Stéphanie : d’infirmière à assistante comptable

 

Quel est le rapport entre le métier d’infirmière et celui de comptable ?

 

En apparence, ces deux professions n’ont pas grand chose en commun. Leurs univers peuvent sembler diamétralement opposés mais Stéphanie nous prouve le contraire dans cet article.

 

Certaines qualités que nous acquérons en tant qu’IDE, comme l’organisation, la rigueur et la gestion sont de vrais liens entre ces deux milieux.

 

Mon invitée du jour te raconte son parcours, son envie de travailler dans le secteur de la comptabilité puis son choix vers le métier d’infirmière.

Après des années d’expérience, passées toujours un peu au contact des chiffres, elle évoque son envie de changer de domaine et témoigne de son parcours, de ce retour à cette première idée.

 

 

Raconte-nous ton parcours en toute transparence

 

« Je suis diplômée depuis 2005, mais avant d’être infirmière, je m’étais inscrite pour faire un DUT GEA car j’aime bien la gestion et l’organisation que j’ai pu retrouver dans le métier d’infirmière et de coordinatrice.

 

Je suis passée par pas mal de services, j’ai eu la chance de partir travailler dans les Dom Tom.

 

Depuis plusieurs années, je me posais la question de poursuivre ce métier.

 

J’ai effectué un 1er bilan de compétences qui ne m’a pas beaucoup aidé. Puis, après la crise sanitaire et des difficultés au sein du métier et de l’équipe dans laquelle je travaillais, j’ai demandé une rupture conventionnelle qui a été acceptée.

 

J’ai pu me poser et commencer à réfléchir à d’autres possibilités. En parallèle, j’ai débuté des remplacements en libéral, j’ai trouvé de supers cabinets où les collègues étaient vraiment bienveillantes et les patients également, mais les horaires en coupé, remplacer sur les vacances scolaires les week-ends, et avoir des grosses journées de travail ne m’ont pas convaincue à poursuivre dans cette voie. »

 

Comment as-tu trouvé ta nouvelle voie ?

 

« Je me suis alors penchée sur des bilans de compétences qui pourraient être axés spécialement pour les infirmières.

 

L’équipe de Charlotte K a été bienveillante, à l’écoute et m’a confortée dans mes choix de vie.

 

Après réflexion, et quelques stages dans des milieux administratifs, je me suis orientée vers la comptabilité.

 

L’idée de travailler dans l’administratif m’est venue suite à un projet post bac de faire un DUT GEA.

 

Mais comme je ne me voyais pas à 20 ans travailler dans un bureau, j’ai choisi un autre projet qui était d’exercer dans le paramédical.

 

J’ai longtemps exercé à domicile en tant que salariée, nous utilisions un logiciel pour facturer les patients et j’étais plutôt très à l’aise.

 

J’étais souvent en lien avec le comptable de la structure pour différentes tâches.

 

Le métier de comptable demande une certaine rigueur, une organisation que j’ai pu acquérir avec le métier d’infirmière.

J’aime bien les chiffres, la gestion, la logique, donc pendant mes stages (avant de valider mon futur projet professionnel) je m’y suis bien retrouvée, il faut être aussi très autonome. »

 

En quoi consiste ta formation ?

 

« Pour être recrutée dans ce milieu, et être reconnue il faut passer un diplôme.

 

Je me suis orientée vers un BTS comptabilité gestion en alternance. Je viens d’être recrutée par une entreprise en contrat pro et je commence la formation en septembre 2022.

 

L’entreprise avait des besoins et donc je viens de débuter en CDD en tant qu’assistante comptable avant la formation. »

 

 

 Comment tes proches ont-ils réagi et comment t’es-tu organisée en tant que maman ?

 

« Au niveau de la sphère familiale, je vais devoir trouver une nouvelle organisation pour pouvoir prendre du temps pour étudier les cours. Mes 2 enfants sont scolarisés en maternelle.

 

Je me dis que ça vaut le coup de changer.

 

Je pourrai voir mes enfants le matin et le soir. Et puis il me reste une vingtaine d’années à travailler donc autant franchir le pas maintenant.

 

Mes proches ont plutôt bien réagi. Ils ont vu les difficultés que je pouvais rencontrer dans ce milieu et que je pouvais trouver une nouvelle voie. »

 

Stéphanie : d’infirmière à assistante comptable

 

Tu as suivi la formation de ma vie d’IDE à ma vie IDEale, que dirais-tu à ceux qui hésitent aujourdhui ? 

 

« Un conseil, n’hésitez pas !

 

Même s’il est difficile de franchir le pas, de changer de lieu de travail ou de métier, ce ne sera que bénéfique.

 

Avec le bilan de Charlotte, j’ai pu vraiment me poser et retrouver un sens à mes choix de vie professionnels et familiaux.

