Comment devenir Infirmière en Suisse ?

 

L’expérience Suisse te tente ? Ou tu te poses simplement des questions sur le métier d’IDE en Suisse en 2020 ?

Bienvenue sur le blog spécial évolutions ou reconversions après infirmière ! Tu vas trouver dans cet article, toutes les réponses aux questions que tu te poses sur le fait d’aller travailler en Suisse avec un diplôme infirmier. Tu trouveras également le témoignage de Nawel, IDE qui a vécu cette expérience suisse.

 

Quel est le salaire d’un infirmier en Suisse ?

Quelles sont les démarches pour aller travailler en Suisse ?

Comment trouver un logement ? Et quel est le prix d’un logement en Suisse ?

Comment faire ses études d’infirmière en Suisse ?

 

Témoignage d’une infirmière en Suisse

 

Parcours professionnel

 

Peux-tu nous parler de ton parcours en tant qu’IDE ?

 

« Diplômée depuis 2003, j’ai réalisé mes stages dans les grands CHU lyonnais. Pour mon premier emploi, j’ai commencé par exercer dans un hôpital public proche de la frontière Suisse. Je ne me retrouvais pas dans la façon de soigner, je ne comptais plus les dizaines d’heures supplémentaires cumulées.

J’ai démissionné avant d’être titularisée au bout de 9 mois. J’ai ensuite travailler à l’HAD ( la première de Haute-Savoie), c’était un véritable challenge d’ associer soins techniques et soins à domicile. Les HAD étaient peu développés à cette époque là. J’y suis restée de 2004 à 2011. J’ai démissionné afin de pouvoir retourner en CHU.

En effet j’ai obtenu mon DU plaie et cicatrisation en 2009 et souhaitais perfectionner la technique dans un CHU. »

 

Pourquoi la Suisse

 

Pourquoi avoir choisi la Suisse ? 

 

« Le CHU le plus proche étant à Genève, j’ai décidé de travailler aux HUG (Hôpitaux Universitaires de Genève) afin de retrouver un enseignement universitaire pour augmenter mes connaissances en matière de plaies et cicatrisation. »

 

Reconnaissance du diplôme

 

Le diplôme d’IDE est-il reconnu en Suisse ?

 

« Il y a une reconnaissance de diplôme à demander auprès de la Croix-Rouge suisse. »

 

Démarches pour aller travailler en Suisse

 

Quelles sont les démarches pour aller travailler en Suisse ?

 

 » Il y a un dossier à remplir pour la reconnaissance de diplôme auprès de la Croix-Rouge.

Il faut justifier d’une expérience de  2 ans d’activité en France, d’un casier judiciaire vierge et obtenir un permis de travail (demandé par l’employeur). »

 

Combien de temps rester en Suisse

 

Combien de temps conseilles-tu de rester en Suisse ?

« Tout dépend de sa façon de gérer son travail, en Suisse même avec le statut de fonctionnaire, on doit rendre des comptes, être carré niveau protocole et procédure. Je connais beaucoup d’IDE qui on préféré retourner en France pour un salaire moindre plutôt que de se plier à la rigueur exigée. Personnellement, j’aimais beaucoup ce côté protocolaire et rigoureux. Certaines de mes anciennes collègues y travaillent depuis plus de 20 ans. »

 

Avantages

 

Quels sont les avantages selon toi de ta vie (qualité de vie) en Suisse ?

 

« J’étais frontalière donc je vivais en France et traversais la frontière tous les jours. Les avantages sont la diversité culturelle, la culture (musée, expo). La suisse est un pays parfait pour les amoureux de la montagne et les accro au shopping aussi. »

 

Quels sont les avantages selon toi d’exercer en tant qu’IDE en Suisse ?

 

« Les conditions de travail sont très satisfaisantes (4 à 6 patients/ide en chirurgie), en cas de manque de personnel, les cadre de santé ont très facilement recours aux intérimaires. C’est d’ailleurs ainsi que j’ai commencé dans le service où j’ai été embauché puis titularisé ensuite. »

 

Différence avec IDE en France

 

Quelles sont les différences niveau professionnel avec IDE en France ?

 

« Les diplômés Français ont un cursus beaucoup plus technique et polyvalent que les diplômés suisses. Il n’est pas rare de voir une spécialiste pansement, une piqueuse auxquelles ont peut faire appel dans le service. Les diplômes Français ont une réelle polyvalence très apprécié en Suisse. »

 

Inconvénients

 

Quels sont les inconvénients selon toi de la vie en Suisse ?

 

« Le rythme est à 42 h/semaine, le rythme jour/nuit est imposé. Mais les temps partiels sont très classiques en Suisse à tous les pourcentages de 90 à 40%. Les frais courants peuvent être très élevés (loyers, alimentation, abonnement téléphonique, assurance santé). Mieux vaut être frontalier (vivre en France et travailler en Suisse). »

 

Évolutions professionnelles

 

Quelles sont les évolutions professionnelles possibles en Suisse ?

 

Il y a beaucoup d’évolutions possibles. Énormément de formation sont proposées en Suisse.

« La plupart de mes collègues ont évoluées pour devenir infirmière anesthésiste, cadre de santé ou infirmière en recherche clinique, référente hygiène et qualité. »

 

Salaire infirmier en Suisse

 

Quel est le salaire d’un IDE en Suisse ?

