TestLoad

Fiche métier : infirmière en ESRP

Le 25 Janvier 2024

Fiche métier : infirmière en ESRP

Chez Charlotte K, nous avons à cœur de te présenter le plus de postes d’infirmière possibles. Nous souhaitons te montrer la diversité des options, te faire découvrir des lieux de travail parfois méconnus et te donner des idées. Tu trouveras d’ailleurs un article complet sur les postes dans le secteur social et médico-social.

Bienvenue dans cette nouvelle fiche métier. Découvrons ensemble le travail d’infirmière en ESRP ou Etablissement et Service de Réadaptation Professionnelle.

Qu’est-ce qu’un ESRP ?

Un ESPR est un établissement médico-social géré par un organisme ou une association. C’est une entité autonome ou rattachée à un établissement de santé.

Une fédération, la FAGERH, regroupe les 80 ESRP. Elle compte également les ESPO (Etablissement et Services de Pré-Orientation) et les UEROS, centres qui accueillent des personnes cerebro-lésées.

La mission d’un ESRP est de ramener vers l’emploi des personnes qui ont besoin d’un accompagnement spécifique, à cause d’un handicap ou de besoins médico-sociaux particuliers.

Les établissements et services de réadaptation professionnelle vont permettre de faire un bilan, d’évaluer les capacités de la personne demandeuse d’emploi. Et, en prenant en compte les spécificités de cette personne, d’élaborer un projet professionnel ou de formation. Enfin, un accompagnement médico-social sera mis en place pour y arriver.

Le fonctionnement des ESRP est régi par le décret n° 2020-1216 du 2 octobre 2020 relatif aux missions et aux conditions d’organisation et de fonctionnement des établissements et services de pré orientation et de réadaptation professionnelle pour les personnes handicapées.

Toutes les missions des ESRP y sont détaillées avec précision.

L’ESRP, un lieu de vie

Les ESRP proposent des accueils en internat pour les bénéficiaires.

Pour être admis dans ce parcours spécifique, il faut avoir plus de 16 ans. Il est aussi nécessaire d’avoir obtenu de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) ainsi qu’une orientation vers une formation professionnelle en ESRP.

infirmière en ESRP

Quel est le rôle d’une infirmière en ESRP ?

L’infirmière travaille en équipe pluridisciplinaire, avec des professionnels de l’orientation, de l’insertion et de la formation, médecins, psychologues, assistantes sociales …

L’infirmière reçoit les demandeurs en entretien. Elle met en place des actions de prévention, assure les traitements et coordonne le parcours de soin de ses patients. Elle est présente sur le lieu de vie et s’assure également du bien-être des bénéficiaires.

Je te laisse découvrir toutes ces missions à travers le témoignage de Françoise, infirmière en ESRP qui a découvert cet univers après un parcours riche et parfois difficile.

Un grand merci Françoise pour ton témoignage.

Témoignage de Françoise, infirmière en ESRP

« J’ai 57 ans. Le métier d’infirmière est déjà une reconversion puisque j’ai eu mon diplôme à 41 ans après avoir travaillé en tant que secrétaire dans différents domaines d’activité.

En 2003, j’ai fait une demande de CIF pour devenir IDE. Et en 2004, j’ai intégré un IFSI en haute Savoie après l’obtention de mon concours d’entrée. Mon CIF avait une durée de 2 ans, alors j’ai demandé une prise en charge auprès d’un hôpital public afin qu’il me finance ma dernière année de formation.

Mes 2 enfants étaient encore à charge (9 ans et 16 ans) et mon époux était lui aussi en formation alors l’aspect financier revêtait une place importante. Après l’obtention de mon diplôme, j’étais donc redevable d’une année auprès de ce centre hospitalier.

Après l’obtention de mon diplôme en 2007, j’ai donc travaillé une année en EHPAD. Puis je suis partie vivre 10 ans à l’étranger pour le travail de mon époux. Pendant cette période, je n’ai pas exercé en tant qu’IDE. »

Comment s’est passé ton retour ?

