Contenu : Évoluer vers cadre de santé peut avoir différents avantages mais il existe également des inconvénients. C’est un statut à responsabilités qui ne peut convenir à tout le monde alors il est important de se renseigner sur cette profession avant de se lancer dans une formation de cadre de santé.

Vous trouverez ici toutes les informations pour connaitre un peu mieux cette possible évolution et vous découvrirez à la fin de cet article le témoignage de Romain, infirmer FF cadre. Il nous partage son expérience sur le métier de cadre de santé.

La définition et le rôle d’un cadre de santé

 

Les métiers de cadre de santé recou­vrent prin­ci­pa­le­ment le métier de res­pon­sa­ble de sec­teur d’acti­vi­tés de soin et le métier de for­ma­teur de pro­fes­sion­nels de santé.

Pour accé­der à la for­ma­tion de cadre de santé, il est obli­ga­toire d’être titu­laire d’un diplôme de pro­fes­sion­nel de santé.

Ces métiers peu­vent se décli­ner dans des envi­ron­ne­ments, des orga­ni­sa­tions et des structures diverses, et avec dif­fé­rents niveaux de res­pon­sa­bi­lité. Le cadre de santé res­pon­sa­ble de sec­teur d’acti­vi­tés de soin peut exer­cer son métier en établissement de santé public ou privé, sani­taire ou médico-social, ainsi qu’en réseau de soins, en sec­teur d’acti­vité extra-hos­pi­ta­lier, donc des struc­tu­res pou­vant être de dif­fé­ren­tes tailles.

 

Le concours pour devenir cadre de santé

 

Le diplôme de cadre de santé est reconnu comme Bac + 5.

Pour pouvoir se présenter au concours d’entrée en Institut de Formation de Cadre de Santé, il faut impérativement avoir exercé une profession paramédicale pendant au moins 4 ans à temps plein au 31 janvier de l’année du concours.

Même si ce diplôme est fortement recommandé, il est toutefois possible de faire fonction de cadre, sans être passé par un IFCS. Vous le découvriez dans le témoignage à la fin de cet article.

 

La fiche métier d’un cadre de santé

 

Quel est le rôle d’un cadre de santé ?

Les principales compétences d’un cadre de santé : la gestion d’équipe, le management, la coordination et la formation.

Les différentes missions du cadre de santé dépend de son lieu d’exercice. Voici les missions principales d’un cadre de santé :

  • Élaborer un projet paramédical, dans le cadre du projet de soins pour une ou plusieurs unités, voire un service, en cohérence avec le projet de service ou d’établissement.
  • Établir les objectifs du service.
  • Organiser le séjour des patients et leur projet de soins.
  • Gérer le personnel de l’unité ou du service en veillant à ce que les effectifs soient en adéquation avec les besoins du service ou des unités de soins.
  • S’assurer de la capacité de fonctionnement de l’unité ou du service compte tenu des effectifs disponibles.
  • Gérer les équipes au quotidien : temps de travail, absences, périodes de repos et congés dans le respect de la législation et intégrer les données dans les outils de gestion des temps.
  • Adapter les ressources humaines et gérer les compétences en fonction des caractéristiques des patients et des actes de soins paramédicaux pratiqués.
  • Apporter un appui technique ou psychologique au personnel placé sous sa responsabilité.
  • Transmettre l’information entre la direction des soins et les équipes.
  • Organiser le travail au sein de l’équipe : analyser les besoins du service, programmer les activités hebdomadaires et journalières.
  • Transmettre les prescriptions médicales aux équipes et superviser les transmissions.
  • Veiller à la mise en place et à la bonne tenue du dossier de soins. Participer le cas échéant au développement de nouveaux outils de gestion et de soins des patients.
  • Gérer un budget pour les achats de matériels courants.
  • Veiller au respect des protocoles d’hygiène et de sécurité.
  • Favoriser l’amélioration continue de la qualité dans le service : droits et information du patient, organisation de la prise en charge des patients, amélioration des pratiques professionnelles, surveillance et prévention des risques infectieux, vigilance sanitaire, individualisation des soins, etc.
  • S’assurer du bon fonctionnement des installations et du matériel, assurer le suivi des prestations de maintenance.
  • Accueillir les stagiaires, organiser leur encadrement et leur formation.
  • Évaluer les compétences des équipes.
  • Participer à l’intégration et à l’encadrement des nouveaux personnels et stagiaires.
  • Identifier les besoins de formation des personnels et participer à leur formation en adéquation avec le projet de soins.
  • Gérer les plannings des personnels en liaison éventuelle avec ceux des autres services paramédicaux.
  • Participer aux réunions de service et de coordination des soins.