 

« Je touchais entre 4000 et 4500 euros net/mois et net d’impôts (prélèvements à la source) à 80% (j’avais négocié la reprise de mes 9 ans d’ancienneté). Après le salaire dépend aussi du taux de change en cours et l’affiliation à la sécurité sociale est à payer en France (URSSAF). Comme en France les impôts dépendent de la situation familiale. »

 

Projet actuel de prestataire de santé

 

Peux-tu parler de ton travail actuel ?

 

« En 2014, j’ai décidé de créer mon cabinet d’infirmière libérale à Annecy, toujours passionnée par la prise en charge des plaies et des stomies. Je suis vite devenue la référence en cicatrisation et débordée par les demandes de patients complexes (brûlures, ulcères, plaies et stomies complexes).

Frustrée de ne pas pouvoir répondre à toutes les demandes de soins, j’ai décidé d’arrêter de libéral afin de créer une entreprise de prestataire de santé spécialisée en plaie et cicatrisation. Pour créer un véritable réseau autour du patient et un lien ville/hôpital.

Afin de piloter mon entreprise j’ai débuté un master 2 en Management et Administration des Entreprises à l’IAE. Ce projet me tient à cœur, ainsi qu’à de nombreuses parties prenantes. Me former était donc indispensable afin de développer la meilleure stratégie pour rendre mon entreprise durable. Le master est quasi fini, il reste à rendre le mémoire.

L’entreprise démarre bien même si la situation sanitaire complique la communication et la promotion de mon entreprise. »

Tu peux retrouver Nawel sur son compte instagram @cicalac74 ! 

 

 

Logement en Suisse

 

Où se loger si tu souhaites travailler en Suisse ?

 

Prix du logement en Suisse

 

Tout d’abord, il faut savoir que le prix du logement varie en fonction de la zone géographique, comme partout.  Si tu souhaites habitez dans une grande ville telle que Zurich, Berne, Lausanne ou Genève, il faut savoir que le prix au m2 du loyer est supérieur de 10%.

Dans les zones rurales ou les villes de tailles moyennes, le prix sera bien inférieur, tout dépend de là ou tu souhaites travailler et si préfères avoir moins de temps de trajet ou payer un loyer moins cher.

Beaucoup de française décident de rester habiter en France, on les appelle les frontaliers, car il peuvent bénéficier d’un loyer moins cher mais des salaires plus élevés suisses. Attention cette tendance, coûte de plus en plus chère aux villes frontalières qui voient tout de même leurs loyers gripper !

Il vaudra également anticiper les temps de trajets car les routes pour aller en Suisse le matin sont souvent très empruntées !

 

Où trouver un logement

 

Pour trouver un logement, tu peux te tourner vers des sites de transaction immobilière, comme par exemple Home Gate.

Si tu n’es pas à l’aise avec le fait de passer par internet, tu pourras passer directement par une agence immobilière (appelée régie immobilière ou gérance). A part dans le région de Genève, l’avantage c’est qu’il n’est souvent pas demandé de commissions supplémentaires par les agences.

Sinon, si tu en as la possibilité, n’hésite pas à faire marcher dans ton réseau le bouche-à-oreille !

 

Les démarches pour le logement

 

Voici les documents qui te seront demandés pour effectuer une demande de logement en Suisse :

  • ton contrat de travail mentionnant le montant du salaire (ou votre dernière fiche de paye si tu travailles déjà en Suisse).
  • une pièce d’identité
  • ton permis de travail ou une attestation de ton employeur indiquant qu’il a effectué la demande de permis de travail.
  • un extrait de casier judiciaire.
  • une copie de l’attestation d’assurance responsabilité civile.

 

Faire ses études d’infirmière en Suisse

 

En Suisse, les études sont plus longues qu’en France : une année de prépa est obligatoire en plus des trois ans d’études.

De plus, l faut impérativement avoir obtenu une moyenne de 12/20 au baccalauréat français pour intégrer un cursus.

Quoi qu’il arrive, le diplôme infirmier est reconnu en France et vice versa.

 

Si tu es infirmier ou infirmière et que tu te poses des questions pour partir à l’étranger ou pour évoluer en tant qu’IDE, tu peux rejoindre le groupe Facebook spécial évolution après IDE !

5/5 - (1 vote)
Ce contenu est protégé par des droits d'auteur

Tu es INFIRMIÈRE et tu aimerais ÉVOLUER professionnellement?

 

7 jours de conseils gratuits pour te donner des idées de reconversion

avec ton diplôme d'infirmière

Ton inscription est confirmée ! Vérifie dans ta boîte mail (et spams), tu as dû recevoir ton 1er conseil !

Tu es INFIRMIER(E) et tu aimerais ÉVOLUER professionnellement ?

 

7 jours de conseils gratuits pour te donner des idées de reconversion

avec ton diplôme d'infirmier(e)

Ton inscription est confirmée ! Je viens de t'envoyer ton premier email -Charlotte

"De ma vie d'IDE à ma vie IDEale"

est actuellement fermée

Mais tu peux dès maintenant rejoindre la liste d'attente pour faire partie des premiers à être prévenus de la sortie de la prochaine session !

Ton inscription est confirmée ! Pour patienter, je viens de t'envoyer un premier email avec des conseils utiles à ta reconversion -Charlotte

Télécharger le programme

 

Renseigne tes coordonnées pour télécharger le programme

 

Merci pour votre intérêt, consultez votre boîte mail pour récupérer le programme

Share This