3 2 Sommaire

2 3 Sommaire

Comment gagner plus d’argent en tant qu’infirmier

Le 14 Juin 2024

Auteur : Pascaline   Éditeur : Charlotte K

Comment gagner plus d’argent en tant qu’infirmier. Découvre 7 méthodes pour augmenter tes revenus à la fin du mois !

Comment gagner plus d'argent quand on est infirmière

Les soins infirmiers permettent d’avoir une carrière enrichissante dès lors qu’on est suffisamment passionné et motivé.

En France, le nombre d’infirmiers s’élèverait à 764 260 en 2021 d’après l’INSEE. Et selon la DRESS, ce chiffre devrait augmenter pour atteindre 881 000 infirmiers actifs en 2040.

Selon l’Union Nationale des Associations Agrées qui porte sur une centaine de profession, le salaire moyen d’un infirmier est de 2 247€ bruts par mois soit 1 685€ nets environ.

Le taux horaire d’une infirmière est donc de 11,10€ nets pour 151,67 heures dans le mois.

Le salaire médian d’un infirmier libéral titulaire, quant à lui, est de 3 166€ nets par mois et dépend du nombre d’heures effectuées.

Bien que l’argent ne soit pas le critère numéro 1 des infirmiers qui choisissent ce métier, il existe différents moyens d’augmenter ses revenus.

Voyons ensemble comment gagner plus d’argent en tant qu’infirmier sans avoir à attendre l’augmentation de salaire ou d’avoir 10 ans d’ancienneté.

1. Se spécialiser

Trouve une spécialité qui correspond à tes objectifs personnels et motivations professionnelles, puis suis une formation diplômante pour améliorer tes connaissances et compétences.

Les infirmiers spécialisés ont de plus grandes chances d’avoir les revenus les plus élevés de la profession.

Il faut savoir que certaines spécialités permettent de gagner plus que d’autres.

Voici quelques postes infirmiers les mieux payés avec leur revenu mensuel brut et net moyen approximatifs :

  • Infirmier bloc opératoire : 3 337€ (environ 2 620€ nets)
  • Infirmier conseil : 2 917€ (environ 2 188€ nets)
  • Infirmier coordinateur : 3 459€ (environ 2 595€ nets)
  • Infirmier scolaire : 2 313€ (environ 1 735€ nets)
  • Infirmière puéricultrice : 2 555€ (environ 1 916€ nets)

Source : Insee

Si le sujet t’intéresse, tu trouveras des articles détaillés sur les spécialités d’infirmière à IBODE, d’infirmière à IADE ou encore d’infirmière à infirmière puéricultrice.

2. Passer des diplômes

La solution pour se spécialiser est de suivre une formation. Mais laquelle choisir ?

2 options s’offrent à toi : la spécialisation et l’encadrement.

  • Puéricultrice : il est possible de suivre 1 an de formation tout de suite après le diplôme (IDE).
  • Infirmière de Bloc Opératoire Diplômée d’Etat (IBODE): Il faut compter deux années de formation pour l’école d’IBODE.
  • Infirmière Anesthésiste Diplômée d’Etat (IADE): il faut au minimum 2 ans d’exercice en tant qu’IDE. Il faut ensuite compter 2 ans de formation.
  • Cadre de santé : si tu souhaites encadrer une équipe de soins ou enseigner dans les instituts de formation en soins infirmiers, il est possible de suivre la formation de cadre de santé après 5 ans d’activité en tant qu’IDE. La formation dure 12 mois.
  • Infirmière de Santé au Travail : si tu souhaites avoir des horaires de bureau et donc compatibles avec une vie de famille, tout en ayant un bon salaire, alors cette voie des soins infirmiers est un excellent choix ! Avec des salaires supérieurs à 2 300€ nets par mois, ce métier est accessible après avoir passé le Diplôme Inter Universitaire de Santé au Travail (DIUST). Il se fait sur environ 9 à 12 mois. Pour en savoir plus, je t’invite à lire l’article sur l’infirmière de santé au travail.
Comment gagner plus d'argent en tant qu'infirmier

3. Faire des heures supplémentaires

A première vue, on peut se dire que ce n’est pas un moyen motivant de gagner plus d’argent et pourtant ça l’est.

