Fiche métier : être infirmière en réanimation

Nouveau format sur le blog de Charlotte K !

Voilà une fiche métier ”être infirmière en réanimation” pour trouver toutes les informations dont tu as besoin, centralisées en un seul endroit.

Je te propose également de découvrir le témoignage de Julie pour te donner la vision réelle de l’exercice d’IDE sur le terrain, ici en service de réanimation.

 

Définition du métier d’infirmière en réanimation

 

L’infirmière en service de réanimation participe au soin des patients nécessitant une prise en charge très spécifique : il s’agit dans ce service d’assurer un soutien, voire une suppléance complète, suite à la défaillance d’un ou plusieurs organes. 

Ces patients peuvent avoir besoin d’une ventilation artificielle, d’un support hémodynamique, d’une assistance rénale…

L’infirmière réalise, en collaboration avec l’équipe pluridisciplinaire, des soins afin de maintenir ou de restaurer la santé du patient et de l’accompagner.

La réanimation, qu’elle soit médicale, chirurgicale ou polyvalente, est un service très technique qui nécessite la manipulation de matériels spécifiques et la réalisation de soins d’une grande précision.

Du fait de ces spécificités et des situations d’urgence auxquelles l’infirmière peut être confrontée, ce service nécessite des qualités particulières que tu vas découvrir plus loin.

 

Expérience professionnelle nécessaire/ prérequis

 

Pour travailler dans un service de réanimation, il n’est pas toujours nécessaire d’avoir eu déjà une expérience dans ce service.

En revanche, une expérience dans un service d’urgence est préférable.

Les expériences en stage sont également une plus-value.

Pas de panique, dans ce genre de service très pointu, tu seras doublée 1 à 2 mois selon ta rapidité d’apprentissage.

Il est recommandé de bien connaître : 

  • l’anatomie et la physiologie des fonctions vitales
  • la pharmacologie d’urgence, de sédation entre autres.
  • les différents types de supports ventilatoires invasifs et non invasifs, ainsi que les modes de ventilation inhérents au respirateur
  • les différences entre les voies d’abord vasculaires
  • les gestes d’urgence et de réanimation
  • la législation spécifique au don d’organe
  • les critères d’aggravation d’une pathologie

L’AFGSU niveau 2 (Attestation de Formation aux Gestes et Soins d’Urgence) est souvent demandée sur les fiches de poste.

 

Qualités requises pour être infirmière en réanimation

 

+ organisation

+ minutie et rigueur voire perfectionnisme

+ capacité d’analyse et de réaction adaptée rapide

+ sang-froid

+ bonne capacité d’adaptation

+ curiosité intellectuelle

+ être irréprochable au niveau de l’hygiène et des soins stériles

+ sans parler de toutes les qualités inhérentes à toutes les infirmières : écoute, empathie, goût pour le travail en équipe etc.

 

Grandes orientations du poste d’infirmière en réanimation

 

Les infirmières en réanimation doivent être capables de prendre en charge :

+ des patients sédatés, intubés

+ les patients en situation de détresse vitale 

+ des patients en situation d’insuffisance circulatoire, respiratoire, rénale

+ les patients en situation de défaillance neurologique

+ des patients en fin de vie

+ des patients sous chimiothérapie

+ les proches, les familles des patients pris en charge

 

Missions réglementaires 

 

Voilà les missions réglementaires que l’on va te demander en tant qu’IDE en réanimation : 

  • Identifier les situations d’urgence ou de crise et y faire face par des actions adaptées
  • Vérifier la check-list de prise de poste
  • Évaluer l’état de santé et le degré d’autonomie de la personne
  • Évaluer et traiter la douleur de la personne
  • Effectuer et formaliser le diagnostic infirmier et décider de la réalisation des soins relevant de son initiative
  • Réaliser les soins infirmiers et les activités thérapeutiques adaptés aux situations en respectant les protocoles d’hygiène et les règles de bonnes pratiques
  • Accueillir et prendre en charge le patient
  • Créer une relation de confiance avec le patient et sa famille
  • Évaluer la qualité des pratiques et les résultats des soins infirmiers
  • Élaborer et utiliser des protocoles de soins concernant le rôle infirmier
  • Rédiger et mettre à jour le dossier patient, dans son domaine d’activité
  • Analyser et optimiser les stocks de produits, matériaux, équipements, outillages, dans son domaine de compétence
  • Identifier, évaluer, choisir des matériels, des outils adaptés à la réalisation des activités de son domaine
  • Planifier et organiser son temps et celui de ses collaborateurs dans le cadre du travail d’équipe
  • Travailler en équipe pluridisciplinaire
  • Accueillir, encadrer et transférer son savoir, savoir-faire aux étudiants et aux nouveaux personnels

