Sélectionner une page

Devenir infirmière en psychiatrie ?

Pourquoi pas.

Mais connaissez-vous vraiment cette façon de prendre soin, bien particulière ?

Quel est le rôle et les compétences d’une infirmière en psychiatrie ?

Quel est le salaire d’une infirmière en psychiatrie ?

 

Infirmière en psychiatrie : un peu d’histoire…

 

Une ISP, Infirmière en Soins Psychiatrique, était autrefois une IDE qui avait suivi une spécialité après une première année de formation commune avec les étudiants infirmiers. Cette spécialité a mis des années a être réellement reconnue et a connu différentes modifications.

Avant 1992, la psychiatrie était une spécialité en elle-même comme IADE, IBODE

En 1992, un décret met fin au études séparées et la formation générale en soins infirmiers intègre alors les connaissances en psychiatrie. Un infirmier en soins généraux peut alors travailler dans le domaine de la santé mentale.

Après 1992, une passerelle a été créée pour les infirmiers de secteur psychiatrique afin d’obtenir une équivalence du diplôme d’état infirmier en effectuant et validant un stage de trois mois dans une des disciplines suivantes : médecine interne, chirurgie, aux urgences ou en unité de réanimation.

Désormais, un éventuel retour à une spécialisation en santé mentale fait débat. D’un côté, cela permettrait une valorisation du métier, d’un autre côté, cela “enfermerait” l’IDE dans sa spécialité.

Fiche métier de l’IDE en psychiatrie

 

Infirmière en psychiatrie : Les compétences

Voici les compétences requises pour un infirmier en milieu psychiatrique

  • Posséder des connaissances en psychopathologie, santé mentale et traitements spécifiques
  • Établir une anamnèse infirmière du patient
  • Analyser et interpréter des données
  • Administrer les soins et traitements selon les directives du médecin
  • Faire face aux crises des patients dangereux, agités ou violents
  • Rédiger des rapports
  • Informer et accompagner le patient et ses proches
  • Collaborer avec son équipe et communiquer avec les autres professionnels de la santé
  • Suivre les règles de sécurité et d’hygiène
  • Respecter le patient, la confidentialité, la législation et les procédures
  • S’adapter à l’évolution constante des techniques et technologies

 

 

Infirmière en psychiatrie : Qualification professionnelle possible

 

La spécialisation en santé mentale et psychiatrie permet d’obtenir un Titre Professionnel Particulier (TPP) d’infirmier spécialisé en santé mentale et psychiatrie délivré par l’une des Communautés, ce qui accorde une reconnaissance supplémentaire aux infirmiers spécialisés.

Une Qualification Professionnelle Particulière (QPP) peut également être obtenue par les infirmiers ayant une expertise particulière en psychiatrie. Cette qualification touche les infirmiers brevetés et bacheliers ayant suivi une formation complémentaire en santé mentale et psychiatrie.

Les TPP et QPP sont octroyés pour une durée indéterminée mais leur maintien est soumis à une formation continue de minimum 60 heures par périodes de 4 ans. De plus, l’infirmier doit justifier qu’il a presté un minimum de 1.500 heures au cours des 4 dernières années auprès de patients relevant du champ de la santé mentale et/ou de la psychiatrie en secteur intra ou extrahospitalier (Arrêté ministériel du 24 avril 2013).

 

Infirmière en psychiatrie : le témoignage de Meghann

 

Voici le témoignage de Meghann, IDE dans un service de psychiatrie. Vous pouvez retrouver son quotidien sur son compte instagram NoBlouse nurse.

 

Ton parcours professionnel est assez riche, peut-tu nous le raconter ?

.
.
J’ai eu un BAC littéraire. Ensuite, j’ai fait une licence de psychologie, mais je me suis arrêtée car à l’époque trop loin de chez moi et je pense pas assez de maturité pour ce genre d’étude à cette époque.
J’ai hésité longuement à me lancer au concours IFSI. Du coup j’ai accumulé les petits boulots ( serveuse, vendeuses, responsable de rayon, garde d’enfant etc …) Puis j’ai finalement tenté l’aventure IFSI ou j’ai eu mon concours du premier coup.
.
.