Ce sont tes qualités humaines, professionnelles et ta solidarité vis-à-vis de ton équipe et du management que tu vas pouvoir démontrer.

On saura qu’on peut compter sur toi quand il y en a besoin.

Cette attitude t’ouvrira des opportunités qui te permettront d’augmenter tes revenus à terme.

Toutefois, attention à l’excès d’heures supplémentaires qui pourrait t’épuiser voire pire, provoquer un burn-out.

Donc, sois raisonnable, écoute ton corps et pose des limites vis-à-vis de toi-même et de tes patients.

4. Faire du slashing

En tant qu’infirmière et en suivant certaines règles, tu peux avoir une deuxième activité à coté. Cette deuxième activité peut te permettre d’avoir un complément de revenu et d’apporter à ton quotidien la bouffée d’oxygène dont tu as peut-être besoin.

Les infirmiers hospitaliers du secteur privé comme du secteur public sont nombreux à cumuler plusieurs emplois.

Dans le secteur privé, certaines conventions collectives autorisent le cumul d’activités différentes. Dans la fonction publique, il y a également des conditions comme par exemple l’obligation d’être à moins de 70 % et d’avoir l’accord de son employeur.

Un article est dédié à ce sujet : Cumuler plusieurs activités en tant qu’infirmier : quelles conditions ?

Cette solution permet aux soignants d’arrondir leurs fins de mois et aux établissements de santé, de répondre à leurs besoins en personnels.

Voici quelques exemples :

  • Moniteur de premiers secours: Formation de 50 heures délivrant le Brevet national de moniteur de premiers secours (BNMPS) et qui permet d’enseigner le PSC1. Permet ensuite de travailler avec La Croix Rouge Française.
  • Avoir recourt à l’intérim ou à la vacation. Attention toutefois au cumul d’activité, prends tes précautions.
  • La télémédecine 
  • L’entreprenariat comme Mathilde, infirmière et photographe

5. Travailler dans les DOM-TOM

La France a besoin d’infirmière dans chacun de ses départements y compris en Outre-mer.

Hors là-bas, il n’y a pas beaucoup d’IFSI et donc peu de professionnelles disponibles.

Les cadres et recruteurs viennent proposer des postes en métropole.

Les avantages sont très nombreux pour les IDE qui souhaitent s’envoler vers la Guyane par exemple : billets d’avion pris en charge, aide à la recherche de logement, bon salaire etc…

Je te prépare une interview avec une cadre de santé pour te détailler un peu plus les conditions de travail et de recrutement.

6. Être infirmière en Suisse

Un certain nombre d’infirmiers passent la frontière tous les jours pour aller travailler en Suisse. Est-ce une bonne solution pour mieux gagner sa vie ?

A la base, le diplôme d’IDE français est reconnu en Suisse puisque passé au sein de l’Union Européenne. Cependant, le diplôme doit être reconnu auprès de la Croix Rouge Suisse pour obtenir une équivalence. La démarche coute environ 700 euros.

Ensuite, tu devras obtenir un permis de travail mais ton employeur s’en chargera.

Il faut savoir que les salaires élevés suisses s’expliquent assez facilement. Les IDE suisses travaillent plus que nous avec des semaines autour de 42h (au lieu de 35h en France).

Le salaire de base d’une infirmière débutante en Suisse est autour de 4000 euros avec un salaire médian pour les IDE à 7600 euros.

Salaire infirmière en Suisse : beaucoup plus intéressant ?

