Les bonnes résolutions à prendre par les infirmières en 2023

 

Par injonction ou par tradition, nous sommes nombreux à prendre des résolutions en début d’année.

Beaucoup d’entre nous décident de passer à l’action, de se remettre au sport, de se détacher (un peu) de leur téléphone…

Dans cet article, j’ai souhaité m’interroger sur les bonnes résolutions à prendre par les infirmières en 2023.

 

Il est vrai que le moment est propice, une nouvelle année peut être porteuse de renouveau.

On se sent une énergie particulière et janvier nous apparait être le bon moment pour se lancer.

 

Alors est-ce une bonne chose ou non de prendre ces bonnes résolutions ?

Est-ce intéressant ? Si oui pourquoi ?

Que faut-il te souhaiter et comment rester motivée sur le long terme ?

 

Faut-il ou non prendre de bonnes résolutions ?

 

Pour beaucoup de personnes, cette histoire de résolutions prises en janvier est une farce inutile.

Combien abandonnent leurs belles intentions avant le 1er février ?

Cette vision des choses se comprend.

Mais laisse-moi te proposer un autre point de vue à porter sur cette tradition du début d’année :

 

Et si c’était, en fait, une clé importante dans la prise en main de ton année, de ton avenir ?

 

On peut considérer cela comme une façon de se fixer des objectifs pour aller vers un beau projet tout en restant motivée.

Qui plus est, cet examen « de conscience » sur nos besoins en janvier nous permet de faire le point et de nous assurer que nous prenons correctement soin de nous, de notre santé physique, mentale, et émotionnelle.

 

Les bonnes résolutions que je te souhaite pour 2023

Prendre soin des autres, c’est bien mais ça ne peut pas se faire si on ne prend pas soin de soi.

As-tu déjà pris l’avion ?

La consigne est de se mettre le masque à oxygène à soi-même avant de porter assistance à son voisin, même à ses enfants.

On ne peut pas prendre soin des autres si on ne va pas bien soi-même n’est-ce pas ?

 

Cette année, je te souhaite de prendre soin de ta santé physique

La santé physique est un des nerfs de la guerre.

En tant qu’infirmière, tu es sursollicitée au travail et tu dois combiner cela avec ta vie de famille, ta vie sociale etc.

Donc une bonne condition physique est un élément crucial d’un quotidien qui se passe bien.

Ce qui m’aide à garder une bonne santé ?

 

+ Un sommeil suffisant : c’est un sujet délicat car à tout âge de notre vie d’adulte, on peut avoir des problèmes de sommeil. Jeunes parents, ados qui sortent tard, problèmes préoccupants …

Donc l’idée ici n’est pas d’avoir un objectif irréaliste mais peut-être de mettre en place des petites choses qui vont nous aider à améliorer notre qualité de sommeil : rituels, bonne literie, moins d’écrans etc…

Avec à l’idée que vraiment si cela ne va pas, il faut consulter.

 

+ une bonne alimentation : On le constate bien (merci les fêtes de fin d’année) dès qu’on fait des excès, cela se ressent sur notre niveau d’énergie.

Je ne prônerai jamais un mode de vie restrictif avec une alimentation terne et ennuyante mais juste de garder de bonnes habitudes au quotidien pour maintenir cette fameuse énergie dont nous avons tant besoin.

 

+ du sport : Là encore sujet sensible. Souvent quand on pense sport, on pense running ou séance de crossfit. Cela convient à certaines personnes mais encore une fois si ce n’est pas ton cas, tu peux privilégier la marche à pied ou quelque chose de doux.

Pour rester en mouvement, prendre soin de tes articulations, de ta masse musculaire, de ton squelette.

En 2023, on pourrait voter pour des séances de coaching en ergothérapie dans chaque service et chaque cabinet libéral non ?

 

+ Du grand air : Dans notre quotidien bien rempli, on passe facilement de la maison, à la voiture, de la voiture à l’hôpital ou au domicile des patients et on ne prend pas vraiment le temps de rester un peu au grand air.