« Lors de mon retour en France, j’ai postulé dans un SSR et j’ai été embauchée de suite. Je ne vous cache pas que le stress était omniprésent et que le gap était important entre mon expérience d’une année en EHPAD et les avancées technologiques pendant mes 10 années d’expatriation.

Entre autres, j’ai découvert le bladder scanner. J’ai appris les pansements de chambre implantable, mais j’ai eu la chance d’être dans une équipe bienveillante et formidable qui m’a encadrée et redonné confiance en moi. J’avais besoin de me prouver que j’étais encore capable de travailler comme IDE et que ces 3 années d’études n’avaient pas été vaines, que les sacrifices faits en valaient la peine.

Après m’être prouvée que j’étais capable d’être infirmière, et après 14 mois dans ce service, j’ai posé ma démission pour rejoindre un laboratoire d’analyses médicales. Nous étions en aout 2019 et nous rentrions dans la période COVID. Ça n’a pas été une période facile tant dans le boulot (car beaucoup de sollicitations, des insultes,) que dans ma vie personnelle où j’ai dû faire face au décès de mes parents à quelques mois d’intervalle.

En septembre 2021, j’ai fait un burn out et j’ai été arrêtée 14 mois. J’ai réfléchi à une reconversion professionnelle. Je voulais quitter le labo sans retourner dans le milieu hospitalier mais, paradoxalement, je continuais quotidiennement à consulter les offres d’IDE.

J’aurais aimé travailler en tant qu’IDE du travail afin de concilier mes connaissances de l’industrie avec mon diplôme d’infirmière mais les postes sont rares et un DU santé au travail est souvent exigé. Je n’avais pas la motivation à reprendre mes études. »

Pourquoi as-tu choisi de travailler en ESRP ?

« Quand je me suis sentie prête à reprendre le travail, je n’ai pas forcement choisi de travailler en ESRP mais je savais que le poste était vacant alors j’ai postulé.

Le poste correspondait à mes aspirations (relationnel patients, travail pluri professionnel, autonomie, pas de travail le WE, temps partiel).

Mon CDD s’est transformé en CDI et j’ai pris mes marques dans le poste. Je n’ai pas fait de formation théorique mais j’ai pris mes marques doucement et j’ai appris sur le terrain.

Je travaille en partenariat avec un médecin, psychologues, ECSF, formateurs, chargé d’insertion, coordonnatrice de parcours et nous avons très souvent des réunions pluri professionnelles afin d’échanger sur les problématiques de parcours des usagers.

Nous accueillons des personnes présentant un handicap (physique ou psychique) et qui sont en reconversion professionnelle suite un accident de la vie personnelle ou professionnelle ou à une maladie. Tout notre public a donc une RQTH. »

IDE en ESRP

En quoi consiste ton poste ?

« Ce poste demande de l’autonomie et de l’adaptabilité car nous avons souvent des entretiens infirmiers non programmés.

Je fais aussi des interventions auprès de notre public pour les sensibiliser sur des thèmes de santé publique (nutrition et activités physiques, mois sans tabac…), sensibilisation aux risques professionnels (ergonomie, EPI, …), sur les problématiques d’addictions, d’hygiène.

J’assure aussi le suivi de traitement (essentiellement des IM). Je coordonne, quand cela est nécessaire, le parcours de soin et suis l’interlocutrice avec les intervenants extérieurs (CSAPA, CMP).

Je sers d’interface entre l’usager et le médecin et je gère la pharmacie et le matériel.

En partenariat avec l’IREPS ou autres prestataires, je fais des campagnes d’affichages. Enfin, je visite les usagers de l’internat qui sont absents en formation et j’assure le suivi. »

Peux-tu décrire une journée type ?

« Les lundi et mardi matin sont consacrés aux réunions pluri professionnelles.

