Quelle est la grille du salaire d’un infirmier en 2022 ?

Dans cet article, je vais parler en BRUT. Même si je sais nous n’avons pas l’habitude de parler en salaire brut, c’est important de pouvoir comprendre la différence entre le brut et le net. Surtout pour les IDE qui travaillent en clinique ou en entreprise par exemple, vos employeurs parleront en brut. C’est donc vraiment important de maitriser un minimum cette notion.

Quelle est la différence entre le salaire net et le salaire brut des IDE ?

Le salaire BRUT en termes comptable est le salaire inscrit sur le contrat de travail du salarié, mais cela ne correspond pas à ce qui va être versé sur son compte en banque à la fin du mois.

Salaire BRUT – ensemble des cotisations, charges fiscales et sociales = salaire NET.

Et c’est ce salaire NET que tu reçois alors réellement de ton employeur.

Pour calculer un salaire BRUT en NET, il suffit de le multiplier par 0,75 !

 

En France, selon une enquête de l’INSEE de 2019, un infirmier gagne en moyenne 2 723 € bruts mensuels. Un chiffre à nuancer puisque le salaire d’un infirmier varie énormément en fonction de nombreux facteurs : le secteur dans lequel exerce l’infirmier (public, privé, libéral), le diplôme, le niveau d’expérience, la zone géographique dans laquelle l’infirmier est localisé…

Comme tu le sais, le gouvernement, par le biais du Ségur de la Santé en 2021, a également mis en place des hausses de salaire pour les professionnels médicaux et paramédicaux. On fait le point sur les grilles de salaire d’un infirmier de la fonction publique ou du secteur privé en 2022.  

 

Le salaire infirmier dans le secteur public

 

Les établissements publics de santé incluent les centres hospitaliers (CH), les centres hospitaliers régionaux (CHR), les centres hospitaliers régionaux universitaires (CHRU) et les hôpitaux d’instruction des armées (au nombre de 9 en France). 

Avant d’aller plus avant dans le détail des salaires en fonction du grade et de l’échelon, tu dois savoir que le point d’indice a été revalorisé le 1 juillet 2022, ce qui le porte à 4,85003 €.

Les facteurs de variation du salaire infirmier

 

Dans le secteur public, le salaire infirmier va varier en fonction du diplôme de l’infirmier : on va ainsi distinguer les infirmiers de soins généraux, qui ont obtenu un diplôme de base, et les infirmiers spécialisés, qui ont ajouté à leur diplôme de base une spécialisation (infirmier de bloc, infirmier anesthésiste et infirmier puériculteur). Les infirmiers de soins généraux sont dits infirmiers de grade 1 et 2 ; et les infirmiers spécialisés sont dits de grade 2 et 3. 

L’ancienneté de l’infirmier est un autre facteur de variation du salaire infirmier. Cette ancienneté se mesure en échelons. Ces échelons ont des durées variables en fonction du grade. Par exemple pour le grade 1 :

  • L’échelon 1 dure 1 an
  • L’échelon 2 dure 1 an et 6 mois
  • Les échelons 3 et 4 durent 2 ans
  • L’échelon 5 dure 2 ans et 6 mois
  • Les échelons 6, 7 et 8 durent 3 ans
  • Les échelons 9 et 10 durent 4 ans

Tu peux trouver toutes les informations sur les grades 2 et 3 dans le Décret n° 2021-1256 du 29 septembre 2021 revalorisant le déroulement de carrière des corps paramédicaux.

La grille du salaire d’un infirmier de grade 1 

 

Le grade 1 concerne uniquement les Infirmiers Diplômés d’État (IDE). Pour un infirmier de grade 1 dans le secteur public en 2022, le salaire brut est le suivant :

  • Échelon 1 : 1 891,51 €
  • Échelon 2 : 2 032,16 €
  • Échelon 3 : 2 143,71 €
  • Échelon 4 : 2 245,56 €
  • Échelon 5 : 2 357,11 €
  • Échelon 6 : 2 488,07 €
  • Échelon 7 : 2 643,27 €
  • Échelon 8 : 2 788,77 €
  • Échelon 9 : 2 934,27 €
  • Échelon 10 : 3 104,02 €

La grille du salaire d’un infirmier de grade 2 

 

Pour passer du grade 1 au grade 2, il faut remplir certaines conditions, notamment les années d’ancienneté (au moins 10 ans au grade 1 et plus de 2 ans au 4ᵉ échelon). Le grade 2 concerne certains IDE, certains Infirmiers de Bloc Opératoire Diplômés d’État (IBODE) et certains Infirmiers Puériculteurs Diplômés d’État (IPDE). Pour un infirmier de grade 2 dans le secteur public en 2022, le salaire brut est le suivant :

  • Échelon 1 : 2 046,71 €
  • Échelon 2 : 2 158,26 €
  • Échelon 3 : 2 294,06 €
  • Échelon 4 : 2 429,87 €
  • Échelon 5 : 2 565,67 €
  • Échelon 6 : 2 706,32 €
  • Échelon 7 : 2 851,82 €
  • Échelon 8 : 3 002,17 €
  • Échelon 9 : 3 157,37 €
  • Échelon 10 : 3 322,27 €

 

La grille du salaire d’un infirmier de grade 3 

 

Le grade 3 s’applique aux infirmiers spécialisés, à savoir certains IBODE, certains IPDE, et certains IADE. Pour un infirmier de grade 3 exerçant dans le secteur public, le salaire brut en 2022 est le suivant :