 

Le salaire d’un cadre de santé

 

Quel est le salaire d’un cadre infirmier ? En début de carrière, un cadre de santé gagne 2127,44 € et en fin de carrière le cadre de santé peut espérer toucher 3130,25 €.

N° échelon Durée échelon Indice brut Indice majoré Salaire brut
1 1 an 531 454 2127,44 €
2 2 ans 543 462 2164,93 €
3 2 ans 573 484 2268,02 €
4 2 ans 597 503 2357,06 €
5 3 ans 630 528 2474,21 €
6 3 ans 661 552 2586,67 €
7 3 ans 702 583 2731,94 €
8 3 ans 725 600 2811,60 €
9 3 ans 760 627 2938,12 €
10 3 ans 785 646 3027,16 €
11 815 668 3130,25 €

 

Pour connaitre le salaire d’un cadre supérieur de santé, il suffit d’ajouter 300 € environ, que ce soit en début ou en fin de carrière.

Les avantages et les inconvénients

 

Quels avantages à devenir cadre de santé ?

  • La reconnaissance
  • Le salaire
  • Métier polyvalent
  • Manière d’évoluer au sein de la profession d’infirmier
  • La possibilité d’enseigner

 

Quels sont les inconvénients ?

  • Les horaires de travail
  • La charge administrative
  • La pression éventuelle de la direction
  • Les plannings à gérer
  • Les études à reprendre et le coût de la formation

 

Témoignage

 

Voici le témoignage de Romain, infirmier au parcours atypique. Vous découvrirez son expérience d’ide FF cadre de santé.

  1. Ton parcours est assez atypique peux-tu nous le raconter ?

Depuis le collège je souhaite exercer la profession d’infirmier, pour cela j’avais deux possibilités, suivre un parcours par la voie générale avec le passage du BAC puis ensuite entrée en IFSI ou de suivre la voie professionnelle, celle que j’ai choisi. J’ai ainsi passé une BEPA Services aux Personnes puis une mention complémentaire d’aide à domicile.

Ensuite j’ai fait la formation d’aide-soignant. Après l’obtention du diplôme d’aide-soignant, j’ai travaillé cinq ans dans différents services (SSR, Soins Palliatifs, Médecine polyvalente et gastro-entérologie puis en cardiologie interventionnelle).

En 2011, je suis retourné sur les bancs de l’école pour suivre la formation d’infirmier. Diplômé en 2014, j’ai commencé par de l’intérim puis je me suis engagé dans le service de santé des armées où j’ai travaillé durant trois ans en réanimation.

Après avoir quitté l’armée il y a 2 ans, j’ai fait une année de formation en tant qu’infirmier-formateur et depuis février 2019 je suis infirmier faisant fonction de cadre de santé dans une structure médico-sociale qui accueille des personnes en situation de handicap. Dans quelques semaines, je vais rejoindre une clinique chirurgicale pour occuper les mêmes fonctions de nuit.

 

  1. Peux-tu nous parler de ton expérience de cadre  ?

J’en garde une très bonne expérience de cette fonction. Certes c’est un changement radical de métier car tu quittes le soin pour manager. Le cadre de santé est un manager de proximité qui se doit d’être présent au plus près des professionnels pour les accompagner au quotidien dans leur travail, dans le changement. C’est être à leur écoute et les conseiller. C’est aussi avoir une place nouvelle dans l’équipe, celle du supérieur hiérarchique. Il faut accepter de ne plus avoir les mêmes relations avec les agents.