 

Surtout n’hésitez pas à suivre ce bilan, il permet de vraiment cheminer, de se recentrer sur ses valeurs et de trouver des pistes qui pourront mener à un changement ou une autre orientation professionnelle.

Dans tous les cas, le bilan est bénéfique pour prendre du temps pour soi.

 

L’équipe est vraiment à l’écoute et bienveillante. Je regrette juste de ne pas l’avoir fait plus tôt. Je n’étais sans doute pas encore prête à franchir le pas. »

 

 

Quelles sont les difficultés d’une reconversion selon toi, et comment les dépasser ?

 

« La difficulté, c’est de sortir de sa zone de confort et de se demander comment faire pour réussir ce changement.

 

Mais bien motivée et lorsqu’on a envie de changer, les étoiles commencent à s’aligner…

 

Il m’a fallu une année pour monter ce projet. En parallèle je continuais à  travailler, à faire des stages.

 

J’ai eu de la chance d’obtenir une rupture conventionnelle qui me permet de pouvoir financer ce projet, même si mes revenus vont diminuer, mais c’est un choix pour l’avenir.

Dans ce futur projet, il faut bien sûr tout étudier avant de se lancer. Ma principale difficulté a été de trouver l’entreprise pour être recrutée en alternance.

 

Je viens tout juste de débuter ce nouveau poste, ce n’est pas facile de changer et d’apprendre un autre métier. Mais je suis motivée et j’ai la possibilité de le faire maintenant.

 

Surtout qu’il me reste encore une bonne vingtaine d’années à travailler, alors je me dis que le faire maintenant c’est vraiment top. »

 

 

Comment assures-tu la transition financière ?

 

« Financièrement, ce sera 2 années où je vais devoir faire quelques concessions.

 

Je signe un contrat de professionnalisation avec l’entreprise qui va me former, me payer mes études et qui me rémunérera au Smic.

 

Pôle emploi pourra compléter mon salaire pendant ces 2 années. (Perte de 25% de mon précédent salaire). »

 

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite se lancer dans une reconversion mais na pas encore osé franchir le pas ?

 

« L’idéal est de pouvoir se poser, s’écouter et poser à plat tout ce que l’on aimerait faire dans la vie, ce que je ne faisais pas avant.

Je suis également passée par des phases de doute, mais j’ai persévéré.

 

Je me suis entourée de personnes qui me faisaient confiance et qui croyaient en mon futur projet.

 

Des candidatures, j’en ai envoyées une centaine et il a suffi d’un entretien pour que cela marche.

 

Un conseil ? Se poser et écouter sa petite voie qui va vous guider, et se dire que l’on a rien à perdre et au contraire tout à gagner.

 

Réussir à surmonter ses peurs est un bel exploit. »

 

 

Pour aller plus loin : les formations en comptabilité et gestion

 

Dans son témoignage, Stéphanie évoque le DUT GEA, maintenant appelé BUT GEA (gestion des entreprises et des administrations). C’est une formation universitaire qui s’effectue en 3 ans post baccalauréat. Elle porte sur le fonctionnement des administrations et entreprises, sur le droit, la gestion comptable et financière etc.

 

Le BTS est une formation qui se déroule en deux ans. Pour pouvoir la suivre, il faut être titulaire également du baccalauréat.

Le BTS comptabilité et gestion est orienté sur la gestion des entreprises, le management, le droit, l’analyse et la prévision ou encore le contrôle et traitement comptable des opérations commerciales.

 

Il débouche sur des métiers comme assistante comptable, comptable, gestionnaire de paie, assistante de direction, adjointe de direction financière. Ce BTS peut être complété par une licence et un master pour approfondir tes connaissances.

 

Les entreprises ont besoin de professionnels formés et le secteur est toujours dynamique et ouvert au recrutement.

 

Il est également possible d’effectuer ce type de BTS en alternance comme tu as pu le lire dans le témoignage de Stéphanie. Le principe est de signer un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage avec une entreprise et d’effectuer ses études en partie en cours et en partie en entreprise.

 

Cela a l’avantage de générer un salaire et de permettre d’être immédiatement au cœur du métier.

 

 

 

Ce format te plait et t’inspire ? Tu peux retrouver le témoignage d‘Aurélie, d’infirmière à graphiste designer.

+ Si tu es infirmier ou infirmière et que tu cherches à te reconvertir ou évoluer professionnellement, viens rejoindre le groupe Facebook d’IDE en quête d’évolution professionnelle et n’hésite pas à nous suivre sur les réseaux sociaux, Youtube et Instagram.

+ Si tu souhaites atteindre ta vie IDEale, viens découvrir mon accompagnement pensé par et pour des infirmières en quête d’évolution ou de reconversion professionnelle.

 

 

5/5 - (1 vote)
Share This