Pour respirer, faire le plein de lumière et d’oxygène.

 

Cette année, je te souhaite de prendre soin de ta santé mentale

 

Je te souhaite en 2023 d’être à l’écoute de toi-même.

Ce n’est pas un secret d’Etat, la santé mentale des soignants déjà éprouvée par des conditions de travail dégradées a pris encore un coup avec la crise COVID.

Et ce n’est pas terminé …

C’est une réalité dont il faut absolument parler !!!

Santé Publique France a publié une étude en novembre 2022 sur la santé mentale des soignants en période de pandémie COVID-19. Je t’en cite un passage :

« La pandémie de Covid-19 est, comme les épidémies précédentes, associée à un impact significatif sur la santé mentale du personnel soignant. Différentes méta-analyses [2 ; 3] ont montré une augmentation plus importante des troubles mentaux chez les soignants (40 %-50 %) que dans la population générale : troubles anxieux et dépressifs (30 %-42 %), troubles du sommeil (40 %), TSA (32 %-56 %), TSPT (20 %-32 %) et burnouts. En France, une étude menée en 2020 sur plus de 3 000 professionnels de santé de 77 hôpitaux avait identifié des signes de détresse psychologique chez 56 % d’entre eux et de troubles de stress post-traumatique (TSPT) chez 21 % d’entre eux [4]. »

 

La profession infirmière est en souffrance.

Et si tu es concernée, ose tirer la sonnette d’alarme et en parler autour de toi.

Tu dois te faire passer en priorité.

 

Pour apporter notre soutien aux soignants en souffrance, nous avons établi un partenariat avec l’association SPS.

 

Focus sur l’association SPS

 

SPS est une association au service des étudiants et des professionnels de la santé en souffrance dont le but est de venir en aide aux soignants en détresse et de mettre en place des actions de prévention.

 

Créée en novembre 2015, SPS est une association nationale reconnue d’intérêt général.

 

Si cela t’intéresse, tu peux regarder cette vidéo de Charlotte qui échange avec Pauline Dubar, porte-parole de l’association, en cliquant sur le lien.

 

 

Cette année, je te souhaite de prendre soin de ta santé professionnelle

 

Qu’est-ce que j’entends par là ?

Je te souhaite de te poser LA vraie question pour savoir si tu es toujours alignée avec ton choix professionnel :

+ Suis-je heureuse dans mon travail ?

C’est une simple question mais la réponse peut en dire long.

Si oui, bravo, cet épanouissement se cultive, t’apporte sans doute beaucoup et te permet de rayonner.

Si non ou si tu as un doute, peut-être faut-il passer à l’action en 2023 ?

 

Et si 2023 était l’année de l’évolution professionnelle ?

 

Croissance et réussites ne sont pas des vains mots.

On les prononce presque automatiquement quand on partage ses vœux de bonne année

Mais ces mots ont du poids.

Qu’est-ce que cela veut dire de souhaiter la réussite professionnelle de quelqu’un ?

 

En 2023, je te souhaite de pouvoir, savoir prendre les bonnes décisions pour toi.

 

En 2022, plus de 1000 IDE ont passé le cap grâce au programme « de ma vie d’IDE à ma vie IDEale » pourquoi pas toi ?

 

Sache qu’il ne s’agit pas forcement de tout quitter pour aller élever des chèvres dans l’Ardèche (même si on en rêve parfois).

Tu peux avoir besoin d’une vraie transformation professionnelle comme de petits ajustements pour tout de suite te sentir mieux.

 

Si tu as besoin d’inspiration, d’idées, de retours d’expérience, tu peux découvrir sur le blog toutes les interviews des infirmières reconverties que j’ai eu la chance de rencontrer cette année.

 

 

Quel est le profil d’une bonne « bonne résolution » ?

 

Je milite donc pour les bonnes résolutions.