 

Journée type d’une infirmière en réanimation – poste en 12h

 

6 h 45 -7 h 00 : temps de transmission avec l’équipe de nuit

7 h 00 – 9 h 00 : vérification des chambres des patients (matériel d’urgence en état de marche, dosage des perfusions en cours, réglage des alarmes du scope et des machines présentes, etc), vérification de l’état des patients à la prise de poste, vérification des chariots d’urgence, organisation de la planification des soins pour la journée, tour des patients et soins du matin + traitements, traçabilité, soins en binôme avec les AS

9 h 30 – 10 h 00 : visite des médecins, pause en fonction de la charge de travail

10 h 00 – 11 h 30 : soins, tour des patients, aide aux examens complémentaires

11 h 30 : application des prescriptions du jour, pharmacie pour 24h avec commande si besoin, préparation des bases, traitements de midi, traçabilité

12 h 30 – 14 h 30 : rotation avec les collègues pour la pause déjeuner, soins

15 h 00 – 18 h 00 : paramètres vitaux, suite de la planification des soins, traçabilité des traitements

18 h 00 – 18 h 45 : plein et rangement des chambres et des chariots. Transmissions écrites

18 h 45 – 19 h 00 : transmission avec l’équipe de nuit

 

Il faut ajouter le temps passé avec les proches, la coordination des examens complémentaires, les RDV de kinésithérapie et l’entrée en urgence de nouveaux patients. 

 

Salaire d’une infirmière en réanimation

 

Une jeune DE gagne environ 2000 euros net par mois en réanimation.

Pour en savoir plus sur les salaires, en fonction des secteurs public ou privé et de l’ancienneté,

je t’invite à lire l’article : Quelle est la grille du salaire d’un infirmier en 2022 ?

 

Organisation du travail en équipe 

 

Comme dans tous les types de poste, l’IDE en réanimation travaille en équipe.

Voilà les intervenants avec lesquels tu pourras travailler :

  • Médecin réanimateur
  • Interne
  • Externe
  • Aide-soignante
  • Kinésithérapeute, ergothérapeute
  • Secrétaire
  • IADE
  • agent d’entretien et de services techniques
  • lien avec la pharmacie
  • manipulateurs radio (pour vérifier chaque fois le bon positionnement des SNG et sondes d’intubation entre autres)

 

Liste non exhaustive bien sûr…

 

Formations possibles /Évolution

DU urgences/réanimation

 

“Le Diplôme Universitaire soins infirmiers spécifiques aux patients adultes en réanimation, salle de surveillance post interventionnelle et urgences permet d’acquérir les connaissances et une approche spécifique des techniques de soins indispensables en réanimation, salle de surveillance post-interventionnelle et urgences du patient adulte.” (source IFITS)

Cette formation, adaptée aux professionnels en fonction, s’effectue sur un an et aborde 17 modules théoriques (fonction rénale, fonction respiratoire, fonction circulatoire, administration de produits sanguins, etc) et des ateliers pratiques.

Si tu souhaites en savoir plus, tu peux consulter les détails sur le site de l’ifits.

 

Il existe également un DU soins infirmiers et réanimation, un DU soins critiques et réanimation. Tous ont le même objectif de formation.

Tu as une liste des DU accessibles aux IDE dans cet article : Quel DU après IDE ? 

Tu vas y découvrir le parcours d’Astrid qui a suivi un DU soins infirmiers en réanimation et urgences vitales.