Le prix de coût de la vie, bien plus élevé, le prix des logements également très chers, sont à prendre en compte lorsque l’on compare le salaire infirmier en Suisse avec nos salaires français. Cela explique leurs salaires si élevés.

Il faut savoir que la Suisse est divisée en 26 cantons, les salaires varient en fonction du canton. Le canton de Genève reste évidemment le canton où les salaires mais aussi les loyers, le prix de la vie sont les plus élevés.

Les loyers frontaliers sont également de plus en plus élevés du fait de l’attraction

Selon Emma, cadre de santé en Suisse “être frontalier et travailler en Suisse pour moins de 5 000 CHF ne vaut pas le coup.”

Les calculs sont difficiles à faire pour les infirmiers qui vivent en Suisse, car cela dépend du canton, du salaire, du prix du logement…

Si tu choisis de travailler en Suisse, tu n’es plus assurée par l’assurance maladie française. Il faut choisir entre un régime de CMU spécial pour les frontaliers ou l’assurance maladie suisse.

Pour finir, il faut savoir qu’en Suisse les impôts sont prélevés à la source donc sur le salaire mais une convention s’applique entre les deux pays.

Il faut bien prendre toutes ces données en compte : assurance maladie + impôts + temps de trajet etc. pour savoir si le salaire perçu en Suisse sera intéressant.

7. S’installer en tant qu’infirmière libérale

En France, près d’1 infirmier sur 5 exerce en libéral.

La liberté, l’absence de hiérarchie mais aussi le salaire sont très attrayants pour ces IDE qui quittent les structures hospitalières pour exercer en libéral.

L’infirmière libérale se rémunère avec des honoraires. Pour recevoir ces honoraires, il faut effectuer une cotation et transmettre les données à l’assurance maladie qui va prendre en charge une partie des soins. Une autre partie sera payée par la mutuelle du patient.

Si tu te poses des questions sur l’installation en tant qu’infirmière libérale, tu trouveras toutes les réponses à tes questions dans cet article : S’installer en tant qu’infirmière libérale.

Combien gagne une infirmière libérale ?

Les honoraires versés par la mutuelle et l’assurance maladie constituent votre chiffre d’affaires d’infirmière libérale. En moyenne, une IDEL gagne 75 000€ par an.

Le chiffre d’affaires d’un IDEL est très variable et dépend de plusieurs critères :

  • le type de soins : tous les soins prodigués ne sont pas valorisés de la même manière
  • le nombre de consultations et la taille de la patientèle
  • le temps de travail effectué

Pour calculer le bénéfice net d’une IDEL, il faut retirer du chiffre d’affaires toutes les charges liées à l’exercice. L’ensemble de ces charges peut représenter jusqu’à 50% du chiffre d’affaires.

Lorsque que toutes les charges ont été payées, il reste le bénéfice, c’est à dire le revenu net.

En moyenne, une IDEL perçoit :

  • Pour un IDEL Titulaire : 43 000 euros nets annuels
  • Pour un IDEL Collaborateur : 35 000 nets annuels
  • Pour un IDEL Remplaçant : 30 000 euros nets annuels

Tu peux étudier ici le salaire des infirmières libérales en 2024.

Il faut bien faire attention cependant avec ces chiffres qui sont seulement des moyennes. La rémunération d’un IDEL dépend du temps et de la charge de travail. Il faut donc bien se renseigner en amont sur le type de soins exercés par des IDEL de ta zone géographique.

En fonction du statut de l’IDEL, elle peut être amenée à faire des tâches administratives qui ne sont pas comptées dans son temps de travail mais qui sont pourtant très chronophages. Cela est également à mettre dans la balance.

Ce format te plait et t’inspire ?

Je t’invite à lire l’article Infirmière : exercer et voyager. Tu y trouveras d’autres façons de valoriser ton diplôme d’infirmière pour bien gagner ta vie (travail sur des bateaux de croisière, convoyage …)

+ Si tu es infirmier ou infirmière et que tu cherches à te reconvertir ou évoluer professionnellement, viens rejoindre le groupe Facebook d’IDE en quête d’évolution professionnelle et n’hésite pas à nous suivre sur les réseaux sociaux, Youtube et Instagram.