  • Échelon 1 : 2 497,77 €
  • Échelon 2 : 2 682,07 €
  • Échelon 3 : 2 798,47 €
  • Échelon 4 : 2 958,52 €
  • Échelon 5 : 3 118,57 €
  • Échelon 6 : 3 278,62 €
  • Échelon 7 : 3 438,67 €
  • Échelon 8 : 3 579,32 €
  • Échelon 9 : 3 705,42 €

 

Le grade 4 a, quant à lui, été supprimé depuis le décret évoqué plus haut :

« Le corps des infirmiers en soins généraux et spécialisés comprend trois grades :
« 1° Les premier et deuxième grade comportent onze échelons ;
« 2° Le troisième grade comporte neuf échelons. »

 

Les primes ajoutées au salaire infirmier en 2022

 

Les infirmiers qui exercent dans le secteur public ont également droit à des primes qui vont compléter leur salaire. Voici un aperçu des primes existantes :

  • La prime de nuit, pour les heures travaillées entre 21h et 6h du matin, vient d’être revalorisée le 14 juillet 2022. Elle peut être majorée pour « travail intensif ». Sa valeur est de 1,80 à 2,52 € par heure.
  • La prime de week-end, appliquée à partir de 8 heures de travail le dimanche et d’une valeur de 47,27 € pour les 8 heures.
  • La prime Veil pour les infirmières diplômées d’État, d’une valeur de 90 € par mois.
  • La prime d’exercice en soins critiques est de 118 € mensuel.
  • La prime de contagion, de 31 centimes par jour.
  • Une prime pour les infirmiers travaillant dans la lutte contre la Covid-19, allant de 500 € à 1 500 €.
  • La prime d’installation, réservée aux IDE dans la région de Lille et en région parisienne entre 1995 € et 2055 €.
  • La prime de début de carrière pour les infirmiers en échelon 1 et 2, d’un montant de 38,35 € par mois.
  • Le supplément familial de traitement, pour les infirmiers qui ont au moins un enfant à charge. Cette prime est indexée sur le nombre d’enfants et le point d’indice majoré (IM), fixé en 2021 à 4,6860 €. 
  • L’indemnité de résidence, plutôt réservée aux infirmiers spécialisés. Cette prime dépend de la zone territoriale dans laquelle l’infirmier exerce ainsi que de l’IM. 
  • La garantie individuelle du pouvoir d’achat, calculée en fonction de la valeur de l’IM sur deux années, et accordée uniquement si l’évolution du traitement brut indiciaire de l’infirmier est inférieure à celle de l’indice des prix à la consommation sur une durée de 4 ans
  • L’ISS (indemnité de sujétions spéciales dite « des 13 heures »), de 15,24 € par mois

 

Le salaire infirmier dans le secteur privé

 

Dans le secteur privé, la grille des salaires infirmiers est fixée par une convention collective. Le salaire brut mensuel moyen est de 2 215 €. Le salaire est donc fixé plus librement, mais il est parfois plus bas. 

C’est pour cela qu’après quelques années d’expérience, de nombreux infirmiers du secteur privé décident de se lancer en libéral.

Le salaire d’un infirmier libéral est plus variable puisqu’il dépend du nombre d’heures de travail par jour et des types de soins effectués. Toutefois, le salaire mensuel brut (avant charges) est estimé entre 5 000 € et 6 000 € pour un infirmier exerçant en libéral. 

 

Le salaire infirmier en France, une question épineuse

 

Il y a encore quelques années, les infirmiers en France étaient payés 20 % de moins que le salaire moyen de l’Union Européenne, la France étant en 26ᵉ position sur 29 pays concernent la rémunération des personnels infirmiers au sein de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques). 

Du 25 mai 2020 au 10 juillet 2020, une consultation a été menée par les acteurs du système de soins français et a débouché sur la signature des accords du Ségur de la santé, présentés par le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran le 21 juillet 2020. Ces accords prévoient 8,2 milliards d’euros supplémentaires pour revaloriser les métiers des établissements de santé et des EHPAD et améliorer le quotidien des soignants, y compris leur salaire. 

Aujourd’hui, on estime que les infirmiers français sont payés 10 % de moins que la moyenne européenne, ce qui met la France en 18ᵉ position du classement au sein de l’OCDE. En France, le salaire des infirmiers se situe en dessous de la moyenne des salaires (tous travailleurs confondus), ce qui n’est pas le cas dans la plupart des pays européens : par exemple, en Espagne, un infirmier gagne 28 % de plus que le salaire moyen, et en Allemagne, un infirmier gagne 13 % de plus, selon le Syndicat National des Professionnels Infirmiers (SNPI CFE-CGC). 

La question du salaire des infirmiers est donc loin d’être réglée et d’autres réformes vont probablement voir le jour dans les années à venir. Partage-nous ton ressenti sur cette question en commentaire !

 

Ce format te plait et t’inspire ?

Tu peux retrouver des informations dans l’article Comment gagner plus d’argent en tant qu’infirmier.

+ Si tu es infirmier ou infirmière et que tu cherches à te reconvertir ou évoluer professionnellement, viens rejoindre le groupe Facebook d’IDE en quête d’évolution professionnelle et n’hésite pas à nous suivre sur les réseaux sociaux, Youtube et Instagram.

+ Si tu souhaites atteindre ta vie IDEale, viens découvrir mon accompagnement pensé par et pour des infirmières en quête d’évolution ou de reconversion professionnelle.

4.5/5 - (15 votes)
Share This