Juliette, sa reconversion d’infirmière à gestionnaire de paie

 

D’infirmière à gestionnaire de paie, c’est le parcours de reconversion de Juliette qui nous livre son témoignage aujourd’hui.

 

Une gestionnaire de paie est une professionnelle précieuse au sein d’une entreprise.

Elle est chargée de collecter les informations des salariés, d’établir les fiches de paie, d’assurer la gestion administrative du personnel. Elle participe également à la gestion du personnel en termes de recrutement par exemple.

 

Un métier à la fois humain, technique et administratif qui demande des qualités d’organisation, d’aisance relationnelle, de discrétion et d’efficacité. En tant qu’infirmière, tu le verras par la suite, il est vraiment possible de valoriser son expérience et ses qualités professionnelles.

 

Juliette te présente son parcours et cette nouvelle voie, d’infirmière à gestionnaire de paie.

 

 Raconte-nous ton parcours en toute transparence

 

« Étant petite, j’ai toujours voulu travailler à l’hôpital.

Je voulais soigner les enfants et surtout les bébés. Après le bac et une année en fac sans grand succès, j’ai passé le concours d’infirmière.

 

Suite à l’écrit et l’oral, j’ai été admise dans un Institut de Formation en Soins Infirmiers tout proche de chez moi.

 

Cette formation a été riche autant sur le plan professionnel que personnel. J’ai appris, j’ai grandi, j’ai muri…

 

Une fois mon diplôme en poche, en 2011, j’ai intégré une réanimation neurochirurgicale pédiatrique. J’y suis restée 2 ans. Deux années très intenses, j’y ai appris mon métier, la rigueur et l’adrénaline d’un service de réanimation, le travail en équipe.

 

En 2014, j’ai voulu changer de service afin de réaliser le rêve que j’avais petite. J’ai donc intégré une réanimation néonatale. J’y ai exercé pendant 4 ans. »

 

Y a-t-il eu un tournant dans ta vie professionnelle ?

 

« Pendant ce temps, je suis devenue maman et ma relation au soin est devenue plus difficile.

Je n’arrivais plus à mettre la distance nécessaire, je ressentais les émotions de la maman face à son prématuré…Difficile de continuer à exercer comme cela.

 

De là, s’est ouverte une opportunité et j’ai été nommée faisant fonction de cadre de santé.

 

J’ai alors exercé cette fonction pendant 2 ans dans différents services.

 

Et puis, début 2020, grosse remise en question personnelle et le Covid qui est arrivé par-dessus quelques mois plus tard. Le sentiment d’être de moins en moins dans mon élément, la boule au ventre sur le chemin du travail.

 

Je quitte tout en juillet 2020 et je change de région pour me rapprocher de la mer.

 

Arrivée dans ma nouvelle région d’adoption, j’ai trouvé un CDD dans un laboratoire. J’y faisais des tests Covid, des prises de sang. Les petits gestes techniques qui me manquaient en tant que cadre.

 

Mais, ne me voyant plus exercer à l’hôpital, en tant que cadre ou infirmière, j’avais toujours dans un coin de ma tête cette envie de changement. »

 

 Comment as-tu trouvé ta nouvelle voie ?

 

« Pendant mon année au laboratoire, j’ai énormément réfléchi à mon après.

 

Cet emploi allait m’ouvrir les portes de Pôle Emploi, et je voulais tout mettre en œuvre pour pouvoir me reconvertir à la fin du contrat.

 

Je voyais énormément de publicités sur des formations, sur le compte CPF.

 

Durant cette période au labo, j’ai fait le bilan de mes expériences, ce qui m’avait plu et ce qui m’avait le moins plu. Ce qui est remonté, c’est que dans les fonctions que j’avais eues en tant que cadre, il y a un domaine qui m’avait beaucoup plus : les ressources humaines.

 

J’avais beaucoup aimé faire les plannings, gérer les congés, le temps de travail, faire des entretiens d’embauche… J’ai fait de longues recherches sur le domaine des ressources humaines et je suis tombée un jour sur la fiche métier du gestionnaire de paie.

 

Après cette lecture j’ai dit « Mais c’est tout moi ça !! ».

 

Une fois mon objectif trouvé, j’ai cherché s’il existait des formations, comment y entrer, comment la financer.

 

Je ne le savais pas encore, mais toutes ces recherches allaient me faire gagner un temps précieux par la suite. »

 

Comment sest passé le départ de ton précédent job ?

 

« J’ai démissionné de mon ancien poste à l’hôpital et mon CDD d’un an s’est terminé. J’ai alors commencé ma période de chômage.

 

Une femme à Pôle Emploi m’a reçu. Elle a été merveilleuse et a immédiatement compris mon objectif. Elle m’a alors inscrite dans une session de travail afin de faire un bilan de mes compétences et réfléchir sur mon projet professionnel. »

 

 

Comment ont réagi tes proches ?

 

« Mes proches m’ont tous soutenue sans exception. »

 

En quoi consiste ta formation de gestionnaire de paie aujourdhui ?