+ Si tu souhaites atteindre ta vie IDEale, viens découvrir mon accompagnement pensé par et pour des infirmières en quête d’évolution ou de reconversion professionnelle.

4.4/5 - (28 votes)

19 Commentaires

  1. Tikenelle

    Bonjour
    Vos informations sont obsolète La formation IBODE est de 2ans master2 depuis 2022
    Et le salaire dépend de beaucoup de chose et c’est là aussi erroné

    Réponse
    • Pascaline

      Bonjour,
      Merci beaucoup pour ton commentaire.
      Je corrige l’article tout de suite.
      Bonne journée
      Pascaline de l’équipe Charlotte K

      Réponse
  2. ZAZ

    BONJOUR POUVEZ VOUS SVP PARLER DES AS PP QUI DEVIENNENT IDE A L’APHP

    Réponse
  3. Manon

    Bonjour,
    Je travaille en psychiatrie depuis mon DE et les grilles salariales sont exactement les mêmes que dans le somatique. La spécialité n’existe plus malheureusement. Croyez-moi, si je gagnais plus de 2900€ par mois je le saurais ahah !

    Réponse
    • Pascaline

      Bonjour Manon,

      Merci pour ton message,je vais rectifier l’article.
      Belle journée

      Pascaline de l’équipe Charlotte K

      Réponse
  4. Lili

    Bonjour,

    Je voulais juste apporter une petite rectification étant infirmière libérale en recherche d’une reconversion… Les revenus de l’idel sont basés sur les cotations des actes et non le temps passé.
    Ces cotations étant pour le plupart très dévalorisées, il est difficile de s’extraire de gros revenus dans cet exercice même en travaillant énormément d’heures !
    Nous sommes également écrasées par des charges énormes URSSAF et CARPIMKO, qui ne cessent d’augmenter.
    Il faut aussi intégrer les frais de carburant et les véhicules qui s’usent vite, pour des indemnités de déplacements qui n’ont pas augmenté depuis des siècles, le prix des assurances spécifiques, le loyer et charges du cabinet, pas de congés payés, pas d’arrêt maladie sauf si prévoyance coûteuse, aucun droit au chômage en cas de perte d’emploi dont c’est aujourd’hui mon cas…
    Plus jamais !
    Je pense sincèrement qu’une Ide salariée gagne mieux sa vie aujourd’hui en 2021.
    Merci Charlotte pour vos precieux conseils.

    Réponse
    • Melanie scoto

      Tu as réussi à t’arrêter? J y songe depuis longtemps mais à cause des charges je me sens prisonnière. Sauf que je cumule les burn out, sur fond de souffrance chronique due à une endometriose et maintenant en arrêt avec possiblement un diagnostic de spondylarthrite…. Je suis désespérée et effrayée. Merci

      Réponse
      • Pascaline

        Bonjour Mélanie,

        Merci pour ton message et l’intérêt que tu portes à Charlotte K 🙂 Tout notre soutien dans ce que tu traverses !

        Si tu te poses des questions et que tu souhaites faire le point sur ton projet, avoir de l’aide, je te propose de prendre un rendez-vous téléphonique (30 mins, gratuit) pour en discuter avec une personne de l’équipe et voir si nous pouvons apporter ensemble des réponses à tes questions.

        Voici le lien pour que tu puisses prendre rendez-vous en fonction de tes disponibilités : Rendez-vous Calendly https://www.charlottek.fr/rendez-vous/

        Si tu ne trouves pas de créneau qui te correspond ou pour toute autre question, n’hésite pas à revenir vers moi.

        Belle journée à toi !

        Pascaline de l’équipe Charlotte K

        Réponse
  5. ROMARIE

    Merci beaucoup !

