Sélectionner une page

Contenu : Vous trouverez dans cet article, les éléments de base concernant la reconversion vers infirmière libérale. Après les études d’infirmières, il faut avoir travaillé un certain temps avant de se lancer dans le libéral. L’idéal avant de se lancer est de commencer en tant que remplaçante dans un cabinet, afin d’être sûre de vouloir se lancer dans l’aventure du libéral.

 

Infirmière libérale : Conditions

Pour devenir infirmière libérale, il faut remplir un certain nombre de conditions.

  • La première condition à respecter est d’avoir exercé au moins 24 mois dans les 6 dernières année dans un établissement de soin ou au sein d’un groupement de coopération sanitaire.

 

  • Ensuite, l’infirmière doit vérifier que la zone géographique au sein de laquelle elle souhaite exercer n’est pas une zone sur-dotée, car elle devrait alors attendre avant de s’installer.

 

  • En revanche, si la zone d’installation est en zone sous-dotée, l’infirmière peut avoir accès à des aides.

 

  • L’infirmière doit être inscrite au tableau de l’ordre infirmier. Elle doit contacter avant cela l’ARS qui fournit le numéro ADELI, également indispensable pour exercer en libéral.

 

  • L’IDE doit faire une demande auprès de la CPAM afin d’obtenir une carte de professionnel de santé (CPS) pour le remboursement des soins.

 

  • L’infirmière libérale doit également souscrire à une assurance de Responsabilité civile professionnelle (RCP) pour commencer à exercer.

 

  • Pour finir, c’est la CPAM qui vérifie que toutes les conditions sont bien remplies pour commencer à exercer en libéral.

 

Infirmière libérale : Les Aides

  • Les infirmières libérales peuvent toucher des aides grâce aux collectivités locales, en fonction de la zone dans laquelle elle exerce. Pour les Zones Franches Urbaines (ZFU), l’IDEL peut avoir une exonération d’impôts et des cotisations foncières pendant les cinq premières années.

 

  • Pour les infirmières libérales qui pratiques la télétransmission des feuilles de soins électroniques (FSE), elles peuvent bénéficier d’aides financières à la télétransmission. Ces aides sont versées par l’Assurance Maladie.

 

  • L’Aide aux Chômeurs pour la Création ou Reprise d’Entreprise (ACCRE), permet aux infirmières de bénéficier d’une exonération partielle des charges sociales pendant un an, dans certaines conditions.

 

  • Le Fonds de Garantie à L’Initiative des femmes (FGIF), est un dispositif de garanti financière en faveur des femmes. Il permet d’améliorer l’accès des femmes qui souhaitent entreprendre, au financement de leur projet.

 

Avantages

  • Il existe un certain nombre d’avantages qui incitent une IDE à exercer en libéral.

 

  • L’indépendance et la reconnaissance au travail, sont les facteurs principaux qui poussent les IDE à se tourner vers le libéral.

 

  • L’avantage aussi de travailler à domicile, c’est de ne pas avoir de supérieur et pouvoir gérer sa propre organisation.

 

  • Le salaire motive également les infirmières à exercer en libéral. Il est très souvent supérieur à celui à l’hôpital. Le salaire moyen d’une IDEL est de 3600 euros par mois.

 

  • Les liens avec le patient et sa famille sont parfois plus fort lors de l’exercice en libéral.

 

Inconvénients

Cependant, il existe aussi des inconvénients à travailler en tant qu’infirmière libérale.

  • Les charges. Ce sont les inconvénients majeurs des infirmières en libéral. C’est aussi une des raisons qui poussent les infirmières libérales à se reconvertir par la suite.

 

  • Ensuite, l’IDEL n’a pas de congés payés.

 

  • Elle a peu de vacances, car les remplaçants sont difficiles à trouver.

 

 

  • De plus, l’infirmière libérale n’a pas le droit d’utiliser la publicité, ni de déposer des cartes de visite chez les commerçants locaux. Elle peut cependant se faire connaître via les annonces locales.

 

  • L’IDEL ne peut pas toujours anticiper l’heure à laquelle elle va terminer sa journée, en fonction de sa tournée…

 

Reconversion professionnelle

Il y a deux questions qu’il faut se poser si vous avez comme objectif de vous reconvertir :

Qu’est-ce que je veux ?

Qu’est-ce que je ne veux plus ?

Prenez le temps de répondre à ces deux questions. N’hésitez pas à l’écrire quelque part. C’est important de poser à plat les choses et pour certaines personnes cela peut aider à y voir plus clair.

À partir de vos réponses, vous allez pouvoir commencer à construire votre chemin de reconversion professionnelle.

Si vous souhaitez vous reconvertir, n’hésitez pas à me contacter. Vous pouvez bénéficier d’un coatching offert de 30 minutes sur votre orientation professionnelle !