 

Devenir infirmière anesthésiste ou IADE

 

Exercer en réanimation permet de découvrir plus en profondeur le métier d’infirmière anesthésiste et d’acquérir les compétences requises pour présenter le concours et intégrer la formation.

Tu peux trouver plus d’informations dans l’article : D’infirmière DE à infirmière anesthésiste IADE

Fiche métier : être infirmière en réanimation

 

Témoignage de Julie

Peux-tu te présenter et présenter ton parcours ?

 

“Je suis Julie, IDE depuis 2005. J’ai 3 enfants.

J’ai exercé en service de réanimation chirurgicale adulte cardiopulmonaire, en réanimation pédiatrique – malformation cardiaque.

Puis, je suis allée en pédiatrie générale, urgences pédiatriques, néonat’ et en milieu carcéral.

Je travaille en réanimation adulte depuis 2 ans.”

 

Pourquoi avoir choisi la réanimation ?

 

“Je suis passionnée de réanimation et d’urgence depuis l’IFSI. 

Ce sont des services très formateurs, des services de “prestige”.

Je sens une certaine reconnaissance de la part des IDE des autres services.”

 

Dans quelle structure travailles-tu ? 

 

“Je travaille dans un hôpital de l’AP-AP, au Kremlin Bicètre.”

 

Comment est organisé ton service ?

 

“Nous avons 15 lits de réanimation, 10 lits d’USIC (unité de soins continus)

Nous travaillons en garde de 12 heures avec une alternance de 3 mois de jours et 3 mois de nuits.

Pour la prise en charge des patients : 

  • 1 IDE pour 2,5 patients en réa
  • 1 IDE pour 5 patients en USIC”

 

Quelles sont tes missions au quotidien ?

 

“Mes missions sont les suivantes : 

  • surveiller les paramètres vitaux
  • accueillir et techniquer un patient (pose VP, scope …)
  • Préparer le matériel et servir le médecin pour les poses de voies veineuses centrales, voie artérielle, drain thoracique. Pour les intubations, saignée, ponction d’ascite
  • agir en cas d’urgence vitale
  • monter, brancher et restituer une dialyse
  • refaire des pansements
  • effectuer les surveillances liées aux intubations
  • administrer les traitements
  • effectuer les toilettes des patients
  • préparer les patients pour les examens (fibroscopie, colo, scanner…)
  • vérifier le matériel (chariot d’urgence, chambres )
  • passer les commandes
  • accompagner les patients en fin de vie
  • gérer les familles”

 

Selon toi, quelles sont les qualités à avoir pour être infirmière en réanimation ?

 

“Selon moi, il faut avoir les qualités suivantes : 

  • organisation
  • réactivité
  • dynamisme
  • maitrise de soi
  • confiance en soi
  • capacité à se remettre en question
  • travail d’équipe”

 

Quel est ton salaire ?

 

“Je suis à l’échelon 5 avec 3 enfants.

Dans le public, nous avons une prime en fonction du nombre d’enfants.

Je gagne environ 2800 euros net quand je suis de jour et 3000 euros net quand je suis de nuit.”

 

Quels conseils donnerais-tu à une infirmière qui veut travailler en réanimation ?

 

“Je lui dirais de ne pas avoir peur de se lancer. C’est un service difficile où il faut avoir des nerfs solides. Il y a toujours un encadrement de plus ou moins deux mois avant d’être seule.

En cas de difficulté, on n’est jamais seule.

Il faut compter une année avant d’être à l’aise. »

 

Ce format te plait et t’inspire ? N’hesite pas à me donner ton avis en commentaire !

+ Si tu es infirmier ou infirmière et que tu cherches à te reconvertir ou évoluer professionnellement, viens rejoindre le groupe Facebook d’IDE en quête d’évolution professionnelle et n’hésite pas à nous suivre sur les réseaux sociaux, Youtube et Instagram.

+ Si tu souhaites atteindre ta vie IDEale, viens découvrir mon accompagnement pensé par et pour des infirmières en quête d’évolution ou de reconversion professionnelle.

 

5/5 - (1 vote)
Share This