    Réponse
  6. Abomo

    Bonsoir
    Au sujet des passerelles vers des études de médecine sages-femmes et odontologies c’est également une option ou pas ?
    Merci pour votre réponse !

    Réponse
    • Schoemaeker

      Bonjour, j’ai 50 ans et je suis IDE spécialement en réanimation mais en 2014 j’ai été agressé physiquement par une collègue de travail, je suis en accident de travail imputable à l’hôpital. Je veux devenir sage femme, c’était mon rêve et partir habiter au quebec mais il faut partir faire les études au quebec ou passer son diplôme de sage femme en France avec la passerelle et partir après ? En devenant sage femme est ce que je perds mon enciennete D’IDE? Ou je repars à zéro en étant sage femme? Quel est le mieux à votre avis? Merci pour votre réponse

      Réponse
  7. Gallo

    Bonsoir,

    Où puis je trouver les renseignements pour vendre de l’aloe Vera ?
    Merci pour votre réponse,

    Laurence

    Réponse
    • Charlotte K

      Bonjour Laurence, vous pouvez le faire en tant que VDI (Vendeur à Domicile Indépendant). Quelques précautions à prendre avant de démarrer cette activité. On vous demandera un investissement de départ pour commander vos produits (souvent autour de 300€) et vous pourrez ainsi commencer à toucher des marges sur vos produits vendus.
      La vente est un vrai métier. Donc ne tombez pas dans le piège de l’argent facile.
      Mais si vous avez une vraie attirance pour ce type d’activité, alors cela pourrait vous convenir !

      Réponse
    • Gallo

      Bonjour Charlotte,

      Merci pour votre réponse
      Pourriez-vous me recommander une marque, un site sérieux qui recherche des ´revendeurs ‘de l’Aloé Vera?
      C’est du marketing de réseau ?
      Merci ??
      Bien à vous,
      Laurence

      Réponse
  8. Cathy

    Bonjour
    Heureuse d’avoir trouvé ce site. Moi qui pense depuis des années (oui oui) à quitter ce métier qui m’a beaucoup appris mais aussi beaucoup pris. Je suis diplômée depuis 28 ans et sur un poste d’ encadrement (IDEC) depuis 20 ans. Poste que je n’ai jamais aimé, ni IDE, ni cadre mais punching Ball central.
    J’ ai fait cette année une formation de sophrologue, ce qui me semble le bon compromis car c’est toujours prendre soin de l’autre mais sans les soins. Seulement voilà, difficile d’ en vivre. L’idéal serait de travailler à temps partiel pour lancer mon nouveau projet professionnel sans prendre trop de risque mais ce n’ est pas possible où je travaille. Je fais plutôt plus qu’ un 100%!
    Donc retour à la case départ, quelle reconversion….
    Bon courage à toutes et merci Charlotte.

    Réponse
  9. Sarah

    Salut, super article mais a noter que maintenant il n’ya plus besoin de deux ans d’experience pour rentrer en ecole de bloc operatoire. ?

    Réponse
    • Denis Abitbol

      Cela concernait les études d iade
      Pour être ibode en effet ça se fait de suite après le DEI si on veut

      Réponse
  10. Charlotte

    Une collègue avec le même prénom… quelle belle découverte ! Tu as créé la page que je recherche et dont j’ai besoin depuis des mois ..! Super idée, merci beaucoup à toi pour toutes ces infos !! A suivre sur insta… ?

    Réponse
    • Charlotte K

      Merci Charlotte ! Oui à très vite !;)

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

TestLoad

Charlotte, t’aide dans ton évolution professionnelle à partir de tes compétences et de ton diplôme d’infirmier. Prêt(e) à trouver ta vie IDEale ?

Je découvre Charlotte_K

Nous suivre

              

Tu es IDE et tu as besoin de faire le point sur ton avenir professionnel ?

Prendre RDV Gratuitement

Share This