 

“Nos croyances limitantes, l’histoire que l’on se raconte.

Pour moi, c’était principalement le sentiment de légitimité face à ce métier non reconnu.”

 

Comment as-tu géré ta vie de maman et ta reconversion en parallèle ? 

 

“Je suis maman de 2 enfants (6ans et 4 ans) et étonnement c’est plus facile pour moi aujourd’hui de m’organiser (les mettre à la cantine, trouver des solutions de garde quand ils sont malades) car mon métier m’épanouit, me nourrit.

 

J’ai choisi aussi cette reconversion car elle respecte davantage ma vie de maman.”

 

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite se lancer dans une reconversion mais na pas encore osé franchir le pas ? 

 

“Se faire confiance (prendre du temps pour soi pour se recentrer, outils développement personnel )

Prendre soin de soi :

  • Alimentation
  •  gestion émotionnelle (l’emotional freedom technique, une technique de libération des émotions et le yoga m’aident beaucoup)

Bien s’entourer :

  • par exemple, j’ai été accompagnée par la BGE pour le coté entreprenariat que je ne connaissais pas du tout.
  • mais aussi s’éloigner de certaines personnes «  toxiques » qui peuvent baisser notre confiance en nous”

 

 

Tu peux retrouver Pauline sur son compte instagram @paulineluttun.doula et sur son site internet: https://paulineluttun.fr/

 

Quelques informations supplémentaires

 

Si le sujet t’intéresse, voilà quelques lignes sur la formation Doula tribe qu’a suivie Pauline.

Cette formation est un programme en ligne conçu par Julia Simon, coach spécialisée en périnatalité, conférencière, praticienne en énergétique traditionnelle chinoise et naturopathe.

Le but de l’accompagnement via la doula tribe est de former et de rassembler des doulas, de leur apprendre à créer leur cadre professionnel, à développer leur activité.

 

Par ailleurs, tu peux découvrir La Matrescence sur toutes les plateformes de podcast ou sur le site internet de sa créatrice. Clémentine Sarlat, journaliste et professeure de yoga, a créé ce média pour partager des témoignages de mères ou d’experts sur ce concept qu’est La Matrescence, contraction des mot maternité et adolescence.

Il y est question de postpartum, de maternité, d’éducation… Ce podcast est un des premiers et des plus importants dans le domaine de la maternité.

 

Ce format te plait et t’inspire ? Tu peux retrouver le témoignage d’Élodie, d’infirmière à étudiante en journalisme.

+ Tu es infirmier ou infirmière et que tu cherches à te reconvertir ou évoluer professionnellement ? Viens rejoindre le groupe Facebook d’IDE en quête d’évolution professionnelle ! Et n’hésite pas à nous suivre sur les réseaux sociaux, Youtube et Instagram.

+ Tu souhaites atteindre ta vie IDEale ? Viens découvrir mon accompagnement pensé par et pour des infirmières en quête d’évolution ou de reconversion professionnelle.

 

 

Si l'article vous a plu, vous pouvez laisser un avis, merci !

Ce contenu est protégé par des droits d'auteur

Tu es INFIRMIÈRE et tu aimerais ÉVOLUER professionnellement?

 

7 jours de conseils gratuits pour te donner des idées de reconversion

avec ton diplôme d'infirmière

Ton inscription est confirmée ! Vérifie dans ta boîte mail (et spams), tu as dû recevoir ton 1er conseil !

Tu es INFIRMIER(E) et tu aimerais ÉVOLUER professionnellement ?

 

7 jours de conseils gratuits pour te donner des idées de reconversion

avec ton diplôme d'infirmier(e)

Ton inscription est confirmée ! Je viens de t'envoyer ton premier email -Charlotte

Share This