La reconversion de Kathleen, d’infirmière à médecin

 

 

Kathleen, ancienne infirmière et désormais étudiante en médecine répond à vos questions posées à la communauté Charlotte K.

Toi aussi, tu souhaites lui poser une question ? Rendez-vous ici

d’infirmière à médecin

 

Est-ce que l’âge peut-être un frein pour cette reconversion ?

– « Bravo à toi j’aimerai avoir le courage de faire comme toi mais je viens d’avoir 30 ans et je me dis que c’est un peu tard… »
J’ai repris à 26 ans, alors l’âge ne veut rien dire. C’est une barrière psychologique que l’on se met nous-même. Il faut surtout voir sa motivation et sa capacité à faire des sacrifices pour ces études mais pas l’âge en lui-même. Je vous souhaite de faire ce qui vous conviendra 🤗
– « J’aurais voulu le faire mais à 34 ans c’est un peu tard …
Combien d’années durent les études de médecine ? Pour être généraliste ? »
L’âge ne doit selon moi pas être un frein, c’est une barrière psychologique qu’on se met mais c’est plutôt une question de motivation et de sacrifices mais l’âge n’est qu’un chiffre… J’en connais qui ont repris bien plus tard.
Pour médecine générale, le cursus classique c’est 6 ans de fac (donc après tout dépend si on rentre en 2e ou 3e année, il reste 5 ou 4 ans) + 3 ans d’internat.
Et oui le côté financier c’est le plus compliqué dans cette reconversion et je ne comprends pas que rien ne soit fait. Après pour médecine générale il y a les Contrats d’Engagement de Service Public (CESP) qui peuvent être intéressants et ça permet d’avoir une indemnité sous condition d’exercer dans une zone sous dotée. Pour les autres spécialités, notamment hospitalières, le CESP me fait un peu peur, pour le concours classant lors du choix de la spécialité justement.

Est-ce que la reprise en études de médecine est difficile ?

– « Le concours était difficile ? (Dossier + oral) « 
Oui la sélection est assez difficile, mon année on a été environ 15% d’admis, mais c’était en 2020, début du covid, tout a été un peu perturbé, et je n’ai pas eu d’oral par exemple, la sélection a été faite uniquement sur dossier cette année-là…
Je dirais que tout dépend aussi du parcours que l’on a eu avant. Perso j’ai un bac ST2S (ancien SMS) donc il y a des bases que je n’avais pas, il a fallu essayer de rattraper ça en plus, ou de faire sans… C’était difficile oui, mais j’ai réussi à valider mes années jusque-là.
Donc oui, la passerelle est très sélective et donc difficile, comme je l’ai dit, c’est environ 15% d’admis
Mais rien n’est impossible quand on s’en donne les moyens 🤗
– « Pas trop difficiles ces études ? »
Je ne vais pas mentir, si, c’est difficile, encore plus qu’on ne l’imagine ! Au-delà des cours c’est toute l’organisation de ces études qui est difficile. Aucune aide financière n’est prévue pour ce genre de reprise d’études, les bourses c’est jusqu’à 28 ans, le chômage n’est pas forcément accessible, etc. Ce sont beaucoup de sacrifices personnels, il faut en être conscient.
Mais je me plais dans ce cursus, j’aime ce que j’apprends, je comprends le pourquoi du comment… Tout ce qui me manquait en tant qu’IDE.. sans parler de la réflexion diagnostique, la prise de décision, etc.
– « Pourquoi as-tu choisi de te lancer dans des études de médecine ? »
J’en parle un peu dans la question précédente, je me sentais trop limitée dans ma prise en charge, pas assez d’autonomie, je cherchais sans cesse à en savoir plus, je « saoulais » les médecins et internes avec mes questions 😂, c’est durant mon exercice en tant qu’IDE aux urgences que je me suis vraiment rendue compte qu’en fait je voulais être médecin. Je voulais comprendre le pourquoi le patient avait ci ou ça ? Pourquoi on faisait tel ou tel examen ? Je voulais avoir cette démarche diagnostique. Faire l’examen clinique et aussi réaliser des gestes médicaux (sutures, intubation, etc etc). Je ne voulais plus être exécutante, ce que l’on nous demande de plus en plus en tant qu’IDE, bien qu’aux urgences on était un peu plus autonome qu’ailleurs je trouve.