Pour moi, c’est une belle façon de se fixer des objectifs et de rester motivée, comme je l’ai déjà écrit plus haut.

Je pense avoir une idée de la raison pour laquelle beaucoup de personnes abandonnent vite leurs bonnes intentions du début d’année.

Ces personnes ont pris de « mauvaises » bonnes résolutions, impossible à tenir.

Alors quel est le profil d’une bonne résolution ?

Comme je t’en parle dans la newsletter du jour …

(Es-tu abonnée à la newsletter ?

Une fenêtre va s’ouvrir sur ton ordinateur, n’hésites pas à me rejoindre par ici. J’envoie des conseils et de l’inspiration, un contenu spécialement créé pour ces mails sans spam, promis !)

… voilà le profil d’une vraie bonne résolution :

+ Elle doit être réfléchie : pas prise sur un coup de tête, un verre de champagne à la main le 31 décembre au soir

+ Elle doit être réaliste et bienveillante : pense toujours à toi, ne sois pas trop dure avec toi-même. Il faut que le résultat soit ambitieux mais atteignable pour garder la motivation.

+ C’est mieux qu’elle soit définie dans le temps : sans date limite, elle risque de rester dans le flou artistique et de ne jamais se concrétiser.

Bonnes résolutions ? Comment faire pour rester motivées ?

 

Voilà mes quelques astuces pour rester motivée tout au long de l’année :

+ Noter ses bonnes résolutions, en parler, leur donner vie

+ décomposer les grands objectifs en petites étapes qui paraitront moins impressionnantes

+ Célébrer toutes les victoires, même les plus petites

 

Si tu le souhaites, n’hésites pas à venir rejoindre la communauté Charlotte K sur le groupe Facebook. Tu y trouveras de l’écoute, de l’entraide et des conseils utiles.

 

Ce que vous en pensez / Vos témoignages

 

Voilà selon vous, ce qu’il faut souhaiter aux IDE en 2023 :

« Résolution d’une infirmière:

Prendre du recul ou de la hauteur, changer de perspectives ou de point de vue, accepter le changement ou avancer (au choix selon la sensibilité de chacun!) …

Pour enfin, enfin, mais oui enfin, arrêter de se faire malmener par la notion du devoir (inconditionnel et culpabilisant) envers les autres et cela pour mieux apprécier la notion du pouvoir (simple et mesuré) pour soi.

Tellement libérateur de ne plus être corvéable à merci (ou souvent pas merci d’ailleurs) …même si, je le comprends bien (tant pis), c’est bien emmerdant pour ceux qui avaient l’habitude d’en abuser !

Je le souhaite à tout soignant en tout cas…on peut faire notre métier en le trouvant plaisant sans subir les désirs inappropriés des autres. » S, infirmière.

 

« Il faudrait souhaiter :

-D’être respecté dans son travail et dans ses valeurs professionnelles, d’être respecté comme être humain.

-De pouvoir trouver l’harmonie entre vie professionnelle et vie privée.

Souhaiter également :

-De trouver une autre voie pro pour celles et ceux qui souffrent de ce métier et qui n’en peuvent plus.

-D’expérimenter plus de solidarité interprofessionnelle.

-De pouvoir maintenir notre système de santé.

-et d’arrêter de subir et qu’on se bouge tous ensemble pour faire changer les choses

Voilà quelques petites idées… » G, infirmière

 

 

Alors as-tu toujours le même avis sur les bonnes résolutions ?

Quelles sont les tiennes pour cette nouvelle année 2023 ?

N’hésite pas à venir échanger avec moi en commentaire J

 

Et si tu sens que cette année peut être pour toi l’année du changement,

tu peux, si tu le souhaites , prendre RDV pour un appel découverte gratuit,

afin de faire le point avec une coach de l’équipe :

Je prends RDV

Si l'article vous a plu, vous pouvez laisser un avis, merci !
Share This