La reconversion d’un infirmier : Yoann d’infirmier à ambulancier
Je suis très heureuse de donner la parole aujourd’hui à un infirmier en cours de reconversion pour devenir ambulancier après IDE.
Le domaine de l’urgence pré-hospitalière, le fait d’être plus disponible avec le patient et ne pas être enfermé ont motivés Yoann a suivre cette direction.
Je laisse Yoann vous présenter son parcours, la formation pour devenir ADE ainsi que les avantages et les inconvénients selon lui.

Parcours de Yoann

« Je m’appelle Yoann, j’ai 25 ans et je suis diplômé en soins infirmiers depuis 2 ans.
Depuis mes 18 ans je suis sapeur-pompier volontaire au sein du SDIS 35. J’ai commencé mes études d’infirmier à l’âge de 20 ans, après une expérience d’un an en tant qu’auxiliaire ambulancier, à l’IFSI du CHRU de Tours. Mes stages ont toujours été portés vers le domaine de l’urgence (Médecine Post-Urgences, Service d’accueil des urgences adultes, Réanimation Traumato-Chirurgicale). Mes 3 années d’études ont été riches d’enseignement et d’apport mais des doutes se sont installés dès la 2ème année.
Après l’obtention de mon diplôme d’Etat, j’ai exercé au sein d’un EHPAD privé mais l’expérience s’est mal terminée.
Depuis je travaille au sein d’une société d’ambulance privée.

Pourquoi devenir ambulancier ?

Je souhaite devenir ambulancier diplômé d’Etat car j’ai la volonté de m’inscrire durablement au sein de la société où je travaille. J’ai toujours aimé, de part mes expériences, le domaine de l’urgence pré-hospitalière.
Pour devenir ambulancier il faut, soit obtenir la formation d’auxiliaire ambulancier (2 semaines de formation) ou être titulaire du diplôme d’Etat d’ambulancier (DEA : 6 mois de formation). Il faut avoir son AFGSU2 à jour et être à jour de ses vaccinations. Il existe effectivement une passerelle IDE – ADE. En tant qu’infirmier la formation a été raccourcie à 2 semaines de formation pour valider le module 6 et le module 8.
Il y a également une semaine de stage à réaliser dans une société privée de transport sanitaire. »

Financement de la formation

« J’ai pu financer ma formation grâce à mon CPF (Compte Personnel de Formation). Grâce à la passerelle, il ne faut financer « que » 440 euros. »

Avantages et Inconvénients

« Les avantages à être ambulancier sont personnels et ne peuvent peut-être pas correspondre à tous.
Je m’y retrouve car, comme je l’ai dit, j’ai toujours aimé le domaine de l’urgence pré-hospitalière.
De plus, c’est un réel plaisir de ne prendre en soin qu’un patient à la fois. Nous avons beaucoup plus de disponibilité pour le patient. Et puis, qu’on se le dise, être sur la route toute la journée et ne pas être « enfermé » dans un service est réellement plaisant.
Les avantages sont partagés également avec mes collègues et les patients que nous prenons en soin. En effet, avoir un collègue IDE ne peut être que bénéfique pour la prise en soin et pour l’apport de connaissance au binôme.
Cependant, l’aspect pécuniaire n’est pas un avantage car un DEA est, en moyenne, payé 400 euros de moins qu’un IDE.
Les études ne sont pas longues, et les apports théoriques ne représentent pas une charge aussi importante qu’en IFSI. Un IDE n’aura aucun mal durant ses études d’infirmier.
Pour le métier en tant que tel, le plus compliqué à gérer est lié au planning. En effet, un ambulancier ne connaît son heure de travail que la veille pour le lendemain et ne peut jamais savoir à quelle heure se terminera sa journée.
De plus, l’ambulancier réalise énormément d’heures supplémentaires, entre 5 et 15 heures par semaine. »

Où exercer en tant qu’ambulancier ?

« Le DEA peut travailler au sein de différentes structures. Il peut travailler au sein d’une entreprise privée de transport sanitaire où il effectuera des missions de transport programmé et des missions de transport en situation d’urgence, au sein d’un ambulance ou d’un VSL (Véhicule Sanitaire Léger). Il peut également travailler au sein d’un établissement de santé public, afin de réaliser les transports intra-hospitaliers. Enfin, le DEA peut travailler dans un SMUR, après réalisation d’une formation à la conduite d’urgence et plusieurs années d’expérience. Cependant, cela peut être facilité pour les IDE. »

Quels conseils donnerais-tu ?

« Pour les IDE qui souhaiteraient devenir DEA il faut savoir que c’est également un métier très riche, mais qui n’est à l’heure actuelle que peu reconnu. Cependant, la courte durée des études (2 semaines de formation et 1 semaine de stage) fait que cela n’est peut être pas un facteur négatif à prendre en compte.
Si besoin de renseignement je suis tout à fait disponible. »

Si tu es infirmier ou infirmière et que tu cherches à te reconvertir ou évoluer professionnellement, viens rejoindre le groupe Facebook d’IDE en quête d’évolution professionnelle et n’hésite pas à nous suivre sur les réseaux sociaux, Youtube et Instagram.

Si tu souhaites atteindre ta vie IDEale, viens découvrir mon accompagnement pensé par et pour des infirmières en quête d’évolution ou de reconversion professionnelle. 

4.5/5 - (8 votes)
Share This