 

« Je suis actuellement en formation pour obtenir un titre professionnel de gestionnaire de paie. J’apprends à établir des bulletins de paie et à gérer le dossier social de l’entreprise.

 

J’étudie aussi le droit du travail. Tout cela me passionne. Je me sens de nouveau dans mon élément et cela fait du bien.

 

La formation est très intense, mais j’ai de super formateurs avec de nombreuses années d’expériences derrière eux. C’est un plaisir d’apprendre de nouvelles choses. »

 

Quels sont tes projets, tes rêves pour ton activité future de gestionnaire de paie ? 

 

« Mon rêve est d’abord d’obtenir le titre professionnel que je prépare.

 

J’ai trouvé un poste pour l’après formation au sein d’un pôle social d’un cabinet comptable. Je suis ravie et surmotivée ! »

 

Comment gères-tu la transition financièrement ?

 

« Cela a été un peu compliqué, mais c’est un sacrifice nécessaire. »

 

 

Quelles sont les difficultés d’une reconversion selon toi, et comment les dépasser ?

 

« Pour moi, les difficultés sont surtout d’ordre privé : Est-ce que ma reconversion ne va pas bousculer l’équilibre familial ?

 

Il faut bien réfléchir à son projet, car il est difficile de reprendre une formation quand on a été dans le monde du travail. Il faut donc que notre objectif nous stimule vraiment. »

 

Comment as-tu géré ta vie de maman et ta reconversion en parallèle ?

 

« La chance que j’ai, c’est que la formation que je fais ne dure « que » 6 mois.  J’ai la chance d’avoir papi et mamie dans le coin pour prendre le relais.

 

Un autre conseil que je pourrais donner, c’est d’expliquer à son enfant ce que l’on va faire.

 

Dans mon cas, j’ai expliqué à mon fils que j’allais changer de métier et qu’il allait falloir que je travaille. Le soir, quand je rentre, il me dit « maman va travailler ».

 

En tant que maman, quand on se lance dans un tel changement, il faut absolument s’organiser en amont au niveau de la garde des enfants. Si un stage est prévu pendant la formation et que je dois m’éloigner, qui peut prendre le relais ? »

 

 

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite se lancer dans une reconversion, mais na pas encore osé franchir le pas ?

 

 

« Il faut bien se préparer, bien réfléchir à ce que l’on veut faire, se renseigner sur la marche à suivre pour atteindre son objectif.

 

Tout ce que je peux dire c’est que si on a une envie, un projet, il faut le réaliser.

 

Il ne faut pas rester à un poste qui ne nous correspond plus, même si le changement fait peur…

 

Il y a pleins de solutions pour se reconvertir. Par exemple, si on n’a pas le droit au chômage, il existe des formations financées par les régions et on peut percevoir une indemnité. »

 

Juliette, sa reconversion d’infirmière à gestionnaire de paie

 

Les différentes formations pour devenir gestionnaire de paie

 

Il n’y a pas vraiment de formation à proprement parlé, dédié à ce sujet, pour devenir exactement gestionnaire de paie.

Les études à privilégier sont celles qui allient la comptabilité, la gestion, le droit, les ressources humaines. Je t’ai répertorié quelques formations en gestion et comptabilité. Si tu connais un cursus spécifique, n’hésites pas à le partager en commentaire.

 

Tu trouveras donc par exemple :

 

+ Le BTS comptabilité et gestion. Tu peux lire cet article avec le témoignage de Stéphanie qui a choisi cette voie après infirmière.

+ Le DUT GEA (gestion des entreprises et des administrations) spécialité finance et comptabilité

+ la licence professionnelle gestion de la paie et administration du personnel

+ Certains masters proposent également cette spécialité.

 

Où travailler en tant que gestionnaire de paie ?

 

Comme je te l’ai dit en introduction, cette profession est indispensable pour toutes les entreprises qui emploient un minimum de salariés.

 

Tu peux donc travailler en entreprise, en cabinet d’expertise comptable.

 

Bien sûr, les compétences et l’expérience d’infirmière couplées à la reconversion vers le métier de gestionnaire de paie seront très appréciées dans les établissements hospitaliers ou établissements de soin.

Nous avons une connaissance des problématiques du personnel soignant qui est précieuse et à valoriser et avons vécu « de l’intérieur » les questions de primes, de salaires, de planning. Nous savons aussi quelles sont les attentes du personnel soignant vis-à-vis des gestionnaires de paie.

 

 

 

Ce format te plait et t’inspire ? Tu peux retrouver le témoignage de Camille et Ngoc Lan, d’infirmières à naturopathes

+ Si tu es infirmier ou infirmière et que tu cherches à te reconvertir ou évoluer professionnellement, viens rejoindre le groupe Facebook d’IDE en quête d’évolution professionnelle et n’hésite pas à nous suivre sur les réseaux sociaux, Youtube et Instagram.

+ Si tu souhaites atteindre ta vie IDEale, viens découvrir mon accompagnement pensé par et pour des infirmières en quête d’évolution ou de reconversion professionnelle.

 

5/5 - (2 votes)
Share This