Peux-tu nous raconter une de tes journées “type” dans un service de psychiatrie ?

.

Une journée type dans l’HDJ pedopsy ou je travaille se déroule comme ci :

9H15 : accueil autour d’un café/thé avec les ados + delivrance de ttt

10H/12H : activités avec les ados (jeux de société / temps informels etc )

12H30 : repas thérapeutique + delivrance ttt
14H00: début d’activités thérapeutiques (cuisine / judo / velo / équitation / escalade / ciné ..
16H00 : fin de l’hdj pour les ado + delivrance de ttt
16H30 : réunion de bilan de fin de journée entre professionnels.
A rajouter : administration des IM 1 semaine sur 2 –  Administratif (gestion de la pharmacie / etc ) – réunion avec les patients référents et leurs parents.
.
.

Quelle est ton anecdote la plus marquante en tant qu’ide en psy ?

.
.
Elles sont nombreuses et souvent drôles.
Pour exemple un jour, un patient me suivait absolument partout, à un moment, je lui demande pourquoi il me répond ” Vous êtes plus jolie de dos” ah d’accord.
Ou encore un patient très incurique qui vient me voir et me dit “pas vrai qu’on peut avoir des ongles incarnés sur le visage ?”

.

.

Quels sont les avantages de travailler en psychiatrie ?

.
.
Pour moi il y a beaucoup plus d’avantages que d’inconvénients.
-En étant en HDJ il est plus aisé pour moi de manier vie privée et vie pro
– Il y a beaucoup de soins relationnels et les ados sont tellement attachants
– Le rythme est plus facile également pour moi
– Les projets qui aboutissent pour nos ados sont toujours ressentit comme une réussite pour nous.
.
.

Quels sont les inconvénients ?

.
.
– Pouvoir être disponible sur toute une journée, parfois ça peut être compliqué, il faut savoir dire ” on en parle plus tard” mais parfois plus tard c’est trop tard.
– La fatigue psychique en rentrant le soir chez soi : les ados sont bruyants !
.
.

Peux-tu nous parler de ton DU psychiatrie et santé mentale ? (contenue, avantage de le faire, coût…)

.
.
Alors je n’ai pas encore toutes les données de ce DU puisqu’il commence qu’en novembre.
Pour le coût : la formation peut être payée par l’entreprise ou alors c’est au frais de l’étudiant

De faire ce DU pour moi est indispensable afin d’enrichir mes connaissances en santé mentale tant sur le relationnel que sur les pathologies.

.

.

Peux-tu nous parler de tes études en tant que maman ?

.
.
Pas facile, mais pas insurmontable. Je pense que chacune doit trouver son organisation.
Pour ma part, je me mettais à fond en cours pour avoir le moins à faire à la maison le soir, et des que mon fils était couché je révisais le cours du jour pendant 1 à 2H.
Parfois, c’était beaucoup plus compliqué donc je pense que l’on fait “comme on peut” et au final 3 ans ça passe vite.
.
.

As-tu des projets d’évolution au sein de ton métier par la suite ?

.
.
Pour le moment je suis en pédopsychiatrie, mais l’addiction m’a toujours énormément intéressée, j’ai d’ailleurs fait mon mémoire sur ce sujet.
J’aimerais beaucoup me lancer dans la formation aux étudiants AS ou IDE j’aime beaucoup partager et c’est toujours un réel plaisir d’avoir un étudiant en stage ! J’adore ça !
La psy reste pour le moment mon domaine de prédilection, mais qui sait un jour, je serais dans un autre service ou peut-être une autre profession 🙂

 

 

Et toi ? Si ça te tente de travailler en psychiatrie, dis le moi en commentaire !

Tu es INFIRMIÈRE et tu aimerais ÉVOLUER professionnellement?

 

7 jours de conseils gratuits pour te donner des idées de reconversion

avec ton diplôme d'infirmière

Ton inscription est confirmée ! Vérifie dans ta boîte mail (et spams), tu as dû recevoir ton 1er conseil !

Pin It on Pinterest

Share This