 

  1. Peux-tu nous expliquer un peu plus ton expérience d’IDE formateur ?

Depuis que je suis diplômé infirmier, je travaillais pour un centre de formation en faisant des vacations et quand j’ai quitté l’armée, le centre en question recherchait un infirmier-formateur.

Je suis intervenu sur des formations du secteur des services à la personne et médico-social. J’ai formé des professionnels de terrain et des futurs managers de proximité du niveau BEP à BAC + 3. C’était très intéressant, car j’ai toujours accordé beaucoup d’importance à la transmission du savoir et c’est une des missions des infirmiers que de transmettre. Cela permet aussi une remise en question sur ses pratiques professionnelles.

 

  1. Peux-tu nous parler de l’IDE au sein de l’armée, quelle différence as-tu vu avec IDE dans le civil ?

Être infirmier militaire, c’est avant tout être infirmier.

La première différence est le statut, car tu es militaire et donc tu es astreint aux mêmes droits et devoirs que les militaires. Ensuite quand tu exerces dans un Hôpital d’Instruction des Armées (équivalent d’un CHU), le quotidien des infirmiers est le même que celui d’un infirmier civil dans un service de soins. La première différence est que tu peut être amener à partir en opération extérieure, sur les théâtres de guerre. Quand tu es infirmier dans un régiment ou sur une base militaire, tu as deux types d’exercices, celui du suivi médical qui s’apparente à la médecine du travail et celui du soutien sanitaire.

 

  1. Qu’est-ce qui est le plus difficile selon toi dans le métier d’infirmier ? 

Je n’ai rien en tête pour cela. Je dirais que ce qui parfois est le plus soucieux c’est les horaires, nous n’avons pas un métier qui nous règle comme du papier à musique de 9h00 à 17h00. Mais après cela reste un détail, il y a pleins de point positifs qui viennent faire oublier cela.

 

  1. Selon toi, qu’est-ce qui t’aiderait à améliorer ton quotidien d’IDE ?

Une meilleure reconnaissance de notre métier et de nos compétences.

 

  1. Selon toi, quelles sont les différentes manières pour un IDE de gagner plus d’argent ?

Évoluer, développer de nouvelles compétences. Dans mon cas, j’ai vu mon salaire augmenter au fur et à mesure de mon évolution de carrière.

 

  1. Quels sont tes projets et les évolutions que tu vises pour la suite ?

Je souhaitais retrouver un poste en 12h00, c’est chose faite, afin de pouvoir profiter de mes activités extra-professionnelles. Le planning en 12h00 a pas mal d’avantage.

 

  1. Si tu devais te reconvertir demain, que ferais-tu ?

Je lâcherais tout, je ferais une formation pour avoir un métier me permettant d’être nomade, de voyager et profiter de la vie.

Si vous voulez approfondir vos recherches sur les évolutions et reconversions après IDE, vous trouverez le dossier complet ici.

Tu es INFIRMIÈRE et tu aimerais ÉVOLUER professionnellement?

 

7 jours de conseils gratuits pour te donner des idées de reconversion

avec ton diplôme d'infirmière

Ton inscription est confirmée ! Vérifie dans ta boîte mail (et spams), tu as dû recevoir ton 1er conseil !

Tu es INFIRMIER(E) et tu aimerais ÉVOLUER professionnellement ?

 

7 jours de conseils gratuits pour te donner des idées de reconversion

avec ton diplôme d'infirmier(e)

Ton inscription est confirmée ! Je viens de t'envoyer ton premier email -Charlotte

"De ma vie d'IDE à ma vie IDEale"

est actuellement fermée

Mais tu peux dès maintenant rejoindre la liste d'attente pour faire partie des premiers à être prévenus de la sortie de la prochaine session !

Ton inscription est confirmée ! Pour patienter, je viens de t'envoyer un premier email avec des conseils utiles à ta reconversion -Charlotte

Pin It on Pinterest

Share This