Sélectionner une page

Infirmière en Pratique Avancée (IPA) : un nouveau métier est créé. Entre infirmière et médecin, le gouvernement prévoit des infirmiers aux pratiques élargies.

Quelles sont les conditions pour exercer en tant qu’IPA ? Quels sont les nouveaux actes pour les IPA ?

 

L’infirmière en Pratique Avancée

L’IPA pourra exercer en particulier auprès de patients atteints de maladies chroniques. L’avantage pour le patient, c’est d’être suivi par le même professionnel de santé. Le patient n’est plus obligé d’expliquer à nouveau toute son histoire à chaque consultation ; ce qui est souvent pour lui, source de douleur morale supplémentaire.

Cela permet une revalorisation du métier d’infirmière, ce qui manquait énormément dans cette profession.

Cela permet aussi de réduire le temps de travail du médecin sur des pathologies ciblées.

« Art. R. 4301-5.-Le médecin, après concertation avec le ou les infirmiers exerçant en pratique avancée, détermine les patients auxquels un suivi par un infirmier exerçant en pratique avancée est proposé. Cette décision est prise après examen du dossier médical du patient et en référence aux compétences attestées par le diplôme d’Etat de l’infirmier en pratique avancée, délivré par l’université.

L’exercice de cette profession d’IPA se fait en étroite collaboration avec le médecin et dans une relation de confiance. L’IPA peut cependant tout à fait demander au médecin son avis ou lui exposer ses doutes.

« Quoi qu’il arrive, la ligne d’entrée demeure et demeurera le médecin. Le patient ne verra jamais pour une première consultation ou un premier traitement un ou une IPA », explique Florence Ambrosino, co-pilote du Gic-RéPASI, le réseau de la pratique avancée en soins infirmiers.

 

Quelles conditions pour devenir IPA ?

Un IPA sera un infirmier expérimenté, d’au minimum 3 ans d’exercice, ayant obtenu son diplôme d’Etat d’IPA précisant la mention choisie et reconnu au grade universitaire de master. Afin d’exercer dans le ou les domaines d’intervention définis, l’IPA devra avoir validé le ou les mentions correspondantes.
La formation est organisée autour d’une 1ère année de tronc commun permettant de poser les bases de l’exercice infirmier en pratique avancée et d’une 2ème année centrée sur des enseignements en fonction de la mention choisie.

Enfin, avant son inscription dans une école d’IPA, l’infirmier doit s’enregistrer auprès du service ou de l’organisme désigné à cette fin par un arrêté du ministre chargé de la santé.

Paris, Bordeaux, Nantes, Aix-Marseille, Brest… Si vous cherchez une école d’IPA, vous trouverez ici la liste complète des établissements où vous pourrez passer votre Master d’IPA.

Certaines Universités peuvent proposer dintégrer directement la deuxième année, avec un dossier de Validation des Acquis Professionnels et Personnels (VAPP) si l’infirmier peut justifier d’un niveau d’étude équivalent ou supérieur à la première année du DE IPA.

 

Infirmière en pratique avancée : pour quels patients ?

Selon le Décret n° 2018-629 du 18 juillet 2018 relatif à l’exercice infirmier en pratique avancée :

 Art. R. 4301-2.-Le ou les domaines d’intervention ouverts à l’exercice infirmier en pratique avancée, dont la mention correspondante est inscrite dans le diplôme d’Etat d’infirmier en pratique avancée, sont les suivants :
« 1° Pathologies chroniques stabilisées ; prévention et polypathologies courantes en soins primaires. La liste des pathologies chroniques stabilisées est établie par arrêté du ministre chargé de la santé ;
« 2° Oncologie et hémato-oncologie ;
« 3° Maladie rénale chronique, dialyse, transplantation rénale.

 

Quels nouveaux actes pour une infirmière en pratique avancée ?