La passerelle d’infirmière à médecine

– « Et par rapport à tes connaissances d’IDE, est-ce une aide importante pour les études ? » 
Alors oui forcément. Après, je trouve que ça commence vraiment à me servir depuis le 2nd semestre de 3e année, depuis que c’est devenu plus « clinique ». Avant ça c’était beaucoup trop théorique et là c’était plus difficile pour moi qui n’avait pas les bases scientifiques. Cette expérience d’IDE va continuer à me servir durant l’externat je n’ai pas de doutes sur ce point-là. Cela m’a bien facilité la partie sémiologie aussi, car on a déjà vu des patients, des patients qui n’allaient pas bien. On sait reconnaitre ces signes. D’autant que j’étais IDE aux urgences et que je prenais de l’IOA (infirmière d’orientation et d’accueil).
Par contre, je parle bien d’une expérience en tant qu’IDE, donc diplômé. Je trouve ça prématuré de penser passerelle quand on est encore étudiant en soins infirmiers.
Il y a un fossé entre l’IFSI et la réalité. Selon moi, il faut exercer pour savoir si c’est ce qui nous plait ou non.
De plus, la passerelle n’est pas un moyen de contourner la PASS/LAS. Elle a en revanche un réel intérêt pour des IDE ayant une expérience professionnelle et qui comme moi veulent se réorienter dans cette voie. Ce n’est que mon avis évidemment, mais je ne pourrais conseiller les ESI. Je ne vois pas d’intérêt à être IDE pour demander la passerelle si on n’a pas exercé un minimum.
L’expérience professionnelle est pour moi la clé de cette réorientation.
Et surtout, ne pas faire IDE dans le but de faire la passerelle !
Je le rappelle, 15 % d’admis environ (il n’y a que 2 chances). Le risque est donc de se retrouver frustré dans un métier que l’on ne voulait pas vraiment.

Reconversion d’infirmière à médecine : Questions pratiques

« Financièrement, comment finances-tu tes études ? »
Ça c’est le gros point noir de ces études ! Et c’est assez révoltant d’ailleurs qu’il soit tant difficile de reprendre des études, et notamment ces études-là. A l’heure actuelle ù on entend de partout qu’il manque énormément de médecin j’ai du mal a comprendre que rien ne soit fait, notamment pour les passerelles.
Pour ma part, j’étais IDE titulaire de la fonction publique hospitalière. J’ai pu obtenir un financement via l’ANFH (Association Nationale pour la Formation des Hospitaliers), sous forme d’un Congé de Formation Professionnelle, durant 2 ans (720 jours), n’ayant pas consommé tous les jours, j’ai pu le faire prolonger d’un an. De plus, j’ai dû continuer à travailler durant les vacances scolaires en tant qu’IDE à l’hôpital, j’ai aussi fait des heures supplémentaires durant l’année pour compléter un peu mes revenus. Etant également Infirmière Sapeur Pompier volontaire, j’ai continué à prendre des gardes lorsque c’était compatible avec mes révisions et ma fatigue.
Je suis toujours à la recherche d’un financement pour mes 2 dernières années d’externat (5e et 6e année de médecine).
– « Est-ce qu’il existe d’autres moyens de financer les études de médecine après IDE ? » 
Si je le savais, je l’aurais fait 😂, et si quelqu’un sait, il peut m’en faire part.
Sinon il reste les prêts étudiant, le soutien familial, …, pole emploi dans certains cas.
« Reconversion d’infirmière à médecine : Quels sont les avantages que tu vois à devenir médecin après IDE ? » 
Cette question reprend les raisons de pourquoi j’ai voulu devenir médecin.
– « Quels sont les inconvénients selon toi ? » 
Surement la longueur des études et les difficultés de financement s’y rapportant.
De plus, ce sont des études très difficiles, pouvant être épuisantes, physiquement et moralement. Cela demande beaucoup de sacrifices personnels. Mais la motivation prend le dessus, et que ce sont des études passionnantes. Personnellement quand c’est vraiment difficile, je pense à mon but… Je vais être médecin.
– Souhaites-tu rester anonymes ou souhaites-tu que je partage ton instagram ?
Tu peux partager mon instagram avec plaisir (d_infirmiere_a_medecin), il est là pour ça 😊

 

 

 

 

  • Si tu es infirmier, infirmière et que tu cherches à te reconvertir ou évoluer professionnellement, viens rejoindre le groupe Facebook d’IDE en quête d’évolution professionnelle !
  • Si tu souhaites atteindre ta vie IDEale, viens découvrir mon accompagnement pensé par et pour les IDE en quête d’évolution ou de reconversion professionnelle.
5/5 - (1 vote)
Share This