Sinon, j’organise mon planning comme je l’entends.

Mes collègues de l’accueil ont une vue sur mon planning et me fixe des rendez-vous non urgents avec les usagers qui le souhaitent dans des plages horaires fixes. Pour les cas « urgents », je les reçois sans rendez-vous en fonction de ma disponibilité. Il est assez rare que je ne sois pas dans l’obligation de monter en chambre parce qu’un usager est absent en formation.

Une à deux fois par mois, j’organise une intervention auprès des usagers sur des thèmes que j’ai pré défini en fonction du moment (les rhinos en hiver, les TMS, les allergies, comment préparer une trousse de secours, la nutrition, les addictions…). Je précise que je prépare tous mes power points et que c’est assez chronophage !! »

Quelles sont les qualités à avoir pour ce poste en ESRP?

“Bienveillance, adaptabilité, autonomie, patience, tolérance, empathie, esprit d’équipe, collaboration, pouvoir faire le deuil de l’aspect technique de notre profession pour mettre l’accent sur le côté relationnel.”

Quels sont les avantages et les inconvénients de ton poste ?

AvantagesInconvénients
+ L’humain est au centre et le relationnel prédomine
+ Temps partiel
+ Pas de travail le WE
+ Travail à 2km de chez moi
+ Bon travail d’équipe et bonne entente au sein de l’équipe
+ Organisation personnelle de mon planning journalier et annuel
+ 10 semaines de CP
+ Trop peu de gestes techniques à part quelques pansements et des IM
+ Accueil de tous types de handicaps ce qui demande une mobilisation de chaque instant et des connaissances de toutes les pathologies  

Quel est ton salaire ?

« Je travaille à 80% et mon salaire est de 1700€ net. »

Quels conseils donnerais-tu aux IDE qui souhaitent travailler en ESRP ?

« Je n’ai pas vraiment de conseil à donner pour postuler en ESRP car le propre de notre profession est tout de même l’adaptabilité mais si c’est l’aspect technique de la profession IDE qui prime, alors il vaut mieux passer son chemin car ce n’est pas ce qui ressort de prime abord.

Par contre, si tu n’es pas réticente au dialogue avec les stagiaires, tu peux mettre en avant l’empathie et la relation d’aide. »

Ce format te plait et t’inspire ?

Je t’invite à découvrir la fiche métier sur le travail d’infirmière en cancérologie

+ Si tu es infirmier ou infirmière et que tu cherches à te reconvertir ou évoluer professionnellement, viens rejoindre le groupe Facebook d’IDE en quête d’évolution professionnelle. N’hésite pas à nous suivre sur les réseaux sociaux, Youtube et Instagram.

+ Si tu souhaites atteindre ta vie IDEale, viens découvrir mon accompagnement pensé par et pour des infirmières en quête d’évolution ou de reconversion professionnelle.

Si l'article vous a plu, vous pouvez laisser un avis, merci !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La fondatrice

Je suis Charlotte, la fondatrice du collectif d’infirmières Charlotte K. Nous te partageons nos meilleurs conseils pour t’aider dans ton évolution professionnelle à partir de tes compétences et de ton diplôme d’infirmier. Prêt(e) à trouver ta vie IDEale ?

Je découvre Charlotte K

Nous suivre

Tous les mardi à 18h : une nouvelle vidéo sur la reconversion des IDE
Découvrir la chaîne Youtube

La vie d’une IDE reconvertie
Découvrir le compte Instagram

Le podcast « Vies d’infirmières », c’est notre rendez-vous hebdomadaire.
Découvrir le podcast

Une aventure

Qui changera ta vision que tu as sur toi et sur le monde professionnel Des valeurs de bienveillance et de partage.

Prendre RDV Gratuitement

Tu es IDE et tu as besoin de faire le point sur ton avenir professionnel ?

Prendre RDV Gratuitement

Share This