L’infirmier en pratique avancée sera habilité à :

  • Prescrire des produits de santé non soumis à une prescription médicale obligatoire figurant sur la liste établie par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
  • Prescrire des examens complémentaires
  • Renouveler ou adapter des prescriptions médicales
  • Prescrire des examens biologiques dont la liste est établie par un arrêté du ministre chargé de la santé, après avis de l’Académie nationale de médecine

De plus, le décret encadre la communication entre le médecin et l’IPA ainsi que la répartition des charges de travail. De plus, selon le décret, le patient a le droit de refuser d’être suivi par une IPA.

« Art. R. 4301-6.-Le médecin informe le patient des modalités prévues de sa prise en charge par l’infirmier exerçant en pratique avancée. Ces modalités figurent dans le document prévu en annexe du protocole d’organisation, rempli et signé par le médecin, et remis par ce dernier au patient, ou, le cas échéant, à sa personne de confiance, à son représentant légal ou aux parents lorsqu’il s’agit d’une personne mineure. Ce document est versé au dossier médical du patient.

« Ce document précise les informations suivantes :
« 1° La composition de l’équipe ;
« 2° La fréquence à laquelle le médecin souhaite revoir le patient en consultation ;
« 3° Le droit de refus par le patient d’être suivi par l’infirmier exerçant en pratique avancée sans conséquence sur sa prise en charge, conformément à l’article L. 1110-8 ;
« 4° Les conditions de retour vers le médecin, sur décision de l’infirmier exerçant en pratique avancée, notamment dans les situations prévues au dernier alinéa de l’article R. 4301-5 ou sur demande du patient.

 

Coût de la formation

Prévoir 9000€ net pour les deux années. Le coût varie en fonction de l’université et du type de financement.

Selon les cas, c’est le candidat ou l’employeur qui finance la formation.

Certaines ARS (Agence Régionale de Santé) proposent des aides pour le financement de la formation d’IPA. En effet, l’objectif du gouvernement est de 5000 IPA pour 2022. N’hésitez pas à vous renseignez auprès de votre ARS.

C’est une formation qui s’organise sur quatre semestres. Au terme de la première année, les étudiants en pratique avancée devront choisir parmi les quatre spécialités suivantes :

  • Les pathologies chroniques stabilisées, prévention et polypathologies courantes en soins primaires
  • Oncologie et Hémato-oncologie
  • Maladies rénales chroniques, dialyse et transplantation rénale
  • Psychiatrie et santé mentale (ouverte en septembre 2019)

 

Programme de la formation d’infirmière en pratique avancée

Voici un exemple de programme de la formation en pratique avancée de 2019 à 2021.

-1ère année : 280 heures d’enseignement + 280 heures de stage obligatoire (2 mois)
182 heures en présentiel (8 sessions de 3 jours + 2 jours soit 26 jours)
+ 98 heures en e-learning (28 demi-journées)

-2ème année : 189 heures d’enseignement + 560 heures de stage obligatoire (4 mois)
126 heures en présentiel (5 sessions de 3 trois + 3 jours soit 18 jours)
+ 63 heures en e-learning (18 demi-journées)

Soit un total de 1309 heures. Formation du 23 septembre 2019 au 25 juin 2021.

La formation peut être compatible avec la poursuite d’une activité professionnelle, en fonction du planning choisi par l’université. Certains IPA signalent déjà une disparité de la répartition des heures de travail en fonction des écoles.

 

Reconversion professionnelle

Financement, durée de la formation, rythme et charge de travail… Telles sont les questions qui nous tourmentent quand on cherche le moyen de se reconvertir.

Si vous vous posez des questions sur une reconversion infirmière au sein du métier d’infirmière, vous pouvez aller faire un tour sur cet article, le témoignage d’une infirmière en reconversion. Après deux ans dans un service de réanimation, elle se tourne vers la formation d’infirmière anesthésiste.

Et vous pouvez également allez voir cet article sur les reconversions possible après infirmière.

 

N’hésitez pas à partager cet article à vos amis infirmièr(e)s !